Le guide des aides financières et des allocations

L’AAH ou Allocation Adultes Handicapés : Montant AAH en 2014 et conditions d’attribution

aahL’allocation aux adultes handicapés ou AAH est une aide versée par la CAF aux personnes atteintes d’un handicap les empêchant de travailler. Une commission, la CDAPH, détermine le taux de cet handicap. Le montant de l’AAH a été augmenté le 01/09/2013 de 1,75% et, est de 790,18 euros au maximum mais peut être abaissé selon les ressources du bénéficiaire

Parcourez notre dossier pour tout connaître sur l’Allocation Adultes Handicapés




L’allocation aux adultes handicapés ou AAH, qu’est ce que c’est?

L’allocation adultes handicapés (appelé aussi AAH ou allocation COTOREP) est une aide sociale versée par la CAF (Caisse d’allocation familiale) aux personnes atteintes d’un handicap, de tout type, ou d’une maladie chronique invalidante, et qui, du fait de cet handicap, ne peuvent travailler normalement et ainsi assurer convenablement leur subsistance. Cette prestation, créée en 1975 par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975, a pour objectif de sortir les personnes handicapées de leur situation d’exclusion en leur assurant un revenu minimal.

Revalorisée depuis 2005 par la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, toujours en vigueur à ce jour, le versement de l’AAH se fait sous certaines conditions qu’il est important de connaître avant d’entamer les démarches.

Les conditions d’attribution de l’allocation aux adultes handicapés

Le droit à l’AAH est ouvert aux personnes reconnues comme handicapées par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) anciennement appelée COTOREP. Elles peuvent prétendre à l’allocation adulte handicapée dés lors qu’elles ne bénéficie pas d’un autre avantage, comme par exemple une pension d’invalidité ou une rente d’accident du travail d’un montant au moins égal à celui de l’AAH.

La personne doit remplir un certain nombre de conditions, du point de vue de son handicap, son âge… dont en particulier les suivantes :

  • Être reconnu comme handicapé : Le demandeur de l’AAH doit avoir un taux d’incapacité permanent d’au moins 80%. Ce taux est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH, autrefois appelée COTOREP). La personne handicapée dont le taux d’incapacité est compris entre 50% et 79%, peut faire une demande d’AAH, dans la mesure où son handicap représente une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi, et ne peut être compensé par des aménagements spécifiques, comme un poste de travail adapté. La restriction est considérée comme durable dès lors que cette dernière est prévisible pour une durée d’au moins un an à compter du dépôt de la demande, même si la situation médicale de la personne est susceptible d’évoluer.
  • Être âgé au minimum de 20 ans : Ou de plus de 16 ans si l’allocataire n’est plus considéré comme à charge. L’AAH ne peut plus être versé à partir de l’âge minimum légal de départ à la retraite : la personne bascule alors dans le régime de retraite pour inaptitude, sauf dans le cas d’une incapacité d’au moins 80%. Une allocation réduite peut alors être versée en complément de la retraite.
  • Être résidant en France : Pour bénéficier de l’AAH, le demandeur doit résider de façon permanente sur le territoire français (les étrangers hors UE doivent être en possession d’un titre de séjour régulier).
  • Être dépourvu de revenus « suffisants » : Enfin, les ressources de la personne handicapée sont prises en compte et ne doivent pas dépasser un certain plafond annuel de 9 319,08 € pour une personne seule et de 18 638,16 € pour une personne vivant en couple. Ces plafonds sont majorés de 4 659,54 € par enfant à charge. Les revenus pris en compte sont tout ceux figurants sur votre déclaration d’impôts. Si le bénéficiaire de l’AAH travaille (en dehors d’un ESAT), il devra transmettre tous les 3 mois à la CAF le formulaire cerfa n°14208*01 ou déclarer ses revenus en ligne sur le site de la CAF ( Si vous ne renvoyez pas le formulaire dans un délai de 3 mois, l’allocation sera suspendue).

L’allocation adulte handicapée vous sera attribué pour une durée d’un an minimum qui pourra ensuite être renouvelé en fonction de la persistance de votre handicap.


Comment faire une demande d’allocation adulte handicapé?

La demande d’AAH doit se faire auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), Votre demande d’allocation adulte handicapée doit être accompagnée du :

Dès le dépôt de la demande, une procédure de reconnaissance de la qualité de « travailleur handicapé » est automatiquement engagée. Il en est d’ailleurs de même lors d’un renouvellement de la demande d’allocation.

Le demandeur est examiné par un médecin qui déterminera son taux d’incapacité et transmettra ses conclusions à la CDAPH. La Commission statuera ensuite sur la validité du dossier. Le droit à l’AAH est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt du dossier, mais si la CDAPH ne s’est pas prononcée dans les 4 mois, son silence équivaut à un rejet de la demande d’AAH.

Le montant de l’AAH (allocation adulte handicapé) en 2014

Le montant de l’AAH à partir du 1er septembre 2013 est au maximum de 790,18 euros (au lieu de 776,59 € avant). Cette montant varie en fonction des ressources déclarées chaque trimestre. Si le bénéficiaire est sans ressources, il peut prétendre au montant AAH maximum sinon la somme varie selon plusieurs cas :

  • Si le demandeur de l’AAH perçoit une pension (invalidité, rente d’accident du travail, retraite) : le montant de l’allocation adulte handicapée correspond à la différence entre la moyenne mensuelle de ses autres ressources et les 790,18 € de l’AAH. Ainsi, le montant de l’AAH complétera vos pensions jusqu’à un maximum de 790.18 euros en 2014.

  • Si le bénéficiaire de l’AAH reprend une activité rémunérée : L’AAH peut être cumulée à 100% pendant 6 mois avec vos salaires. La CAF devra être averti dans les plus bref délais de cette reprise d’activité.
  • Si le bénéficiaire travail au moment de sa demande : Le montant sera calculé en fonction des revenus perçus par cette activité, et, le cas échéant, des revenus du conjoint, concubin ou pacsé.

L’AAH peut également être cumulée avec d’autres prestations sociales, comme le complément de ressources ou la majoration pour la vie autonome, sous certaines conditions, notamment pour les personnes dont le taux d’incapacité est d’au moins 80%. Comme pour l’allocation adulte handicapé, la demande est à adresser à la MDPH.

Si le bénéficiaire de l’AAH est, durant plus 2 mois, dans un établissement de santé ou pénitentiaire, le montant de l’AAH est ramené à 232.98 euros jusqu’à sa sortie. Seul les bénéficiaires ayant une personne à charge, un conjoint sans travail et reconnu par la CDAPH ou astreint au forfait journalier ne se verront pas appliquer cette diminution.

En savoir plus sur l’AAH

Vous pouvez vous rendre directement à la MDPH la plus proche de chez vous pour vous renseigner sur la pension adulte handicapé (liste des MDPH en France) ou auprès de votre CAF. Si vous avez des questions précises, vous pouvez aussi les poser sur le forum des aides sociales, disponible ici.

N’oubliez pas qu’en tant que bénéficiaire de l’AAH, vous pouvez prétendre à de nombreuses aides supplémentaires, telles que le tarif social d’EDF ou bien encore à la CMU complémentaire. (mais seulement dans des cas particuliers comme à la suite d’une longue hospitalisation : http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2001/01-34/a0342260.htm)

-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.2/10 (31 votes cast)
L'AAH ou Allocation Adultes Handicapés : Montant AAH en 2014 et conditions d'attribution, 7.2 out of 10 based on 31 ratings
8 commentaires
  1. Je bénéficie de l’AAH , J’ai mon fils à charge ( part contributive ) ,
    ou le Tribunal lui accorde 500 € par mois . Il a 23 ans , étudiant dans une grande école . Puis-je prétendre aux droits d’un enfant à charge ?

    Remerciements .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Carte prioritaire à ah 50 a 79% aïs je droit a 1 carte de bus gratuite et a 1 allocation?

      VA:F [1.9.22_1171]
      Rating: 3.0/5 (5 votes cast)
  2. FAUX!

    Impossible d’avoir accès à la CMU complémentaire avec l’AAH à taux plein.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • non il peux avoir la cmu car moi je suis marie avec un homme handicapé qui touche le cotorépe et il travaille pas et moi je ne touche rien et je travaille pas mais jai eu la cmu

      VA:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  3. Effectivement à taux plein, le montant de l’AAH dépasse les plafonds de la CMU-C et n’est donc pas accordé (contrairement à l’ACS). Mais, dans certains cas de figures (hospitalisation de longue durée en particulier), une personne bénéficiant de l’AAH se verra accorder la CMU-C (http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2001/01-34/a0342260.htm).
    L’article a été explicité afin d’éviter toute confusion.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
  4. Bonjour,
    Mon frère bénéficié de l’AAh et le versement prendra fin en Octobre 2014. Il a rempli avec l’assistante sociale et le psy du CMP une demande de renouvellement en Septembre 2013. J’ai lu qu’il fallait renouveller 6 mois avant la date d’échéance. Si on s’y prend plutôt, le dossier sera t-il quand même traiter? Et depuis le dépôt, nous n’avons aucune reçu aucune réponse. Vers qui je dois m’orienter?
    Merci d’avance de votre réponse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  5. J’ai effectué mon renouvellement de l’aah en février 2014 a la mdph. L.’agent m’a dit que ça se finit en novembre 2014 et me dit de m’inscrire au rsa sans envoyer de courrier pour le motif. Pouvez vous m’aider à comprendre merci jean

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 3.0/5 (1 vote cast)
  6. Je suis bénéficiaire de l’AAH à taux plein avec un complément de ressource. Je vis seule et mon état s’est détérioré et je voulais savoir s’il existait une aide pour bénéficier d’une aide-ménagère que je suis contraint de payer actuellement faute de ne pouvoir assumer à cause de mes béquilles en autre. J’ai bénéficié d’une aide-ménagère durant l’une de mes maladies, le cancer, par l’intermédiaire de ma mutuelle. Merci de m’aider et me conseiller.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Laisser une réponse

-