Le guide des aides financières et des allocations

Mobili jeune : une aide pour les jeunes en formation professionnelle afin d’accéder au logement

aide mobili jeune dossierPour les jeunes âgés de moins de 30 ans, il est possible de bénéficier d’une aide au paiement des loyers en plus de l’aide au logement de la CAF.

L’aide mobili jeune est accordée aux personnes de moins de 30 ans en formation professionnelle dans une entreprise privée du secteur non agricole percevant des revenus inférieur au Smic.

Le montant de l’aide est de 100 euros par mois maximum sur une durée de 36 mois. Pour en bénéficier, il faut en faire la demande.

Afin de découvrir les conditions d’attribution de l’aide mobili jeune, le montant et les modalités de versement ainsi que la marche à suivre pour faire votre demande, lisez la suite de cet article.

Aide mobili jeune : En quoi cela consiste ?

Mobili jeune permet aux personnes âgées de moins de 30 ans de bénéficier d’une aide au paiement des loyers (loyer + charge) en plus de l’APL accordée par la CAF (en savoir plus). Les 2 aides sont cumulables.

Elle est réservée aux jeunes qui sont en formation en alternance, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation dans une entreprise privée.

Durant 36 mois maximum, l’aide mobili jeune permet de se loger le temps de la formation. Contrairement à l’aide au logement de la CAF, mobili jeune est une enveloppe dont le budget est limité. Il se peut qu’au moment de faire la demande, le budget soit épuisé.

A qui s’adresse l’aide mobilijeune : Les conditions

Pour prétendre à l’aide mobilijeune, des critères d’âge, de situation professionnelle, de revenus et de logement sont à respecter :

  • Etre âgé de moins de 30 ans
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage, d’alternance ou de professionnalisation dans une entreprise privée non agricole
  • L’occupation d’un logement doit être liée à la période de formation : il peut s’agir d’une location, d’une sous-location ou bien encore d’une colocation. Il doit être occupé pour résider au plus proche du lieu de formation
  • Le logement peut être conventionné ou non. Pour les jeunes occupant un logement temporaire, c’est à dire ayant signé un contrat reconnaissant à l’occupant qu’un droit de jouissance précaire moyennant une contrepartie financière minime, il est possible de prétendre à l’aide
  • Les revenus du demandeur perçus dans le cadre de sa formation ne doivent pas dépasser le Smic (voir ici)

A noter : Les revenus de la famille ne rentrent pas en ligne de compte dans l’attribution de l’aide mobilijeune. Seuls les montants inscrits sur le contrat de professionnalisation sont pris en compte.

Aide au logement pour apprenti : Montant et versement

Le montant de l’aide au logement pour apprenti varie entre 10 euros minimum et à hauteur de 100 euros par mois sur une période de 3 ans maximum dans la limite du montant qui reste à la charge du bénéficiaire après déduction de l’APL.

Le versement intervient par avance tous les 3 mois ou par semestre selon les organismes sur présentation des quittances de loyer acquittées et des bulletins de salaire pour obtenir un nouveau versement.

Attention : le dernier paiement de l’aide se fait en général à terme échu, c’est à dire sur présentation des quittances déjà réglées.

 

Comment faire une demande : Le dossier mobili jeune

La demande d’aide peut être faites dans les 3 mois qui précédent et jusqu’aux 6 mois qui suivent la date d’entrée en formation. Elle doit être faite auprès de l’organisme Action Logement le plus proche de chez vous. Vous pouvez consulter l’annuaire des CIL ici.

La demande se fait à l’aide d’un formulaire propre à chaque organisme. Voici un exemple de dossier mobili jeune. Dans tous les cas, il vous sera demandé :

  • Des informations personnelles sur le demandeur et éventuellement du conjoint
  • Des informations sur la situation familiale et professionnelle du demandeur
  • Des renseignements sur le logement concerné par la demande d’aide mobilijeune
  • 2 conventions à remplir et à signer : en cas d’accord, l’organisme transmet un exemplaire au demandeur

De plus, des pièces justificatives sont à fournir pour finaliser le dossier de demande :

  • Copie de la pièce d’identité (retrouvez tous les détails pour faire votre 1ère demande ou la marche à suivre en cas de perte de votre CNI sur cette page)
  • Avis d’échéances ou quittances du logement loué
  • Copie du bail du logement concerné
  • Justificatif d’APL pour le logement occupé dans le cadre de la formation
  • Copie du contrat de professionnalisation ou d’apprentissage
  • RIB

Votre demande mobilijeune doit être rapportée à l’organisme auprès duquel vous faites la demande pour l’étude de vos droits.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

-