Toucher le RSA et être hébergé par ses parents, est-ce possible ? Retrouvez les différents cas selon votre situation

Le RSA jeune pour les moins de 25 ans est une aide financière accordée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole) sous certaines conditions de ressources et d’emploi.

Certains jeunes n’ont pas la possibilité de financer leur propre logement et doivent habiter chez leurs parents. Dans ces conditions peuvent-ils toucher le RSA en vivant chez leurs parents ? Qu’en est-il s’ils sont étudiants ?

Enfin, une jeune femme seule enceinte ou avec un enfant à charge et vivant chez ses parents peut également prétendre au RSA dont le montant est majoré au vu de sa situation personnelle (en savoir plus).

Pour en savoir plus les conditions du RSA lorsque l’on est hébergé chez ses parents, poursuivez la lecture de cet article.

Un jeune peut-il bénéficier du RSA en vivant chez ses parents ?

Oui, un jeune hébergé par ses parents peut bénéficier du RSA dans la mesure où il remplit les conditions requises. La première d’entre elle est qu’il ne soit plus considéré par la Caf à la charge de ses parents. Pour cela, il doit avoir au moins 20 ans ou s’il a moins de 20 ans avoir une rémunération supérieure à 932,29 euros (ce qui est trop important pour prétendre au RSA).

 

Les conditions pour toucher le RSA jeune

Le RSA jeune actif est destiné à aider les jeunes de 18 à 25 ans, français ou étranger, qui peuvent justifier d’une activité professionnelle sur une durée minimum à partir de la date de demande à savoir :

  • Avoir travaillé au moins 2 ans à temps plein (soit environ 3.214 heures) sur les 3 dernières années

De plus, le jeune doit respecter les conditions du RSA pour les plus de 25 ans notamment ne pas avoir de ressources supérieures au montant du RSA maximum auquel il peut prétendre. Pour en savoir plus, il est possible de réaliser une simulation du RSA en ligne.

 

Hébergement gratuit chez ses parents et RSA

Dans le cas où la personne qui perçoit le RSA est hébergée à titre gratuit chez ses parents, le montant du revenu de solidarité active est réduit. Cette diminution correspond à la somme représentative de l’avantage que constitue l’absence de loyer.

Cela signifie que le forfait logement, d’un montant de 67,84 € pour une personne seule, est déduit du montant total du RSA.

Exemple : Pour un jeune logé chez ses parents et qui touche un montant forfaitaire du RSA de 565,34 €/mois, le forfait logement sera déduit. Il touchera donc 565,34 € – 67,84 € = 497,50 €/mois.

À noter : si le jeune participe aux frais de loyer, le forfait logement ne lui est pas appliqué.

 

Un étudiant a-t-il droit au RSA s’il habite chez ses parents ?

D’une manière générale, un jeune étudiant ne peut pas toucher le RSA, sauf dans certains cas particuliers où l’étudiant est ou a été salarié. Vous pouvez lire l’article que nous avons consacré à ce sujet pour connaître les détails concernant le RSA pour les étudiants.

Il en est de même pour les apprentis qui perçoivent un salaire lors durant leur apprentissage. Si ce salaire est inférieur au montant du RSA, il pourra éventuellement cumuler les deux dans la limite du montant du RSA. N’hésitez pas à consulter notre article sur le RSA pour les apprentis.

Si l’étudiant touche le RSA et vit chez ses parents, le montant du forfait logement sera déduit de son allocation s’il ne participe pas au frais de loyer (voir ici).

 

Une femme enceinte et vivant chez ses parents peut-elle toucher le RSA ?

Une femme seule enceinte ou avec un enfant peut percevoir le RSA même si elle est hébergée par ses parents. Dans la mesure où elle remplit les conditions, elle touchera le RSA majoré pour parent isolé duquel sera déduit le forfait logement. De plus si elle a moins de 25 ans, elle n’est pas tenue d’avoir travaillé au moins deux ans sur les trois dernières années (comme c’est le cas pour le RSA jeune).

Tout parent isolé (que l’enfant soit né ou à naître) peut percevoir le RSA majoré dont le montant varie en fonction des ressources et du nombre d’enfants à charge. Notez que si l’enfant est né, le forfait logement appliqué est plus important que lorsque la jeune était enceinte. En effet, pour une personne seule il est de 67,84 € et de 135,68 euros pour deux personnes (en savoir plus sur le forfait logement pour le RSA).

Crédit photo : © StockUnlimited

  1. Mon fils touchant le RSA est logé chez moi et contribue aux frais de logement et nourriture mensuellement (150€). Quelle est l’impact de son versement sur le forfait logement déduit su RSA par la CAF. Merci

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question