Qui peut prétendre à une aide ménagère ? Quels sont les critères à remplir et comment faire sa demande ?

Isolement familial ou géographique, problèmes de santé, handicap, perte d’autonomie…

Les raisons de faire appel à une aide ménagère sont nombreuses. Toutefois, le coût de son service peut peser lourd dans le budget de certaines personnes particulièrement fragiles et/ou précaires. C’est pourquoi plusieurs organismes sociaux peuvent le prendre en charge.

Mais alors, qui a droit à une aide ménagère à domicile ?

Ainsi, parmi les différentes aides existantes pour votre maintien à domicile, l’aide ménagère occupe une place importante.

Dans ce dossier, nous récapitulons les différentes situations permettant de bénéficier d’une aide-ménagère, les conditions pour que ce service soit financé partiellement ou en totalité par la Caf, l’assurance maladie ou encore la MDPH et les démarches à réaliser.

Une aide ménagère pour les personnes âgées

Parce qu’il est essentiel que les seniors puissent rester le plus longtemps possible à leur domicile, ils peuvent bénéficier de l’intervention d’une aide ménagère à prix très réduit.

Le professionnel peut être chargé de plusieurs missions suivant la perte d’autonomie du demandeur : entretien du logement, aide à la toilette, préparation des repas, accompagnement à des activités, etc.

Deux organismes peuvent être sollicités pour la mise en place de ce service :

  • Le Conseil Départemental
  • Les caisses de retraite

Conditions :

Pour bénéficier d’une aide ménagère pour personne âgée grâce au Conseil Départemental, voici les conditions (références) :

  • Avoir au moins 65 ans (ou au moins 60 ans en cas de reconnaissance d’inaptitude au travail)
  • Ne pas bénéficier de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) et ne pas pouvoir en bénéficier
  • Rencontrer des difficultés dans l’accomplissement des tâches ménagères
  • Respecter des plafonds de ressources mensuelles (906,81 € pour une personne seule et 1 407,82 € pour un couple)

Si vous ne remplissez pas ces critères, vous pouvez alors vous tourner vers votre caisse de retraite pour connaître leurs propres conditions. En effet, ces dernières peuvent varier d’un organisme à l’autre.

Montant :

Le montant de l’aide du département dépend de vos revenus. Il est même possible qu’une participation financière vous soit demandée. Celle-ci est fixée par le Conseil Départemental.

Quant à l’aide proposée par les caisses de retraite, elle permet de s’offrir les services d’une aide ménagère avec une participation entre 10 à 73% du tarif total. Cela dépend à nouveau des organismes.

Demande :

Si vous souhaitez profiter du dispositif mis en place par le Conseil Départemental, contactez en priorité le CCAS ou les services sociaux de votre mairie. C’est auprès de ces agents que vous pourrez monter votre dossier de demande d’aide-ménagère pour senior.

Sinon, tournez-vous vers votre caisse de retraite (la CNAV ou la CNRACL par exemple) pour connaître leurs modalités.

Aide ménagère à domicile pour personne âgée

 

Une aide ménagère à domicile pour personne handicapée

Afin de subvenir à leurs besoins, les personnes en situation de handicap doivent supporter de lourdes charges (matérielles, humaines, médicales, etc.).

Parmi les nombreux dispositifs, il en existe 2 en particulier qui leur permettent de bénéficier d’une aide ménagère :

  • La PCH ou Prestation de Compensation du Handicap : il s’agit d’une aide distribuée par les MDPH qui a pour objectif de financer en partie ou en totalité les dépenses liées à la perte d’autonomie. L’aide humaine en fait partie.
  • L’aide ménagère des personnes handicapées au titre de l’aide sociale : il s’agit d’un dispositif proposé par les départements et spécialement dédié à l’intervention d’un professionnel.

Bon à savoir : dans les deux cas, l’aide à domicile est là pour réaliser les tâches quotidiennes que la personne en situation de handicap ne peut exécuter elle-même. Cela peut aller du ménage aux courses, en passant par la prise de repas.

Conditions :

Pour bénéficier de la PCH, vous devez remplir un certain nombre de critères d’éligibilité :

  • Avoir un taux d’invalidité d’au moins 80%
  • Être de nationalité française ou détenir un titre de séjour en cours de validité
  • Résider dans votre propre domicile, en établissement social, médico-social ou dans un établissement de santé en France métropolitaine
  • Être âgé de moins de 60 ans

Il n’y a pas de condition de ressources. En revanche, les revenus ont leur rôle à jouer puisqu’ils permettent à la MDPH de déterminer le taux de prise en charge.

Pour bénéficier de l’aide ménagère des personnes handicapées au titre de l’aide sociale, les critères dépendent des Conseils Départementaux. Mais généralement, vous devrez :

  • Avoir une reconnaissance d’incapacité permanente au moins égale à 80%
  • Être âgé de plus de 20 ans, sans avoir atteint l’âge de la retraite
  • Être de nationalité française ou séjourner sur le territoire en toute légalité
  • Ne pas dépasser les plafonds de ressources
  • Avoir besoin d’une aide à domicile pour rester dans votre logement (cette aide ne doit pas être apportée par un membre de votre foyer ou votre entourage proche)

Montant :

Si vous répondez aux conditions d’attribution de la Prestation de Compensation du Handicap, la MDPH prendra en charge votre aide ménagère entre 14,21 € et 17,77 € par heure (suivant s’il s’agit d’un professionnel agréé ou non).

Si vous passez par l’aide ménagère au titre de l’aide sociale, le nombre d’heures financées dépend des départements. Elles varient entre 30 et 40 heures par semaine pour une personne seule et entre 48 et 64 heures par semaine pour un couple. Une participation sera exigée.

Demande :

Toute demande de PCH doit être faite à l’aide d’un formulaire et remise à votre MDPH avec un certificat médical de moins de 3 mois.

Concernant l’aide ménagère des personnes handicapées au titre de l’aide sociale, elle doit être demandée auprès du CCAS de votre ville.

Aide ménagère lors d'un handicap

 

Une aide ménagère pour femmes enceintes (ou post-accouchement)

En cas de grossesse difficile, il est possible de bénéficier d’une aide-ménagère. Ainsi, des Auxiliaires de Vie Sociale (AVS) peuvent venir en renfort à votre domicile pour gérer les tâches quotidiennes, dont le ménage.

L’AVS peut également :

  • S’occuper de vos autres enfants (soutien scolaire, activités…)
  • Gérer les tâches quotidiennes (ménage, aide à la préparation des repas…)
  • Vous accompagner dans vos démarches administratives
  • Etc.

Ce dispositif, proposé par la Caf, peut même être prolongé post-accouchement.

Conditions :

Pour bénéficier de l’aide d’AVS lors de votre grossesse ou après votre accouchement, vous devez :

  • Attester d’une grossesse difficile, état nécessitant une aide à domicile (un certificat médical est exigé)
  • Être allocataire à la Caf ou avoir déposé une demande de prestation familiale
  • Être affiliée à la CPAM (régime général de la Sécurité Sociale)
  • Avoir déclaré votre grossesse auprès des organismes sociaux (CPAM et Caf) dans les délais impartis

Montant :

Si vous répondez à tous les critères fixés par la Caf, vous pouvez profiter de 100 heures d’aide à domicile pendant 6 mois.

En cas de naissances multiples, ce quota d’heures est valable par enfant (soit 200 heures pour des jumeaux ou 300 heures pour des triplés). Il est même possible de prolonger ces heures mensuelles si vous avez 3 enfants de moins de 10 ans.

Le reste à charge dépend de votre quotient familial et sera calculé par la Caf.

Demande :

Contrairement à de nombreux dispositifs de la Caf, la demande d’aide ménagère pour grossesse ne se fait pas en ligne. Vous devez prendre contact directement auprès des services gestionnaires de l’aide à domicile de la Caf de votre département. Vous trouverez la liste des prestataires dans votre espace allocataire.

Aide à domicile lors d'une grossesse

 

Une aide pour le ménage lors d’un arrêt de travail ou d’une ALD

Que ce soit suite à un accident, après une hospitalisation, pendant un arrêt de travail ou durant un congé longue maladie, certaines personnes ne peuvent plus gérer le quotidien à leur domicile. C’est là que l’action sanitaire et sociale de l’Assurance Maladie entre en jeu ! En effet, cette dernière peut prendre en charge le financement des services d’une aide ménagère, notamment en cas d’isolement familial ou géographique.

Pour les personnes âgées dépendant de la Carsat, l’organisme d’assurance retraite propose également l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH).

Conditions :

Vous souhaitez bénéficier d’une aide à domicile pour cause de maladie ou de sortie d’hospitalisation ? Les critères d’éligibilité dépendent des situations. Il convient donc de vous renseigner auprès de votre caisse d’assurance maladie pour en savoir plus.

Pour percevoir l’ARDH, c’est plus simple. Vous devez :

  • Être retraité affilié à la Carsat
  • Être âgé de 55 ans minimum
  • Être reconnu en GIR 5 ou 6
  • Avoir besoin d’une aide à domicile lors de votre sortie d’hospitalisation

Montant :

L’Assurance Maladie peut prendre en charge le service d’une aide à domicile pour plusieurs mois (3 mois en général). En cas d’Affection Longue Durée (ALD), il est possible de demander des renouvellements. Chaque situation est spécifique : il faut donc vous renseigner auprès de votre CPAM.

La Carsat, quant à elle, propose son Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation pour une durée de 3 mois maximum.

Demande :

Si vous souhaitez bénéficier de l’action sanitaire et sociale de l’Assurance Maladie, prenez contact avec la caisse dont vous dépendez. Les conseillers vous expliqueront la marche à suivre.

Pour profiter de l’ARDH, c’est plus complexe. En effet, les démarches doivent être réalisées avant votre sortie de l’hôpital ou dans un délai de 48 heures maximum après votre sortie. Le mieux est donc de se rapprocher du cadre infirmier ou de l’assistante sociale de l’établissement pour faire votre demande d’aide à domicile après hospitalisation. Ce professionnel complétera le formulaire et l’adressera à la Carsat.

En cas d’arrêt de travail, d'ALD ou d'hospitalisation

 

Les autres dispositifs favorisant le maintien à domicile

Si vous souhaitez en savoir plus sur les aides pour favoriser le maintien à domicile, nous vous conseillons la lecture des articles suivants :

Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question