Remboursement lunettes et lentilles : quelle prise en charge de la Sécurité sociale ? Quelles sont les conditions de remboursement ?

Le remboursement des frais de santé peut représenter un budget important pour les foyers. Pour bénéficier d’un remboursement des lunettes et des lentilles de vue par l’Assurance maladie, il faut respecter certaines conditions, et notamment présenter une ordonnance à votre opticien (voir toutes les conditions).

Par ailleurs, la prise en charge des équipements optiques a évolué depuis la réforme du 1er janvier 2020. En effet, il est désormais possible de choisir entre deux classes de lunettes : celles qui sont dans la classe A, et qui sont intégralement remboursées, et celles qui sont dans la classe B, pour lesquelles la prise en charge varie en fonction des prix pratiqués par l’opticien et le niveau de garanties offert par votre mutuelle (voir les détails).

Les lentilles, quant à elles, sont soumises à un taux de remboursement spécifique (voir lequel).

Enfin, sachez que si vous êtes bénéficiaire de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS, ex CMU-C), vous pouvez vous aussi bénéficier de l’offre « 100% santé » (nos explications).

Poursuivez la lecture de cet article pour connaître toutes les modalités de remboursement des lunettes de vue et des lentilles de contact.

Remboursement lunettes Sécurité Sociale : les conditions

Le remboursement des lunettes et des lentilles par la CPAM est soumis à certaines obligations.

Tout d’abord, il est nécessaire d’obtenir auprès de votre ophtalmologiste ou de votre orthoptiste une prescription médicale qui permettra de déterminer avec précision le niveau de correction de chacun de vos yeux. Si vous ne présentez pas cette ordonnance à l’opticien de votre choix, vous ne pourrez obtenir aucune prise en charge de vos verres, de votre monture, ou de vos lentilles de contact de la part de la Sécurité sociale.

Ensuite, la réforme de janvier 2020 a précisé la liste des troubles de la vision qui ouvrent droit à une prise en charge totale ou partielle des frais d’optique par la CPAM.

Ainsi, pour des lunettes, vous pourrez prétendre à un remboursement si vous êtes :

  • Astigmate
  • Hypermétrope
  • Myope
  • Presbyte
  • Amblyope

Pour des lentilles, vous pourrez prétendre à un remboursement si vous souffrez d’une des troubles de la vision suivants :

  • Astigmatisme irrégulier
  • Myopie d’au moins 8 dioptries
  • Strabisme accommodatif
  • Aphakie
  • Anisométropie à 3 dioptries qui ne peuvent être corrigées par des lunettes
  • Kératocône

Enfin, sachez que vous devez respecter des durées minimales de renouvellement de vos lunettes pour être remboursé. Ces durées ont, elles aussi, évolué avec la réforme de 2020 et varient en fonction des âges :

  • Si vous avez 16 ans et plus : vous devez attendre 2 ans pour renouveler vos lunettes
  • Si vous avez entre 6 et 16 ans : vous pouvez renouveler vos équipements optiques tous les ans (1 fois par an)
  • Pour les enfants de moins de 6 ans : un renouvellement peut être effectué tous les 6 mois

En résumé :

L’Assurance maladie peut rembourser partiellement ou intégralement vos équipements d’optique si :

  • Vous présentez une ordonnance détaillant les niveaux corrections nécessaires pour vos deux yeux
  • Vous avez un trouble de la vision qui fait partie de la liste ouvrant droit à une prise en charge CPAM
  • Vous respectez la durée de renouvellement minimale associée à votre catégorie d’âge

 

Remboursement optique : comment ça marche ?

Avant la réforme de janvier 2020, les taux de remboursement des équipements d’optique différaient en fonction des catégories d’âges. Désormais, ce n’est plus l’âge qui compte, mais la classe de ces équipements (A ou B).

 

Remboursement Sécu lunettes de vue : deux possibilités

Lorsque vous devez acheter des lunettes de vue, vous avez désormais le choix entre deux options, à savoir :

  • Vous orienter vers le « panier 100 % santé » (classe A) : proposé obligatoirement chez tous les opticiens, il comporte un choix de lunettes (verres et montures) prises en charge intégralement par la Sécurité sociale (sans aucun reste à charge pour vous). En ce qui concerne les verres, ils sont garantis comme ayant les mêmes performances que ceux proposés dans la classe B. Par ailleurs, les montures proposées dans le panier 100% santé sont des modèles dont le prix ne peut excéder 30 euros. N’hésitez pas à consulter notre article consacré à l’offre 100% santé.
  • Choisir des lunettes faisant partie du « secteur à prix libres » (classe B) : pour ces modèles, la Sécurité sociale prendra en charge une partie des frais uniquement, et le niveau remboursement dépendra des garanties que vous avez souscrites auprès de votre mutuelle, dans la limite de 100 euros (contre 150 euros avant la réforme).

Bon à savoir : vous avez la possibilité de mixer des équipements optiques des deux classes. Par exemple, si aucune monture proposée dans la classe A ne vous convient, vous pouvez prendre seulement des verres correcteurs du panier 100% santé, et opter pour des montures de la classe B.

Attention : depuis la mise en application de l’offre 100 % santé, la Sécurité sociale s’est fortement désengagée du remboursement des lunettes de classe B, les financements étant principalement orientés vers la prise en charge totale des lunettes de classe A. Ainsi, le remboursement des équipements optiques du secteur à prix libres est désormais minime (comptez parfois quelques centimes seulement).

Ainsi, avant de faire le choix définitif chez votre opticien, veillez à :

  • Consulter tous les modèles compris dans le panier 100% santé (verres ET montures) : cela peut vous éviter des frais inutiles si l’un de ces modèles vous convient.
  • Envoyer à la CPAM et à votre mutuelle le devis réalisé par votre opticien : vous pourrez ainsi connaître le niveau de remboursement proposé par chaque organisme et le montant de votre reste à charge.

Remboursement lunettes : quelles possibilités pour les solaires ?

Il n’est pas possible de bénéficier d’un remboursement des lunettes de soleil par l’Assurance maladie, même s’il s’agit de solaires correctrices. La pratique qui consiste à se faire rembourser des lunettes de soleil à l’aide d’une ancienne prescription est en réalité illégale.

Il existe cependant quelques exceptions. En effet, vous pourrez obtenir une prise en charge de la Sécurité sociale pour des verres teintés si :

  • Vous souffrez d’une des affections oculaires suivantes : conjonctivite intense, kératite, iritis, cataracte centrale ou congénitale, rétinopathie
  • Vous souffrez de myopie forte ET de photophobie
  • Vous souffrez de photophobie (dans certains cas uniquement)

 

Remboursement lentilles : un taux spécifique

L’offre 100% santé ne comprend pas les lentilles de contact. Ces dernières sont prises en charge par la CPAM selon un taux de remboursement spécifique unique. Ainsi, en cas d’achat de lentilles, vous serez remboursé à hauteur de 60 % sur la base d’un forfait annuel, de date à date, par œil appareillé. Ce forfait annuel s’élève à 39,48 euros, quelles que soient les lentilles utilisées.

Ensuite, votre mutuelle pourra compléter cette prise en charge en fonction des garanties souscrites.

Rapprochez-vous de votre complémentaire santé pour connaître l’offre de remboursement proposée pour les lentilles.

Si vous souhaitez souscrire une nouvelle mutuelle ou changer de complémentaire santé, retrouvez des conseils pour choisir une mutuelle santé.

Bon à savoir : si vous êtes bénéficiaire de la CSS (ex CMU-C), sachez qu’aucune prise en charge des lentilles n’est prévue dans ce cadre.

 

Complémentaire santé solidaire et remboursement lunettes : mode d’emploi

Avant la réforme de 2020, les personnes relevant de la CSS bénéficiaient d’un remboursement spécifique pour les équipements optiques.

Désormais, ces dernières bénéficient des mêmes conditions de prises en charge que celles comprises dans le panier 100% santé. Concrètement, cela signifie qu’elles peuvent :

  • Être remboursées intégralement pour l’achat de lunettes (verres + montures) de la classe A
  • Être remboursées partiellement pour l’achat de lunettes (verres + montures) de la classe B : en s’orientant vers ces modèles du « secteur à prix libres », les bénéficiaires de la CSS sont remboursés sur la même base de tarifs que tout autre assuré

Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question