Comment réduire sa consommation électrique ? Comment faire baisser sa facture d’électricité ?

réduire sa consommation électriqueFaire des économies d’électricité est l’objectif de beaucoup de Français. Que ce soit pour des raisons financières ou écologiques, il est possible de diminuer sa consommation énergétique en changeant ses gestes au quotidien.

Éloigner son réfrigérateur des appareils de cuisson, choisir la bonne intensité d’ampoule, régler correctement son ballon d’eau chaude, opter pour de l’électroménager moins énergivore ou tout simplement souscrire chez un autre fournisseur d’électricité… Nous passons en revue 20 astuces pratico-pratiques à mettre en place rapidement pour réduire sa facture d’électricité.

Mais au-delà de ces nouvelles habitudes, il est aussi possible de s’attaquer à la source même des déperditions énergétiques : l’isolation thermique. Et parce que cela représente un coût certain, il existe des aides financières, principalement à destination des propriétaires, comme Ma Prime Rénov, le chèque énergie ou encore l’aide rénovation énergétique d’Action Logement.

Pour découvrir nos 20 astuces pour faire des économies d’énergie et en savoir plus sur ces aides à la rénovation, poursuivez la lecture de cet article.






Comment faire des économies d’électricité : nos 20 astuces

Réduire sa consommation électrique est plus facile qu’on le pense ! Au quotidien (et sur la facture), chaque petit geste compte.

Réaliser une économie d’électricité dans la cuisine

  • Prenez garde à la disposition de votre électroménager : éloignez autant que possible votre réfrigérateur de vos appareils de cuisson (four, plaques, etc.), mais aussi des murs afin que l’air puisse circuler normalement. Idem pour le congélateur qui sera plus à son aise au frais, dans une cave ou un garage.
  • Nettoyez régulièrement vos équipements : dégivrer, aspirer la grille arrière, changer les joints… Toutes ces petites actions permettent un fonctionnement optimal de vos appareils et diminuent leur consommation électrique.
  • Disposez les aliments intelligemment dans votre frigo : ne placez jamais de plats encore chauds à l’intérieur et respectez les différentes zones de rangement. En effet, votre réfrigérateur se découpe en 4 zones distinctes (la zone froide en haut, la zone intermédiaire, le bac à légumes, la porte) dont les températures fluctuent légèrement. Prenez garde également à ne pas entasser vos aliments ou les coller aux parois afin de laisser le froid se déplacer librement.
  • Utilisez votre bouilloire pour faire chauffer de l’eau : c’est un équipement très peu énergivore. Si vous n’en possédez pas, servez-vous de casseroles plus larges que vos plaques et couvrez-les afin d’éviter la perte de chaleur.
  • Coupez votre plaque électrique en fin de cuisson : elle continuera de chauffer pendant une quinzaine de minutes sans consommer d’électricité, autant en profiter !
  • Préférez le four combiné micro-ondes au four électrique : ce dernier est plus demandeur d’énergie. Si ce n’est pas possible, alors n’ouvrez pas sa porte pendant le préchauffage et programmez vos pyrolyses après la cuisson afin d’exploiter la chaleur déjà établie.
  • Optez pour le programme « Eco » de votre lave-vaisselle : en plus de faire des économies d’eau, vous pourrez également faire des économies d’électricité, car l’eau utilisée est moins chaude que pour un programme classique. Et bien évidemment, lancez le lavage uniquement quand il est plein !

Réduire sa consommation électrique dans la salle de bain

  • Privilégiez la douche au bain : c’est un grand classique qui permet à la fois d’économiser de l’eau et de l’électricité.
  • Utilisez le cycle « Eco » de votre machine à laver : à l’instar du lave-vaisselle, la plupart des machines à laver proposent des programmes avec une eau moins chaude. Et 30°C au lieu de 60°C, cela fait une belle différence sur votre facture d’électricité annuelle !
  • Réglez correctement votre ballon d’eau chaude : gardez l’œil sur cet équipement particulièrement énergivore et optez pour une température entre 55°C et 60°C.
  • Espacez vos utilisations du sèche-linge : ce dernier a besoin de 2 fois plus d’énergie que votre machine à laver ! Si vous le pouvez, essayez donc de vous en servir de manière plus ponctuelle en essorant bien votre linge avant de le mettre dans la machine. Sinon, le conseil suivant est pour vous !
  • Changez votre sèche-linge pour un modèle plus économique : si vous en avez les moyens, achetez un modèle avec pompe à chaleur intégrée qui consomme jusqu’à 40% de moins qu’un modèle traditionnel. Si son prix vous rebute, orientez-vous alors vers un sèche-linge à évacuation, plus intéressant qu’un modèle à condensation.

Économiser de l’électricité d’une manière générale

  • Pensez à la décoration et l’aménagement (eh oui !) : les couleurs claires aux murs et aux plafonds permettent de refléter la lumière. Un petit coup de peinture peut alors s’imposer ! Quant à la disposition de vos meubles, essayez d’agencer votre bureau ou vos lieux de lecture le plus près possible des fenêtres afin de profiter de l’éclairage naturel.
  • Éteignez complètement les appareils en veille : ce n’est pas quand ils sont allumés qu’ils consomment le plus. TV, ordinateur, box Internet… Tous ces équipements sont en revanche particulièrement gourmands lorsqu’ils basculent en veille. Idéalement, branchez-les sur une multiprise que vous éteindrez au moment du coucher. Ainsi, pas de dépenses énergétiques inutiles !
  • Débranchez les chargeurs : même lorsque leur batterie est pleine, les tablettes, smartphones et ordinateurs continuent de gaspiller de l’électricité. Idem pour un chargeur branché seul.
  • Choisissez les bonnes ampoules : privilégiez des lampes basse consommation avec l’intensité adéquate (15 à 20 W² pour les pièces à vivre et 10 à 15 W² pour les couloirs et les chambres) et bien sûr… éteignez les lumières quand vous sortez.
  • Baissez la température : c’est valable pour tous les types de chauffage ! Pour les pièces à vivre comme le salon ou la salle à manger, optez pour 19°C. Les chambres pourront, quant à elles, descendre jusqu’à 16-17°C facilement. Un seul degré de différence ferait économiser 7% d’électricité.
  • Installez des spots à énergie solaire pour l’extérieur : ces derniers, généralement dotés de détecteurs de mouvement, pourront éclairer votre jardin ou votre allée sans frais.
  • Changez vos équipements : si vous avez le budget, il peut être très intéressant d’acheter des appareils électroménagers neufs (réfrigérateur, congélateur, sèche-linge, machine à laver, etc.) pour faire des économies d’électricité. Aujourd’hui, les classes énergétiques de B à G ne sont plus utilisées pour certains produits, ce qui rend la classification peu homogène et délicate. Heureusement, un nouvel échelonnement de A à G entre en vigueur le 1ermars 2021 au niveau européen. Il reprendra les anciennes couleurs et annulera les catégories intermédiaires (A+, A++, A+++).


L’astuce ultime pour réduire sa facture : changer de fournisseur

Depuis l’ouverture des marchés en 2007, il est aujourd’hui possible de souscrire un contrat chez un autre fournisseur qu’EDF. Ces fournisseurs alternatifs proposent généralement des prix au kWh plus accessibles que ce dernier ainsi que de multiples offres tarifaires (online, électricité verte, etc.).

Il peut également être intéressant d’ajouter une option heures creuses-heures pleines, voire heures super creuses, qui vous permettra de bénéficier d’un tarif très avantageux durant certaines plages horaires. Vous pourrez ainsi programmer certains équipements énergivores à ce moment-là pour faire des économies d’électricité.

Si vous changez de fournisseur, ce n’est pas le cas de votre compteur d’électricité. En effet, il n’existe en France qu’un seul gestionnaire de réseaux : Enedis, ex-ERDF. Et c’est à ce dernier qu’appartient votre compteur. Aucune coupure d’électricité n’est donc à prévoir !

Le changement de fournisseur d’électricité est totalement gratuit et n’entraîne aucuns frais de résiliation. Par conséquent, vous avez tout à y gagner. Mais prenez tout de même le temps de comparer attentivement les différentes offres avant votre souscription.

 

Les aides financières pour réduire sa facture d’électricité

Pour réduire sa facture d’électricité, il est également possible d’opter pour une solution plus radicale : renforcer l’isolation thermique de son domicile ce qui engendra automatiquement une baisse des dépenses énergétiques.

Mais parce que ces travaux de grande envergure nécessitent un certain budget, il existe de nombreuses aides.

Ma Prime Rénov

Mise en place le 1er janvier 2020, Ma Prime Rénov’ vise à remplacer le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) et les subventions Habiter Mieux Agilité de l’Anah.

Pouvant grimper jusqu’à 20 000€, elle est d’une aide précieuse pour tous les travaux d’isolation. Son montant varie selon les revenus du bénéficiaire ainsi que les futures économies d’énergie réalisées.

Le chèque énergie

Le chèque énergie permet de réduire sa facture d’énergie (y compris d’électricité) mais il peut également servir à réaliser certains travaux. Sachez également qu’il évite les coupures de courant en hiver en cas d’impayé.

En 2020, son montant fluctue entre 48€ et 277€ et dépend de la composition de votre foyer et de vos revenus. Il est attribué automatiquement aux ménages qui en sont éligibles : aucune démarche administrative n’est donc nécessaire.

La Prime Énergie

La Prime Énergie est d’une vraie aide pour les ménages qui souhaitent faire des travaux de performance énergétique. Également appelée « Coup de pouce chauffage » ou « Coup de pouce isolation », suivant la nature du chantier, elle peut être attribuée à tous les foyers.

Son montant non plafonné varie suivant le type de travaux réalisés, le niveau d’économies d’énergie engendrées et les revenus du bénéficiaire.

L’aide rénovation énergétique d’Action Logement

L’aide rénovation énergétique d’Action Logement concerne en priorité les travaux d’isolation thermique, même s’il est possible de la recevoir pour le financement d’un nouveau système de chauffage par exemple.

Cette subvention peut monter jusqu’à 20.000€ pour les propriétaires occupants et 15.000€ pour les propriétaires bailleurs, mais encore faut-il respecter les conditions d’éligibilité (ressources, localisation du bien).

Les aides à l’installation de panneaux solaires

Enfin, pour faire des économies d’électricité, vous pouvez également opter pour les panneaux solaires. Ces dispositifs sont généralement très intéressants pour réduire sa facture d’électricité, mais leur installation est coûteuse. Aussi existe-t-il plusieurs aides comme la prime à l’autoconsommation photovoltaïque ou encore les financements par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

En revanche, si une fois installés, vous produisez plus que ce dont vous avez besoin, alors il vous sera possible de vendre votre surplus d’électricité et de bénéficier de tarifs subventionnés.

À noter : il existe également des astuces pour réduire sa consommation de chauffage. Toutes les explications se trouvent dans cet article.





Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

Posez votre question