Le guide des aides financières et des allocations

À qui s’adressent les auto-écoles solidaires ? Comment fonctionnent-elles et à quel prix ?

auto école associativePasser le permis de conduire peut poser des problèmes importants aux personnes rencontrant des difficultés personnelles qu’elles soient financières (voir les aides pour financer le permis), physiques (handicap par exemple) ou même familiales.

Il existe des auto-écoles dites « associatives » ou « sociales » proposant des formations pour le permis de conduire adaptées aux personnes en difficulté (voir les personnes concernées). En effet, les travailleurs sociaux qui dispensent la formation au permis B prennent le temps de comprendre les élèves afin de les accompagner au mieux vers le précieux sésame. Cela peut prendre jusqu’à 2 ans pour permettre à tous de se présenter dans les meilleures conditions à l’examen.

Ces auto-écoles solidaires sont financées par les collectivités afin de mener à bien leur mission d’insertion d’un public en difficulté. C’est pourquoi les prix proposés dans les auto-écoles sociales sont bien plus bas que dans les auto-écoles « traditionnelles » (voir des exemples ici).

S’ils n’existent pas de tarifs prédéfinis, nous pouvons citer à titre d’exemple l’auto-école sociale de Versailles qui propose pour les personnes percevant le RSA une formation à partir de 250 euros. Bien évidemment, les prix dépendent également du nombre d’heures de conduite dont l’élève aura besoin pour se présenter au permis de conduire.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des auto-écoles sociales ainsi que les personnes pouvant bénéficier de cette formation à l’examen du permis de conduire, consultez la suite de cet article.





Auto-école sociale : Une formation au permis, mais pas seulement

Les auto-écoles sociales ou solidaires ont un statut associatif. Elles sont donc régies par une législation différente des auto-écoles classiques qui leur impose d’avoir une mission d’insertion pour un public en difficulté (voir ici qui peut bénéficier d’une formation en auto-école associative).

Les moniteurs sont des professionnels qui disposent des mêmes diplômes que ceux présents dans les auto-écoles « traditionnelles ». Cependant, ils accompagnent de façon plus « complète » les élèves pour toutes les difficultés qu’ils rencontrent. C’est pourquoi, la formation au permis de conduire dure en moyenne bien plus longtemps en auto-école solidaire et peut aller jusqu’à 2 ans.

En effet, la formation dispensée ne se limite pas à l’apprentissage de la conduite. Les auto-écoles associatives ne se destinent pas uniquement aux personnes en difficultés financières, mais également à un public en situation personnelle compliquée. Les élèves des auto-écoles sociales peuvent donc être amenés à bénéficier de soutien sortant du cadre strict de la formation au permis de conduire.

Voici quelques exemples de cours que peuvent dispenser les auto-écoles associatives :

  • Cours d’alphabétisation : il est nécessaire de pouvoir lire les panneaux afin de conduire
  • Cours de mathématiques : notion à laquelle on ne pense pas pour passer le permis de conduire, mais calculer les distances de freinage par exemple fait partie des pré-requis à l’examen de conduite
  • Cours de français : pour des personnes ne maîtrisant pas suffisamment la langue
  • Gestion du stress : il peut fortement pénaliser les candidats lors des examens du code de la route et de la conduite
  • Amélioration de la motricité : indispensable aux personnes en état de handicap physique

Il est à noter que chaque auto-école sociale a son fonctionnement qui lui est propre et que nous ne pouvons donc faire une liste exhaustive de toutes les actions menées par chacune d’elles.

Voici en vidéo un reportage de l’AFP sur une auto-école associative :

 

Qui peut bénéficier d’une formation en auto-école solidaire ?

Chaque auto-école sociale possède son propre fonctionnement, mais elle doit remplir un rôle d’insertion professionnelle ou sociale pour leur public. C’est pourquoi tout le monde ne peut pas bénéficier d’une formation au permis de conduire dans une auto-école associative.

En règle générale les auto-écoles associatives sont accessibles :

  • Aux personnes en difficultés financières (titulaire du RSA par exemple)
  • Aux jeunes sans qualifications
  • Aux demandeurs d’emploi
  • Aux personnes en réinsertion sociale (analphabètes, immigrés…)
  • Aux mères/pères célibataires (voir les aides pour parents isolés)
  • Aux personnes en situation de handicap

Il convient donc de se renseigner auprès des acteurs sociaux de votre commune ou département afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’une formation en auto-école associative (voir ce paragraphe).



Quel est le prix d’une formation en auto-école associative ?

Le permis de conduire à partir de 250€

Bien évidemment, il est difficile d’aborder les tarifs pratiqués par les auto-écoles solidaires dans la mesure où chacune d’elles est libre de pratiquer les prix de son choix.

Néanmoins, elle passe également des conventions avec les collectivités locales leur permettant de diminuer le coût de la formation par rapport aux auto-écoles classiques.

Chaque cas est étudié afin de vous permettre d’accéder à la formation pour un tarif pouvant entrer dans votre budget. Voici quelques exemples :

  • L’auto-école sociale de Versailles : Créée en 2015 et dont la vocation première est la réinsertion professionnelle, elle est financée par le département des Yvelines. Elle propose des formations aux titulaires du RSA à partir de 250€. Ce tarif peut être modulé en fonction des revenus de chaque élève.
  • L’association EMCP (Etre Mobile C’est Permis) qui propose sur la région toulousaine des formations aux permis de conduire en auto-école sociale. Si vous êtes candidat, vous suivez une formation complète dont le prix est estimé à 2.500€ comprenant en plus du permis de conduire de nombreux stages pour vous accompagner au mieux dans l’obtention du code de la route et de l’examen de conduite. Bien évidemment grâce à l’EMCP, vous ne paierez pas la totalité de la formation, mais chaque élève se verra facturé d’une participation forfaitaire de 500€ (200€ pour le code et 300€ pour les heures de conduite et l’examen).
  • L’auto-école solidaire en Charente à l’initiative d’Emmaüs : Grâce aux différentes sources de subventions, le permis de conduire est accessible à partir de 300 euros. Il s’adresse aux personnes rencontrant des difficultés financières, mais aussi lors de troubles de l’apprentissage ou de peur du volant (source Francetvinfo.fr).
  • L’auto-école sociale de Ploërmel (56) : Ce dispositif aide les personnes en difficultés avec une priorité pour les personnes souffrant de dyslexie ou en difficulté avec la langue française. Le prix pour le candidat est de 50 euros les 3 premiers mois puis 30 euros par mois ensuite (voir les détails).

 

Comment faire une demande de permis de conduire solidaire ?

Si vous souhaitez bénéficier d’une formation au permis de conduire dans auto-école associative, vous devez vous tourner vers les acteurs sociaux de votre commune ou de votre département. En effet, ils seront à même de vous renseigner sur les auto-écoles sociales ou les associations proches de chez vous. Ils pourront également vous aider à constituer un dossier de demande d’inscription.

Afin d’obtenir des informations sur les auto-écoles solidaires, tournez-vous vers :

Chaque auto-école sociale ayant ses propres règles, vous trouverez auprès de ses organismes tous les renseignements sur les conditions d’accès aux formations du permis de conduire ainsi qu’une aide pour constituer votre dossier de demande.

À noter : Les auto-écoles sociales ne sont pas présentes sur tout le territoire. Il s’agit d’une initiative locale. Elles se développent de plus en plus, mais il est possible que votre zone géographique ne propose pas encore ce dispositif. Sachez que la CAF peut vous aider à financer le permis avec le prêt d’urgence dans certains cas.




Crédit photo : © Jackin / Fotolia

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

Posez votre question