Remboursement médecine alternative : quelle est la part sécu et que proposent les complémentaires santé ?




prise en charge médecine douceAujourd’hui, de nombreuses personnes cherchent une alternative à la médecine classique dite “allopathique” parfois jugée trop agressive. Pour se soigner, elles se tournent  vers  des médecines non conventionnelles autrement nommées médecine douce, médecine parallèle, médecine naturelle ou médecine alternative.

Il faut savoir qu’aujourd’hui on répertorie environ 400 disciplines dans les médecines douces. Dans la longue liste de ces méthodes thérapeutiques naturelles s’inscrivent par exemple :

Certaines de ces pratiques peuvent être effectuées soit par un médecin ou par un professionnel exerçant dans le paramédical, soit par un praticien qui ne relève pas des secteurs médical ou paramédical.

Qu’en est-il alors de la prise en charge financière de ces soins en médecine parallèle qui s’avèrent souvent onéreux ? Peut-on se faire rembourser par la CPAM ? Les Mutuelles de santé interviennent-elles pour aider à assumer ces frais ?

Dans cet article, nous vous présentons quelques pratiques alternatives et leur mode de prise en charge financière. Pour accéder à plus de détails pour chaque méthode de soins, utilisez le bouton au bas de la section, vous serez directement dirigé vers l’article complet.



Remboursement homéopathie Ameli, dans quels cas ?

L’homéopathie est parmi les médecines douces la plus utilisée aujourd’hui en France. Se soigner par homéopathie, c’est principalement se faire prescrire des granules qui contiennent une substance active minérale, animale ou végétale diluée de multiples fois.

À l’heure actuelle, la réelle efficacité de l’homéopathie fait toujours débat.  Ainsi, fin juin 2019, la Haute autorité de santé (HAS) s’est prononcée en faveur d’un déremboursement de cette pratique.

  • Avant le 1er janvier 2020 : la sécurité sociale prenait en charge les préparations homéopathiques étiquetées d’une vignette bleue, soit classées en SMR (service médical rendu). L’assurance maladie remboursait 30% de ces médicaments homéopathiques en dehors de la participation forfaitaire de 0,50€ par boîte qui restait à la charge du patient (voir le ticket modérateur)
  • Depuis le 1er janvier 2020, le remboursement par la sécurité sociale des tubes de granules et autres préparations homéopathiques est passé à 15% (hors participation forfaitaire)
  • À partir du 1er janvier 2021, la sécurité sociale ne remboursera plus les remèdes homéopathiques, le taux de remboursement passant alors de 15% à 0%

Quant à la consultation chez un médecin qui permet d’obtenir ces remèdes, elle n’est pas concernée par le déremboursement. En effet la spécialité “homéopathie” n’est pas reconnue. Il en découle que la consultation qui vous permet d’obtenir une prescription pour des médicaments homéopathiques est et restera prise en charge par la sécurité sociale à 70% du tarif conventionnel, même après le 1er janvier 2021.

L’homéopathie ne disparaîtra pas des rayons des pharmacies et si vous êtes concerné par son utilisation, nous vous conseillons de choisir une complémentaire de santé qui propose un forfait “médecines douces”.

Remboursement de l'homéopathie

 

Remboursement ostéopathie, sous quelles conditions ?

L’ostéopathie est une médecine alternative régie par un cadre légal. Pour autant, cette pratique n’entre pas dans le cadre des médecines conventionnées. Il en ressort que la sécurité sociale ne prend pas en charge le remboursement des séances. Ainsi, quand vous consultez un ostéopathe, vous n’avez pas besoin de présenter votre carte vitale.

Cependant, il existe une exception à cette absence de prise en charge des soins ostéopathiques par l’Assurance maladie. Si le soin est pratiqué par un professionnel de la santé, qu’il soit médecin conventionné du secteur 1, infirmier, sage-femme ou kinésithérapeute formé à la technique de l’ostéopathie, la sécurité sociale rembourse la séance sur la base habituelle d’une consultation chez ce praticien.

Si la consultation ou le soin d’ostéopathie vous est facturé au-delà de ces tarifs conventionnés, les dépassements resteront entièrement à votre charge.

Si vous avez régulièrement recours à l’ostéopathie, il est intéressant d’avoir  une complémentaire santé qui couvre ces frais. Vous pouvez retrouver sur ce lien la liste des mutuelles qui prennent en charge l’ostéopathie.

Se faire rembourser l'ostéopathie

 

Peut-on se faire rembourser une séance d’hypnose ?

Pour prétendre à une prise en charge par l’Assurance maladie d’une séance d’hypnose, vous devez respecter certaines règles. Vous devez tout d’abord suivre le parcours de soins coordonnés. Enfin pour pouvoir bénéficier d’un remboursement par la sécurité sociale, les séances devront être effectuées par un médecin conventionné secteur 1 ou secteur 2 (voir le prix d’une consultation chez un médecin).

Ceci étant, une séance d’hypnose chez un hypnothérapeute coûte entre 40€ et 80€. Le remboursement par l’Assurance maladie ne couvrira pas la totalité des frais engagés pour cette consultation.

Pour gérer les frais occasionnés par l’hypnothérapie, vous devez alors vous tourner vers votre organisme de complémentaire santé. Aujourd’hui de nombreuses mutuelles de santé proposent des formules avec un forfait annuel pour couvrir les dépenses pour les soins alternatifs.

Prise en charge séance de l'hypnose


Comment obtenir une consultation psychologue remboursée ?

En tout premier lieu, il ne faut pas confondre psychologue et psychiatre. Si les motifs qui amènent à consulter l’un ou l’autre peuvent être semblables, le psychiatre est un médecin spécialiste et peut prescrire des médicaments ou un arrêt de travail. À ce titre, ses prestations sont prises en charge par l’assurance maladie comme pour toute spécialité de la médecine dite “traditionnelle”.

Quant au psychologue, il n’est pas médecin. S’il juge nécessaire que son patient prenne un médicament, il n’est pas habilité à faire une prescription. Le psychologue se met alors en contact avec le médecin traitant qui peut alors délivrer une ordonnance.

Le prix d’une séance chez un psychologue varie entre 40€ et 120€ selon le praticien consulté et la zone géographique. La règle de base est que le psychologue n’étant pas médecin, vous ne pouvez pas être remboursé par la sécurité sociale. Vous devez donc vous acquitter du montant de la consultation et, si plusieurs séances vous sont nécessaires, la note grimpe rapidement.

Cependant, la CPAM prend en charge les frais engendrés par le recours à un psychologue dans certains cas :

  • Consulter un psychologue dans un établissement public comme un hôpital
  • Obtenir un rendez-vous dans un Centre Médico-Psychologique

Si vous décidez de consulter un psychologue en cabinet privé en dehors du parcours de soins coordonnés, l’Assurance maladie ne vous remboursera rien. Votre seul espoir pour alléger la note reste le recours à votre mutuelle de santé si vous avez souscrit un contrat qui prend en charge l’accès à ce type de soins.

Consultation chez un psychologue

 

Qu’en est-il du remboursement d’un naturopathe ?

La naturopathie est une approche thérapeutique non-conventionnelle qui n’est pas à l’heure actuelle reconnue par les autorités de santé publique. Ainsi, une consultation chez un naturopathe ne donne lieu à aucune prise en charge par la sécurité sociale.

Si vous vous rendez dans un cabinet de naturopathie, vous n’utilisez pas votre carte vitale et vous réglez totalement le montant de la séance.

Pour tenter d’alléger la facture si vous optez pour ce type de médecine naturelle, il vous faut songer à la mutuelle ou à la surcomplémentaire de santé. Si vous cotisez à une mutuelle, contactez votre organisme pour savoir ce que votre contrat prévoit pour le recours aux médecines alternatives.

Si votre contrat actuel ne permet pas de prise en charge pour les médecines naturelles, il peut vous être proposé de migrer vers un contrat plus adapté à vos besoins pour bénéficier d’une meilleure couverture. Cela vous coûtera sans doute un peu plus cher et il vous restera à estimer le bénéfice à tirer de cette opération en fonction de la fréquence du recours à la naturopathie.

N’oubliez pas de demander une facture à votre naturopathe. Aucun remboursement par votre mutuelle ne pourra avoir lieu sans cette preuve de paiement.

Remboursement naturopathe par la mutuelle

 

Remboursement de la médecine douce : ce qu’il faut savoir

À l’heure actuelle, de nombreuses pratiques correspondent aux médecines dites”naturelles”. Beaucoup d’entre elles ne sont pas reconnues par l’État, car elles n’apportent pas la preuve d’un service médical rendu. Elles ne peuvent donc pas bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie.

Au titre de ces pratiques, nous trouvons également la réflexologie, le Reiki, l’étiopathie, la sophrologie, la phytothérapie, l’oligothérapie, la kinésiologie, la mésothérapie… Cette liste n’est pas exhaustive.

Ce qu’il faut retenir:

  • L’Assurance maladie ne prend pas en charge les soins de médecine alternative quand ils sont pratiqués en dehors d’un parcours médical
  • Quand il y a  prise en charge par la sécurité sociale, les modalités sont variables. Nous vous conseillons de vous renseigner avant d’engager des frais qui peuvent vite grimper
  • Exigez une facture pour toute dépense en médecine naturelle. Elle vous sera demandée par votre organisme de mutuelle de santé
  • N’hésitez pas à interroger votre complémentaire santé pour une éventuelle prise en charge de ces soins non-conventionnels
  • Si les soins interviennent dans le cadre d’une hospitalisation, vous bénéficiez du forfait hospitalier
  • Si vous avez besoin d’aide pour vous déplacer, la CPAM peut prendre en charge les transports sanitaires (en savoir plus)
  • Dans le cadre d’une détention, vous êtes couvert par la CPAM (voir les détails)





Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

Posez votre question