Peut-on cumuler AAH et emploi ? Comment percevoir l’Allocation Adulte Handicapé et revenus professionnels ?

salaire en esat avec l aahL’Allocation aux adultes handicapés ou AAH est une prestation sociale qui vise à assurer un montant minimum de ressources aux personnes en situation de handicap.

Le montant maximal de cette aide a été revalorisé à 902,70€ par mois. Cette allocation de solidarité est attribuée aux personnes en situation de handicap sous conditions de ressources. Et parmi les ressources prises en compte pour le calcul de l’AAH, se trouvent les revenus d’activité professionnelle.

Il est ainsi possible de cumuler l’AAH avec un salaire.  Quand le bénéficiaire de l’AAH perçoit des revenus au titre d’une activité professionnelle, le montant de l’AAH peut être diminué.

Les règles applicables dans le cadre du cumul “AAH-Travail” varient selon que l’activité s’exerce en milieu ordinaire (voir les explications et un exemple) ou protégé, en Établissement et service d’aide par le travail (les détails sur salaire en ESAT et AAH).

Pour connaître les modalités qui s’appliquent au cumul de l’Allocation aux adultes handicapés et des revenus d’activité professionnelle, poursuivez la lecture cet article. Et si vous voulez en apprendre davantage sur les conditions d’attribution de cette aide, n’hésitez pas à consulter notre article consacré au montant 2020 de l’AAH.






Peut-on cumuler AAH et salaire ? Comment ça fonctionne ?

Oui, il est possible de cumuler AAH et revenus professionnels

Il faut savoir que les règles qui s’appliquent dans le cumul AAH + salaire sont différentes selon que la personne en situation de handicap travaille en milieu ordinaire ou en Établissement et service d’aide par le travail (Esat).

Pour rappel, les ressources annuelles pour percevoir l’AAH ne doivent pas dépasser certains plafonds :

  • Pour une personne vivant seule : Le plafond annuel de ressources est de 10.832 euros
  • Pour une personne vivant en couple : Il est de 19.607 euros
  • Pour chaque enfant à charge : Le plafond est augmenté de 5.416 euros

Ainsi sous certaines conditions (notamment de ressources),  il est possible de cumuler AAH et revenus d’activité professionnelle. Si vous percevez salaire, vous pouvez estimer vos droits à l’AAH.

 

Comment se cumulent AAH et emploi en milieu ordinaire ?

Le travail en milieu ordinaire permet d’avoir le statut de salarié et de bénéficier des même règles et avantages applicables au sein de l’entreprise.

De plus, des aides à l’embauche d’un travailleur handicapé peuvent être sollicitées par l’employeur et d’autres par le salarié lui même (en savoir plus sur les aides de l’Agefiph).

Sachez que si vous percevez l’AAH et que vous travaillez en milieu ordinaire, vous devez tous les 3 mois effectuer une déclarations de ressources à la CAF (voir cette partie).

 

Cumul AAH salaire au cours des 6 premiers mois (milieu ordinaire)

Les salaires que vous percevez au titre de votre activité professionnelle ne sont pas pris en compte dans le calcul de votre AAH les 6 premiers mois. Cela signifie que pendant cette période, vous cumulez votre salaire et la totalité de votre AAH.

Il s’agit alors d’un cumul total et ce quel que soit le montant de vos revenus d’activité professionnelle.

 

Cumul AAH et travail en milieu ordinaire après 6 mois d’activité

Au delà de cette période des 6 premiers mois d’activité professionnelle en milieu ordinaire, votre allocation se trouve réduite. C’est ce que l’on appelle l’AAH différentielle.

En effet, le montant de la prestation solidaire qui vous est octroyée est calculée en fonction de l’ensemble de vos ressources. De fait, en travaillant vous engrangez de nouveaux revenus. Puisque vos ressources augmentent, votre AAH va diminuer.

C’est votre CAF qui va déterminer le nouveau montant de votre AAH. La CAF se base sur votre déclaration trimestrielle de revenus sur laquelle vous avez indiqué vos salaires. La CAF prend en compte votre salaire brut mensuel pour établir le nouveau montant de votre allocation.

A ce salaire brut mensuel est appliqué un taux d’abattement défini comme suit :

  • Jusqu’à 461,82 euros de salaire brut mensuel : L’abattement est de 80%. La CAF prendra en compte 20% de votre salaire brut mensuel pour l’ajouter à l’ensemble de vos ressources du mois.
  • Au-delà d’un salaire mensuel de 461,82 euros : La CAF appliquera un abattement de 40% et retiendra les 60% de votre salaire mensuel en tant que ressources supplémentaires.

Afin de mieux comprendre le calcul AAH et salaire, voici un exemple concret :

Vous percevez l’AAH à taux plein et reprenez une activité de 9 mois en milieu ordinaire. Vous percevez 600 euros brut.

  • Au cours des 6 premiers d’activité : Le cumul est intégral
  • Cumul AAH et salaire durant les 3 derniers mois : 902,70 euros (montant AAH) – [60% X 600 euros (salaire brut)]
  • Montant de l’AAH différentielle : 542,70 euros

Dans l’exemple, vous percevrez 542,70 euros d’AAH et 600 euros de salaire (brut).


Comment fonctionne le cumul salaire en Esat avec l’AAH ?

Les personnes en situation de handicap qui travaillent dans un Établissement et service d’aide par le travail perçoivent un salaire versé par l’Esat. Il est financé par l’Esat et par l’État. La part financée part l’établissement ne peut être inférieure à 5 % du Smic et celle de l’État nommée “aide au poste” ne peut être supérieure à 50% du Smic.

Ce salaire a pour objectif de leur assurer une rémunération minimale garantie qui varie ainsi de 55% à 110% du Smic horaire (100% du smic horaire + une prime d’exploitation de 10% par travailleur dans certains cas).

Cette rémunération mensuelle garantie est cumulable avec l’Allocation aux adultes handicapés sans toutefois que le total ne puisse dépasser certains plafonds :

  • Pour une personne vivant seule : Le cumul ne peut dépasser 1.539,42 euros
  • Pour une personne vivant en couple : Le cumul à ne pas dépasser est 2.001,24 euros
  • Pour une personne en couple avec une personne à charge (enfant ou ascendant) : La somme à ne pas dépasser est 2.232,15 euros

Si l’ensemble de la rémunération garantie en Esat et de votre AAH dépasse le plafond correspondant à votre situation, l’allocation est diminuée en conséquence.

Pour établir le montant de l’AAH, la CAF applique un abattement sur votre rémunération garantie. Il est déterminé en fonction de la part de la rémunération garantie financée par l’Esat (indiquée sur la fiche de paye).

Le montant restant après l’application de cet abattement vaut alors pour ressources supplémentaires.

Voici l’abattement appliqué :

Rémunération Esat (part financée par l’Esat)
AbattementRémunération retenue
Entre 5% et moins de 10% du Smic horaire brut (soit entre 0,51 euro et moins de 1,01 euros)3,5%96,5%
Entre 10% et moins de 15% du Smic horaire brut (soit entre 1,01 euros et moins de 1,52 euros)4%96%
Entre 15% et moins de 20% du Smic horaire brut (soit entre 1,52 euros et moins de 2,03 euros)4,5%95,5%
Entre 20% et moins de 50% du Smic horaire brut (soit entre 2,03 euros et moins de 5,08 euros)5%95%

Afin de mieux comprendre le calcul, voici un exemple de salaire en Esat avec l’AAH (personne seule) :

Vous percevez l’AAH à taux plein et vous travaillez en Esat. La part de votre rémunération financée par l’Esat est fixée à environ 50% du Smic horaire brut, soit 5 euros. Votre temps de travail est de 35 heures par semaine (temps complet).

  • Pour savoir si vous dépassez les plafonds de cumul : [151 heures au cours du mois X 5 euros] + 902,70 = 1.657,70 euros
  • Le plafond à ne pas dépasser pour une personne seule est de 1.539,42 euros
  • Sachant que vous dépassez le plafond : Un abattement de 5% est appliqué pour une rémunération versée par l’Esat de 5 euros de l’heure (voir tableau ci-dessus), soit 755 euros – 5% = 717,27 euros (95% de votre rémunération est prise en compte)
  • Le calcul suivant est appliqué : 902,70 euros (AAH) – 717,27 euros (95% de la rémunération)
  • Montant de l’AAH différentielle : 185,43 euros

Dans l’exemple, vous percevrez 185,43 euros d’AAH.

 

Comment déclarer ses salaires si on perçoit l’AAH ?

Informations importantes Covid-19 : lors de votre déclaration trimestrielle, les sommes perçues au titre de votre chômage technique sont à déclarer dans la partie “salaires”.

Pour le travailleur handicapé occupant un emploi en milieu ordinaire, l’interlocuteur direct est la CAF, ou la MSA.

Afin de conserver vos droits à l’Allocation aux adultes handicapés, vous devez tous les 3 mois transmettre à l’organisme dont vous dépendez une déclaration trimestrielle de ressources AAH en utilisant le formulaire cerfa n°14208*01 . C’est ce document qui permet à votre organisme de calculer le montant de votre allocation en fonction de votre situation. Retrouvez un guide complet pour remplir votre déclaration de ressources AAH.

Si votre situation évolue, ayez le réflexe d’informer le plus rapidement possible l’organisme chargé de gérer votre AAH. Pour cela, rendez-vous sur votre espace personnel (CAF ou MSA) ou utilisez l’application dédiée.

En cas de retard dans la transmission des informations concernant votre activité salariée, vous pourriez vous retrouver à devoir rembourser un trop perçu d’allocation. Gardez à l’esprit que quand votre salaire mensuel augmente, votre AAH diminue.

De plus si vous oubliez de déclarer trimestriellement vos revenus à la CAF ou à la MSA, votre AAH peut tout simplement être suspendue.

Important : Pour les personnes en situation de handicap qui occupent un emploi en Esat, c’est l’établissement qui se charge de transmettre à la CAF les renseignements nécessaires à la gestion de votre allocation.

 

Questions sur le cumul emploi et Allocation adulte handicapé

Je commence à travailler, vais-je perdre mon AAH?

Cela dépend du montant des revenus de votre foyer. Si vous restez en dessous des plafonds de ressources, vous pouvez conserver le bénéfice total ou partiel de votre allocation.

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’organisme qui gère vos prestations sociales doit être averti de votre nouvelle activité le plus tôt possible, soit par vous si vous travaillez en milieu ordinaire ou directement par le biais de l’Esat qui vous accueille.

Pour rappel, si vous travaillez en milieu ordinaire, les rémunérations perçues au cours des 6 premiers mois se cumulent avec l’intégralité de votre AAH.

 

Mon temps de travail diminue, que devient mon AAH?

Dans le cas où la diminution du temps de travail représente plus de 10% pendant une période minimum de deux mois consécutifs, l’Allocation aux adultes handicapés peut augmenter.

Cela ne suffit pas pour vous garantir une augmentation puisque l’ensemble des ressources de votre foyer entre en ligne de compte pour calculer le montant de votre AAH.

 

Je suis mis en invalidité et je ne travaille plus, mon AAH va-t-elle être modifiée ?

Oui, votre caisse d’allocations familiales établira le nouveau montant de votre AAH dès qu’elle sera en possession de la notification de votre pension d’invalidité.

Afin d’éviter tout retard dans la mise à jour de vos nouveaux droits, nous vous conseillons d’informer dès que possible la CAF de votre changement de situation.

 

En savoir plus sur le cumul AAH avec d’autres aides

L’AAH fait l’objet de nombreuses questions, notamment sur les reglès de cumul avec d’autres dispositifs existants.

Ainsi, d’autres articles peuvent vous intéresser :

Si vous avez d’autres interrogations, n’hésitez pas à venir sur le forum des aides sociales.





Crédit photo : © Gaelfphoto / Adobe Stock

6 commentaires
  1. Bonjour je perçois une ahh et je souhaiterais travailler dans un milieu ordinaire combien d heure je doit faire pour pas être coupée de les prestation merci cordialement

  2. Bonjour je suis en aah à taux plein je suis en trimestriel et je voudrais retravailler à 25h par semaine combien pourrais je percevoir d aah? Et les APL diminuent elles?
    Je vous remercie de m aider…

  3. Bonjour
    Je suis en arrêt maladie depuis le 31 janvier 2018 maintenant je sais que je souffre d,une fibromyalgie et du syndrome de fatigue chronique ainsi que des cpk élevé dans le sang test génétique fait mais maladie génétique non trouvé, je souffre de douleurs atroce et fatigue ainsi que depression sévère j,ai vu la médecine du travaille qui propose de demande une invalidité et j’ai la carte mobilité ainsi que la reconnaissance de travailleur handicapé jusqu’à 79% puis je demande l,AAH comme mon état se dégrade et si je ne peux pas reprendre mon travail d’auxiliaire de vie sociale auprès des personnes âgées en résidence et quelles sont les démarches à faire ?

  4. Je suis actuellement employer dans un hôtel pour un salaire de 1070 par moi, jai une maladie génétique, une neurofibromatose , après plusieurs examens à cause douleur dorsolombaire due à un neurofibrome thoracique , je voudrais savoir s’il est possible de monter un dossier AAH sachant que je suis salarié. Cordialement

  5. Bonjour
    Peut on etre percevoir l’AAH (à 80%) et etre aidante pour sa mère (juste pour les heures de repas, soit 2h par jour)?
    Cordialement

  6. La CAF a refuse de me verser aeeh pour mon enfant handicap car nous sommes sans papiers comment faire ?

Laisser une réponse

Posez votre question