Prépare toit : un simulateur d’aides sociales dédié au logement

Vous pensez que les aides au logement se limitent à l’APL ? Erreur ! On dénombre plus de 50 dispositifs nationaux (voir la liste des aides aux logement) et plus de 1.000 aides en faveur du logement gérées au niveau local.

Testez le simulateur ci-dessous et vous allez découvrir que vous pouvez faire des économies sur les dépenses liées à votre logement. En plus, c’est gratuit, anonyme et confidentiel !

Temps estimé : 2 minutes

De nombreuses aides sont accordées selon les ressources du foyer mais il existe des dispositifs accessibles à tous quelque soit les revenus, notamment en matière de rénovation ou d’amélioration des performances énergétiques. Pour simulez l’ensemble de vos droits (santé, transport…), allez sur le simulateur des aides sociales.


FSL, subventions de l'ANAH, chèque énergie, action sociale des collectivités territoriales... Vous êtes perdus ? Rassurez-vous c'est tout à fait normal ! Des sigles, des acronymes, des termes administratifs, tout le monde n'a pas reçu une formation de juriste !

Pourtant derrière ce jargon se cachent en réalité des aides sociales qui vous permettraient sûrement d'alléger les frais liés à votre logement. Statistiquement, 26% de votre budget mensuel y sont engloutis ! C'est considérable lorsque les revenus sont modestes, le logement représente le 1er poste de dépense des foyers.

Bonne nouvelle ! Des aides pour le logement, il en existe beaucoup voire énormément. En fait, une véritable collection ! Selon votre âge, vos ressources, votre situation familiale et votre lieu de résidence, vous pourriez avoir accès à près de 20 dispositifs d'aides. Encore faut-il les connaître, savoir si on y a droit, à quoi elles servent et à qui les demander. En bref, ce n'est pas si simple de les obtenir !

Voilà pourquoi nous avons créé Prépare toit

Un simulateur simple, gratuit et accessible à tous qui permet après quelques questions seulement de connaître toutes les aides pour votre logement :

  • Les aides en faveur de l'accès et du maintien dans votre logement
  • Les aides pour acheter un logement
  • Les aides pour rénover votre logement
  • Les aides pour améliorer les performances énergétiques de votre logement
  • Les aides à l'aménagement (si vous avez des problèmes de santé)
  • Les aides aux factures d'énergie
  • Les aides à l'équipement (mobilier, électroménager)

Pour que chacun puisse obtenir une liste qui correspond à sa propre situation et qui soit la plus exhaustive possible, le moteur de ce simulateur est alimenté par plus de 500 aides. Elles proviennent de nombreux organismes et sont régies au niveau national (comme les aides de l'ANAH ou le chèque énergie) ou par les collectivités territoriales (régions, départements, municipalités).

 

Les frais liés au logement : 1er poste de dépense des foyers

Depuis les années 80, la part de budget que chaque foyer doit consacrer au logement ne cesse d'augmenter. Selon une étude de l'INSEE, elle est passée de 20% en 1986 à plus de 26% en 2019.

Aujourd'hui, voici les principaux postes de dépenses par foyer :

  • Logement : 26,5%
  • Alimentation : 17,1%
  • Transport : 14,3%
  • Santé/éducation : 4,5% 
Proportionnellement, le coût du logement est 4 fois plus cher pour les pauvres !

Pour les foyers les plus modestes, c'est-à-dire les 10% de gens les plus pauvres, la part du logement grimpe même à 42% selon l'observatoire des inégalités. Cette part est 4 fois supérieure à celles des 10% les plus riches.

Inévitablement, cette pression du logement exercée sur les budgets les plus modestes conduit à l'obligation de réaliser des économies sur des secteurs essentiels comme l'alimentation, la santé ou l'éducation.

Fort heureusement, comme le montre cette étude de la DREES, les aides au logement, attribuées selon les ressources, réduisent nettement le poids du logement dans le budget des ménages qui en bénéficient.

 

 

D'autres aides au logement existent au-delà de l'APL

Bien souvent dans l'esprit des gens, l'aide au logement se limite à celle attribuée par la CAF, une allocation mensuelle pour diminuer le prix du loyer. Il s'agit en effet d'un dispositif très efficace auquel il faut impérativement recourir dès lors qu'on y est éligible.

Néanmoins tout le monde n'y a pas droit ! Déjà, il faut être locataire. Les propriétaires en sont exclus. Or, être propriétaire ne signifie pas être riche. Le remboursement d'un crédit est lui aussi susceptible de créer des difficultés financières, tout dépend des revenus et du montant mensuel qui doit être remboursé.

De plus, les allocations de la CAF (APL, ALF, ALS) sont accessibles uniquement aux foyers les plus modestes. Ceci n'est pas toujours juste, en voici une illustration concrète.

Prenons le cas d'un couple avec 2 enfants :

  • Ils habitent en région parisienne et paient un loyer de 900 euros/mois
  • Ils exercent chacun un emploi payé au SMIC, soit 2.538€ de revenus mensuels
  • Ils perçoivent également 360€ de prime d'activité et 132€ d'allocations familiales chaque mois
  • Le total de leurs ressources s'élève ainsi à 3.030€ par mois
  • Près d'un tiers de leur budget doit donc être consacré au paiement du loyer
  • Ils ne sont pourtant pas éligibles à l'aide au logement

Loyer, énergie, rénovation : quelles sont ces aides pour le logement ?

Plus de 50 dispositifs nationaux et plus de 1.000 aides locales !

Le logement est le secteur le plus soutenu par les aides sociales. Il en existe des centaines. Naturellement, plus vos ressources sont modestes et plus les aides sont accessibles.

Toutefois, il existe également des aides qui s'adressent à tous, notamment dans le domaine de la rénovation énergétique, l'une des priorités des pouvoirs publics.

Pour bien comprendre, il existe plusieurs catégories d'aides au logement : les voici, avec quelques exemples pour chacune d’entre elles

🚪 Des aides en faveur de l'accès et du maintien dans votre logement :

  • La Garantie Visale : lors d'une recherche de logement en location, le bailleur souhaite souvent une assurance en cas de loyers impayés. Visale garantit le paiement du loyer et des charges au propriétaire en cas de défaillance du locataire.
  • L'avance Loca pass : lors de l'entrée dans votre logement en location, l'avance Locas Pass vous permet de financer la caution demandée par votre bailleur qui correspond à un mois de loyer. L'aide est plafonnée à 1.200€
  • FSL Accès logement : il s'agit d'aides locales attribuées par le conseil départemental. Elles varient donc selon votre lieu de résidence, mais leur objectif est de vous aider à vous installer dans votre logement. Ces aides financent ainsi le dépôt de garantie, le 1er mois de loyer et la mise en service des compteurs d'eau et d'électricité.
  • FSL maintien Logement : votre conseil départemental peut également vous venir en aide pour vous maintenir dans votre logement. Les aides du FSL peuvent ainsi être sollicitées en cas d'impayés de loyer, de factures d'énergie, d'eau ou de télécommunications.

🏠 Des aides pour acheter un logement :

  • Le prêt à taux zéro : est un crédit dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Vous êtes également dispensé de  frais de dossier. Ce prêt permet de financer jusqu’à 40% de votre achat immobilier. Le montant maximal du PTZ varie en fonction des zones géographiques et des conditions de ressources doivent être respectées pour l'obtenir.
  • Le prêt PAS : il s'agit d'un prêt garanti par l'état qui permet d'accéder à la propriété sans apport personnel. Des conditions de ressources sont nécessaires pour y être éligibles, elles varient en fonction de votre zone géographique.
  • La prime accession d'Action Logement : si vous êtes salarié, primo-accédant, et que vous achetez un logement neuf vous pouvez obtenir une prime de 10.000€ par l'organisme Action Logement. Attention cette aide dépend d'une enveloppe budgétaire, seules les 20.000 premières demandes pourront être satisfaites.
  • Comment acheter un logement social ? En fonction de vos revenus, il peut être intéressant d'acheter directement un logement social. Pour cela, vous avez le choix parmi 4 formules d'achat afin d'obtenir les modalités qui correspondent le mieux à votre situation.

🔨 Des aides pour rénover votre logement :

  • Le Prêt à l'amélioration de l'habitat : pour vous aider à financer de nombreux travaux de rénovation, la CAF peut vous accorder un prêt de 1.067,14 euros au maximum. Vous avez jusqu'à 3 ans pour le rembourser. Ce prêt n'est pas soumis à condition de ressources, mais est réservé aux allocataires de la CAF.

🌡Des aides pour améliorer les performances énergétiques de votre logement :

  • Ma Prime Rénov' : vous aide à financer les travaux d'amélioration énergétique de votre logement. De très nombreux travaux  sont éligibles. MaPrimeRénov' est accessible à tout le monde, mais son montant dépend de vos ressources et des travaux envisagés.
  • Coups de pouce chauffage et isolation : pour améliorer les performances de votre système de chauffage ainsi que la qualité de votre isolation, 11 types de travaux sont éligibles aux primes "coups de pouce". Ces aides sont également accessibles à tous. Il existe 2 montants d'aides pour tous les travaux, l'un pour les revenus modestes, l'autre sans condition de ressources.
  • Les subventions de l'ANAH : si vous êtes propriétaire, que votre logement a plus de 15 ans et qu'il nécessite de lourds travaux pour moderniser et améliorer son système de chauffage, l'ANAH permet d'obtenir des subventions entre 20.000 et 80.000 euros. Ces aides sont réservées aux propriétaires occupants dont les revenus sont modestes ou très modestes ainsi qu'aux propriétaires bailleurs.

🚿 Des aides à l'aménagement (liées aux problèmes de santé, de handicap) :

  • Bien vieillir chez soi : si vous êtes propriétaire occupant, en cas de perte d'autonomie, l'ANAH vous permet de financer des travaux d'aménagement jusqu'à 50% si vos ressources sont très modestes et jusqu'à 35% si vos ressources sont modestes. L'aide est plafonnée à 10.000 euros.
  • Habiter facile : si vous êtes en situation de handicap et que votre mobilité est réduite, vous pouvez bénéficier d'une aide pour la prise en charge des travaux d'aménagement. Son montant varie entre 35% et 50% du montant des travaux dans limite de 7.000€ à 10.000€ selon vos ressources.

🔥 Des aides aux factures d'énergie :

  • Le chèque énergie : est envoyé chaque année à tous les bénéficiaires au cours des mois d'avril et mai. Son attribution dépend de vos ressources et de la composition de votre foyer et son montant varie de 48 à 277€.  En 2021, les pouvoirs publics ont décidé l'envoi d'un second chèque énergie "bonus" de 100€ pour tous les bénéficiaires.
  • L'aide aux factures d'eau : il s'agit ici d'une expérimentation qui aura cours tout au long de l'année 2022. Les habitants d'une quarantaine d'agglomérations ou commune peuvent obtenir une aide pour leur facture d'eau. Cette expérimentation concerne aussi bien de très grandes villes comme Paris ou Nantes que de petites communes. Les conditions d'accès  à l'aide et les montants sont variables selon les communes.

🛌 Des aides à l'équipement (mobilier, électroménager) :

  • Le prêt à l'équipement de la CAF : si vous êtes en difficultés financières, la CAF de votre département peut vous aider à équiper votre logement en matériel de 1ere nécessité.  Cette aide peut être accordée sous la forme d'un crédit à taux zéro ou d'une subvention non remboursable. Les conditions diffèrent d'un département à l'autre, mais le montant de l'aide varie le plus souvent de 400 à 1.000€.
  • Le prêt d'honneur : en cas de grandes difficultés, le prêt d'honneur peut être sollicité auprès de votre CAF pour répondre à un besoin ponctuel en lien avec votre situation professionnelle. Typiquement, ce prêt peut être accordé pour réparer votre voiture afin de pouvoir poursuivre votre activité. Son montant varie à la fois en fonction de votre situation et de votre CAF, mais il tourne autour de la somme de 1.000€

📦 Des aides au déménagement :

  • Mobili Pass Action Logement : si vous êtes salarié et que devez déménager pour des raisons professionnelles, Action Logement vous permet d'obtenir une aide jusqu'à 3.500€. Pour cela, votre nouveau logement doit être situé à plus de 70 kms de votre ancienne résidence ou 1h15 de trajet.
  • Aide à la mobilité parcoursup : si vous êtes bachelier et que vous souhaitez poursuivre vos études dans une autre académie, il est possible d'obtenir une aide de 500€. Elle est versée au débute de l'année universitaire et vous aide à couvrir les frais liés à votre installation.
  • Aide au déménagement pour les familles : pour les familles d'au moins 3 enfants (nés ou à naître), la CAF peut accorder une aide au déménagement sous conditions. Si l'arrivée d'un 3ème enfant dans le foyer nécessite de changer de logement, la CAF peut accorder une aide d'environ 1.000 euros.

 

 

Prépare toit : un outil simple pour vous informer sur les aides

Vous le savez maintenant, les dispositifs d'aides au logement sont nombreux ! Ainsi, pour vous aider à y recourir, il fallait créer un outil simple qui puisse vous donner en quelques clics une liste des aides qui vous correspond.

Cet outil, c'est le simulateur "Prépare Toit". Il fonctionne de la manière suivante : plus de 500 aides au logement sont intégrées à son moteur. Elles proviennent des différents organismes en charge de leur attribution.

Il s'agit notamment de :

Par ailleurs, la base de données de Prépare toit est également nourrie par de nombreux guides pratiques publiés sur aide-sociale.fr, dès lors qu'il concernent des situations liées au logement. Par exemple, voici nos conseils pour réduire votre facture d'électricité.

Concrètement, le simulateur prend la forme d'un questionnaire en 7 étapes. Vous devrez renseigner des informations personnelles. Sachez que votre anonymat est garanti et que vos données resteront confidentielles. Nous y sommes engagés comme l'indique notre charte éthique sur l'utilisation des données personnelles.

N'hésitez pas à regarder cette vidéo qui présente le simulateur "Prépare Toit" :

Les questions sont très simples, comptez 3 minutes au maximum pour y répondre. Mais assurez-vous d'abord de connaître vos différentes ressources sur les 2 dernières années.

Voici comment se présente notre questionnaire :

Une fois le questionnaire complété, le simulateur recherche les aides qui correspondent aux informations que vous avez saisies et vous présente les résultats sous la forme suivante.

Chaque aide listée dans le simulateur est accompagnée d'un article explicatif pour comprendre le fonctionnement de l'aide, ses modalités d'attribution, son montant et comment en faire la demande. Pour y accéder, il suffit de cliquer sur  le bouton "comment l'obtenir".

Prépare toit est un simulateur efficace, qui vous permettra assurément de découvrir des dispositifs d'aides que vous ne connaissiez probablement pas !

Prenons un nouvel exemple avec le cas d’Élodie et Thomas :

21 aides trouvées pour Élodie et Thomas !

Élodie et Thomas ont 3 enfants de 1 an, 7 ans et 10 ans. Ils sont locataires d’un appartement situé à Bordeaux, mais envisagent de déménager. En effet, ils ont subi une perte de revenus il y a plusieurs mois et souhaitent trouver un logement moins cher et plus adapté à leur famille nombreuse. 

Élodie a 32 ans et occupe un emploi de vendeuse dans le prêt à porter depuis plusieurs années. Elle travaille 28 heures par semaine pour un salaire de 1.054 euros.

Thomas quant à lui est au chômage depuis plusieurs mois. À 33 ans, il a connu des ennuis de santé et a dû quitter son ancien poste. Il est à la recherche d’un emploi plus adapté à son état de santé. Pôle emploi lui verse 900 euros chaque mois. 

Après plusieurs mois de recherche, Élodie et Thomas ont trouvé un appartement qui correspond à leurs besoins ! Ils souhaitent maintenant anticiper les frais maintenant préparer leur déménagement.

Vous êtes convaincu par l'utilité du simulateur ? Accédez directement au questionnaire pour réaliser votre simulation :

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...
Derniers messages du forum
Suivez-nous
aussi sur
À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question