Tout savoir sur l’ARDH : l’aide au retour à domicile après une hospitalisation pour les personnes âgées

Pour les seniors qui souhaitent vivre le plus longtemps possible chez eux, des aides au maintien à domicile existent.

L’Aide au retour à domicile après hospitalisation est un dispositif proposé par l’Assurance retraite aux personnes âgées durant leur convalescence. Dès leur sortie de l’établissement de santé et pendant 3 mois, ces dernières pourront bénéficier d’une prise en charge partielle de services divers et variés qui ont pour but de prévenir leur perte d’autonomie : aide à domicile, portage de repas, petits travaux d’aménagement, etc.

Pour recevoir l’ARDH, les conditions sont souples : il suffit d’être retraité, âgé de 55 ans minimum et reconnu GIR 5 ou 6. Attention toutefois, car certaines aides ou allocations entraînent une non-éligibilité à ce dispositif. C’est le cas par exemple de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), de la PCH (Prestation de compensation du handicap) ou encore de la Prestation spécifique dépendance (PSD).

Enfin, faire une demande d’Aide au retour à domicile après hospitalisation est très simple puisque c’est généralement l’assistante sociale de l’établissement de santé qui se charge de remplir le formulaire dédié et d’envoyer le dossier. Une visite d’évaluation est ensuite programmée rapidement afin de déterminer le montant exact de l’aide attribuée.

Pour tout savoir sur l’ARDH, sur les conditions d’éligibilité pour les retraités du régime privé comme pour les fonctionnaires, et sur les démarches à réaliser pour en bénéficier, poursuivez la lecture de cet article.

ARDH Carsat : qu’est-ce que c’est ?

L’ARDH ou Aide au retour à domicile après hospitalisation est proposée par l’Assurance retraite afin d’accompagner les personnes âgées durant leur période de convalescence.

Cette prestation de courte durée est offerte par la Carsat aux retraités qui ont besoin d’un accompagnement après leur passage en établissement de santé.

Cela peut être :

  • après un séjour dans un établissement de soins ;
  • après un passage aux urgences ;
  • après une intervention en ambulatoire (avec retour au domicile le jour même) ;
  • après une hospitalisation à domicile sous la supervision d’un établissement de santé.

Durant 3 mois maximum, ils peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle des frais engendrés par l’emploi d’une aide à domicile, du portage de leurs repas ou d’autres services afin de mieux vivre cette période délicate. Le montant accordé dépend des besoins du demandeur, mais également de ses ressources.

 

Prestations et montant de l’aide à domicile après hospitalisation

Si tous les critères d’éligibilité sont remplis, l’Assurance maladie peut prendre en charge différentes formes d’aide pour faciliter le retour à domicile après l’hospitalisation, comme :

  • une aide à domicile pour les courses, le ménage, la préparation des repas ;
  • le portage des repas ;
  • l’installation d’une téléalarme ;
  • la réalisation de petits travaux d’aménagement (installation d’une barre d’appui, rehausse WC, siège de bain ou de douche, etc.).

L’ARDH est une aide ponctuelle, limitée à 3 mois et à 1 800 € maximum. Le montant est calculé selon vos besoins (à l’issue de la visite d’évaluation à votre domicile) et vos ressources, ainsi que celle de votre conjoint(e). Il est fixé à partir d’un barème national défini par la Cnav et dans la limite du budget disponible. En tant que bénéficiaire de l’ARDH, une participation financière est exigée, entre 10 et 73 % inclus.

Bon à savoir : si vous êtes fonctionnaire civil de l’État ou ouvrier de l’État retraité, vous pouvez également bénéficier de l’ARDH. Si le montant maximum est toujours plafonné à 1.800 €, votre participation financière, quant à elle, est moins importante : de 10 % à 51 % inclus.

 

Aide au retour à domicile après hospitalisation : quelles conditions ?

Afin de prévenir la perte d’autonomie d’un maximum de personnes âgées, l’Assurance retraite a fixé des critères assez souples pour l’attribution de l’Aide au retour à domicile après hospitalisation.

 

Les critères à respecter pour les retraités du régime général

Pour recevoir l’ARDH, vous devez :

  • être retraité du régime général de la Sécurité sociale ;
  • avoir exercé votre activité professionnelle la plus longue au régime général ;
  • être âgé de 55 ans et plus ;
  • être reconnu en GIR 5 ou 6.

Attention ! Vous ne pouvez pas percevoir l’Aide au retour à domicile après hospitalisation si vous êtes bénéficiaire d’une de ces aides :

Ou si vous êtes hébergé en famille d’accueil.

 

Les critères à respecter pour les retraités de la fonction publique

Pour recevoir l’Aide au retour à domicile après hospitalisation, vous devez :

  • être pensionné civil de l’État ou ouvrier retraité de l’État ;
  • avoir exercé votre activité la plus longue en tant que fonctionnaire civil ou ouvrier de l’État
  • être âgé de 55ans et plus ;
  • être reconnu en GIR5 ou 6.

Attention ! Vous ne pouvez pas bénéficier de l’ARDH si vous percevez une de ces aides :

Ou si vous êtes logé dans une famille d’accueil.

 

Aide à domicile après hospitalisation : comment demander l’ARDH ?

Pour recevoir une prise en charge de l’Assurance retraite à votre retour chez vous, il convient d’entamer les démarches avant votre sortie de l’hôpital.

 

Pendant votre hospitalisation : la demande d’ARDH

Pour recevoir l’Aide au retour à domicile après hospitalisation, la demande doit être réalisée avant votre sortie de l’établissement de santé, et ce, même en ambulatoire, ou dans un délai de 48 heures maximum.

Dans la plupart des cas, c’est le cadre infirmier ou l’assistante sociale de l’établissement qui se charge de remplir le formulaire de demande et de le transmettre à votre caisse de retraite. Toutefois, il est impératif d’en faire le souhait auprès de l’équipe : ce n’est pas automatique !

Vous pouvez donc imprimer le formulaire de demande d’ARDH et n’oubliez pas également d’emporter avec vous votre dernier avis fiscal afin que votre dossier soit complet. Pour les retraités de la fonction publique, un autre formulaire de demande d’ARDH est disponible.

Attention : le simple envoi d’un certificat médical ne constitue pas une demande ! Seul l’envoi dudit formulaire par votre établissement de santé est accepté par l’Assurance retraite.

Si vous remplissez les critères d’éligibilité, la Carsat vous adressera un courrier avec son accord de principe. À compter de ce moment-là, vous pouvez mettre en place les prestations choisies afin que votre retour à domicile soit le plus simple et agréable possible pour vous.

 

À votre retour au domicile : l’évaluation

Pour estimer précisément le montant de votre ARDH, l’Assurance retraite doit mieux cerner vos besoins. C’est pour cette raison qu’une structure spécifique programmera une visite à votre domicile. Vous n’avez pas de démarche à faire : c’est elle qui vous appellera pour le compte de la caisse de retraite. Vous conviendrez d’une date et d’une heure de rendez-vous chez vous.

Cette évaluation est indispensable et obligatoire. À l’issue de cette visite, la structure vous donnera des conseils pour bien vivre chez vous et proposera un plan d’action personnalisé suivant vos besoins. Ce document sera signé par l’évaluateur, mais aussi par vos soins, avant d’être transmis à la Carsat. Ce n’est qu’après réception de ce plan que cette dernière vous indiquera la nature et le montant exact de votre Aide au retour à domicile après hospitalisation.

Si vous le souhaitez, vous pouvez être accompagné par l’un de vos proches ou un membre de votre famille pendant l’évaluation.

📚 D’autres dispositifs pourrait vous intéresser : pour les seniors, des dispositifs en faveur du maintien à domicile existent. Ainsi, nous vous conseillons la lecture des articles suivants :

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...

Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question