Allocation bébé : Quels sont les dispositifs pour venir en aide aux parents durant la grossesse et après la naissance ?



aide caf bébéLa naissance d’un enfant est souvent synonyme d’heureux événement mais peut représenter un chamboulement dans la vie d’une famille. De nombreux frais sont engendrés par l’arrivée d’un bébé et les parents doivent réduire ou cesser leur activité pour s’occuper de leur enfant.

De la grossesse aux premières années de l’enfant, il existe de nombreuses aides financières pour bébé afin d’accompagner le ou les parents. Du congé maternité à des prestations pour prendre en charge une partie des frais de garde, retrouvez l’ensemble des « aides bébé » provenant de différents organismes (CAF, CPAM ou encore Pôle Emploi).

Pour les parents qui rencontrent des difficultés importantes (financières ou psychologiques), de nombreuses associations permettent d’obtenir une écoute mais aussi des conseils en toute confidentialité. De plus, votre département (par le biais de l’Aide Sociale à l’Enfance) peut vous apporter une aide matérielle mais aussi financière.

Nous vous détaillons ci-dessous la liste des aides financières pour bébé existantes. De la grossesse à la naissance de l’enfant puis lors de la reprise d’activité des parents ou si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez bénéficier de différents dispositifs pour vous accompagner.




Toutes les aides pour préparer l’arrivée d’un bébé (durant la grossesse)

aide financière bébé

L’attente d’un enfant peut parfois être compliquée pour la future maman, des soucis liés à la grossesse sont en effet fréquents. Dans ce cas, il est possible de bénéficier de différents congés afin que la femme enceinte puisse mener à bien sa grossesse.

Si ces congés constituent les principales aides dont peut bénéficier une femme enceinte, elle profite également d’une prise en charge particulière de la part de la Sécurité Sociale.

Voici les aides avant la naissance de l’enfant :

Le congé maternité : Lors de l’arrivée d’un bébé, la mère peut bénéficier du congé maternité qui se décompose en 2 périodes : le congé pré-natal et post-natal. Le congé pré-natal est de 6 semaines avant la naissance de l’enfant (8 semaines à partir de 3ème enfant). Dans le cas d’une naissance multiple, la durée de ce congé est allongée à 12 semaines pour des jumeaux et à 24 semaines pour des triplés.

Il est à noter que durant le congé maternité, la femme enceinte peut bénéficier d’indemnités journalières de la part de l’Assurance Maladie. Un simulateur est disponible afin d’estimer le montant des IJ, toutes les informations à ce sujet sont disponibles dans cet article.

Le congé pathologique : Si la grossesse est plus compliquée qu’initialement prévue, un médecin ou un gynécologue peut prescrire à la femme enceinte un congé pathologique. Ce congé ne peut excéder 14 jours (consécutifs ou non) et doit être pris avant le début du congé maternité. Notez bien qu’il ne s’agit pas d’un congé de « confort » et que pour en bénéficier une prescription médicale est obligatoire.

Prise en charge de la CPAM : L’Assurance Maladie prend en charge 100% des dépenses médicales liées à la grossesse mis à part les 2 premières échographies réalisées avant la fin du 5ème mois de grossesse (elles sont prises en charge à 70%). La 3ème échographie et éventuellement les suivantes en cas de grossesse pathologique sont elles prises en charge à 100%.

L’aide financière individuelle de la CPAM : L’article 71.3 du code de la Sécurité sociale prévoit le versement d’une aide complémentaire lors d’une grossesse difficile en terme de santé. Elle permet par exemple de prendre en charge des frais d’une aide à domicile. Elle vient en plus des prestations habituellement versées. Pour savoir si vous êtes éligible, vous devez vous rapprocher de votre CPAM.

De plus, la femme enceinte est dispensée d’avancer les frais médicaux (tiers payant). Notez bien que vous devez prévenir la CPAM de votre grossesse avant la fin du 3ème mois. Toutes les informations sont disponibles sur le site ameli.fr. Une fois cette déclaration effectuée, vous recevez un coupon pour un examen bucco-dentaire 100% gratuit à effectuer à partir du 4ème mois de grossesse (plus d’infos sur le bilan dentaire gratuit).

Les aides financières pour bébé : A quoi prétendre après la naissance ?

allocation nouveau néAprès la naissance de l’enfant (ou des enfants en cas de naissance multiple), les parents peuvent bénéficier de différentes aides, qu’elles soient financières ou qu’elles prennent la forme d’un congé. Pensez à effectuer les démarches pour déclarer une naissance (employeur, CPAM, CAF…) afin de bénéficier de l’ensemble de vos droits.

Ces aides financières pour bébé sont loin d’être superflues, car l’arrivée d’un enfant dans le foyer engendre des frais. La plupart des prestations que les nouveaux parents peuvent percevoir proviennent de la CAF. Il est donc important de déclarer la naissance auprès de votre Caisse (voir ci-dessous).

Voici les aides lors de l’arrivée de l’enfant que peuvent percevoir les parents :

Le congé maternité : Avant la naissance de l’enfant, la femme enceinte bénéficie du congé pré-natal. Suite à l’accouchement, le congé post-natal vient compléter le congé maternité pour une durée de 10 semaines (voire 18 semaines à partir du 3ème enfant). Notez que si vous avez eu des jumeaux (ou des triplés), ce congé est allongé à 22 semaines. Concernant les Indemnités Journalières, elles sont les mêmes qu’avant l’accouchement (référez-vous à l’encadré précédent).

Le congé paternité : Le père de l’enfant peut bénéficier du congé paternité dont la durée est de 11 jours consécutifs (18 jours en cas de naissance multiple). Notez bien que ce congé doit être pris avant les 4 mois de l’enfant et qu’il n’est pas réservé au père biologique mais également au conjoint (ou conjointe) de la mère. Attention, il ne faut pas confondre le congé paternité avec le congé de naissance, ce dernier étant de 3 jours et devant se prendre lors de la naissance.

La prime à la naissance : Cette aide est soumise à conditions de ressources et son montant est de 944,51€ par enfant à naître et de 1.889,02€ dans le cas d’une adoption. La prime à la naissance est versée par la CAF durant le 2ème mois suivant la naissance de l’enfant (ou son arrivée pour une adoption) à condition que vous ayez déclaré la naissance de votre enfant à la CAF.

L’allocation de base : De la naissance aux 3 ans de l’enfant, vous pouvez bénéficier de l’allocation de base de la CAF sous conditions de revenus. A taux plein, son montant est de 170,23 euros et à taux partiel l’allocation de base est de 85,61€.

Prise en charge par la CPAM : Durant les 12 jours suivants l’accouchement, l’Assurance Maladie prend en charge les frais médicaux à 100% (avec dispenses d’avance de frais) et ce qu’ils soient liés ou non à votre grossesse. Il convient également de prévenir votre mutuelle santé de la naissance de votre bébé car de nombreux contrats prévoient une prime à la naissance aussi appelée « forfait naissance ». N’hésitez pas à relire votre contrat pour savoir si vous pouvez en bénéficier, car en moyenne son montant atteint les 200 euros.

Une fois votre accouchement passé, vous pouvez bénéficier de différentes prestations dont notamment celles de la CAF. Voici un résumé :




Aide bébé : Qu’en est-il lors de la reprise d’activité ?

aide caf bébé

Afin d’accompagner au mieux les jeunes parents à reprendre leur activité professionnelle ou à les accompagner dans la recherche d’emploi, il existe des aides financières pour faire garder son bébé.

Elles peuvent prendre la forme d’un congé à temps partiel ou encore d’aides pour financer la garde de l’enfant.

Elles proviennent soit de la CAF, soit de Pôle Emploi dans le cas d’une recherche d’activité professionnelle ou de formation.

Voici les aides après la naissance d’un enfant pour faciliter la reprise d’activité :

Prendre un congé parental : La Prestation Partagée de l’Éducation de l’Enfant (PreParE) permet aux parents de réduire ou de cesser l’activité jusqu’au 3 ans de l’enfant. Chaque parent peut en profiter simultanément ou alternativement. Durant ce congé, la CAF vous verse une allocation dont le montant peut atteindre 397,20€ si vous cessez totalement votre activité.

Le complément mode de garde : Également appelée CMG, cette prestation versée par Pajemploi permet de prendre en charge une partie des frais liés à la garde de l’enfant. Le montant de cette aide dépend de vos ressources et peut atteindre 468,82€ par mois. A noter que le montant du CMG est majoré de 30% pour les parents isolés.

L’aide à la garde Agepi : Les parents isolés inscrits à Pôle Emploi peuvent bénéficier d’une aide financière pour prendre en charge les frais de garde de l’enfant (en plus du CMG). Cela est possible lors de la reprise d’activité professionnelle ou dans le cadre d’une formation. Le montant de l’Agepi peut varier de 170€ à 520€ selon le nombre d’enfant et le temps de travail effectué. Si vous le souhaitez, consultez l’ensemble des dispositifs pour parents isolés.

Comment se faire aider en cas de difficultés avec bébé ?

aide caf bébé

Il n’est pas rare que l’arrivée de bébé bouleverse les habitudes. Moins de sommeil, surmenage, difficultés à payer les besoins de première nécessité…

Cela peut arriver à de nombreux parents. Il est important de ne pas pas s’isoler et de prendre conseils auprès de professionnels de la petite enfance.

De nombreuses associations offrent une écoute et des conseils pour aider les parents à surmonter les difficultés. De même, le département peut vous accorder un soutien matériel ou financier.

Voici une liste non exhaustive des associations pour aider les parents en difficultés :

Sos bébé : L’association met à disposition des parents une information complète sur la grossesse, l’arrivée de bébé mais aussi sur les problèmes que peuvent rencontrer les parents. Une ligne téléphonique vous permet également d’obtenir des réponses et des conseils. Les acteurs de l’association sont à votre écoute au 01 42 47 08 67 ou par mail à l’adresse suivante [email protected] Vous pouvez également passer par le formulaire de contact disponible ici. Votre démarche se fait en toute confidentialité.

Allo parents bébé : Attendre un heureux événement ou s’occuper d’un bébé n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Si vous avez des questions, si vous vous sentez débordé ou isolé, n’hésitez pas à joindre les professionnels de la petite enfance membres de l’association. Ils sont à votre écoute au 0 800 00 3456 (appel et service gratuit) du lundi au vendredi de 10H à 13H et de 14H à 18H.

Restos du cœur bébé : Nul besoin de présenter l’association des Restos du cœur. En revanche, moins de personnes connaissent les structures dédiées aux enfants. Restos du cœur bébé offre une aide matérielle (des produits de première nécessité comme des couches, des jeux…) mais vous bénéficiez également d’un espace d’écoute. Pour trouver l’association à côté de chez vous, rendez-vous ici. Pour vous donner un aperçu des missions de Restos du Cœur bébé, voici une vidéo réalisée par l’association de Grenoble :

Maman blues : Des points relais de l’association Maman Blues sont présents dans de nombreux départements. Si vous avez des questions sur la maternité, si vous rencontrez des difficultés avec votre bébé, retrouvez sur ce lien les adresses des points relais.

Informations supplémentaires : Sachez également que votre département peut vous aider si vous rencontrez d’importantes difficultés. C’est le service de l’Aide Sociale à l’Enfance qui est chargé d’aider les enfants mais aussi les parents. Le soutien apporté se présente sous différentes formes :

L’Allocation Mensuelle d’Aide Sociale à l’Enfance : Ce soutien financier peut être accordé en urgence ou sous forme de versement chaque mois. Chaque département fixe les conditions mais aussi le montant qui peut être accordé. A titre d’exemple, retrouvez l’aide financière de l’Aide Sociale à l’Enfance du Pas de Calais.

Aide ménagère de l’aide sociale à l’enfance : Si le département juge nécessaire d’aider les familles à entretenir le logement ou le sécurisé en vue de maintenir l’enfant chez lui, il peut décider de nommer un professionnel pour intervenir au domicile. Un accompagnement est par ailleurs mis en place. Pour en savoir plus, il convient de vous rapprocher de votre département.

Vers qui se tourner pour les différentes aides lors de l’arrivée d’un bébé ?

L’arrivée d’un enfant modifie les habitudes d’une famille et notamment le budget qui peut fortement augmenté avec les dépenses liées au nourrisson. Différents organismes peuvent vous venir en aide et il convient donc de se tourner vers eux afin de préparer au mieux l’arrivée d’un bébé.

  • La CPAM : Il s’agit du premier interlocuteur vers lequel se tourner, puisqu’il gère la rémunération des congés maternité et paternité ainsi que la prise en charge des frais médicaux de la femme enceinte.
  • La CAF : La Caisse d’Allocations Familiales peut venir en aide financièrement avec de nombreuses prestations liées à l’arrivée d’un enfant au sein d’un foyer.
  • Le Pôle Emploi : Si vous êtes inscrit en tant que demandeur d’emploi, votre agence peut vous apporter de l’aide notamment en cas de reprise d’activité de votre part.
  • Pajemploi : Cette organisme peut vous venir en aide pour l’embauche d’une assistante maternelle pour garder votre enfant, mais ce n’est pas tout puisqu’il s’occupe également de verser le Complément Mode de Garde.
  • Votre département par le biais du service d’Aide Sociale à l’Enfance qui peut vous octroyer une aide matérielle ou financière.

Si vous souhaitez partager vos conseils avec d’autres familles, si vous avez des questions ou besoin d’aide dans vos démarches, vous pouvez utiliser notre forum qui est à votre disposition directement ici https://www.aide-sociale.fr/forum/.





Crédit photo : © nagaets, Zffoto, kieferpix, New Africa / Adobe

Noter cet article
Laisser une réponse

Posez votre question