Le guide des aides financières et des allocations

Sans domicile fixe : Comment obtenir une adresse postale pour faire valoir vos droits aux différentes aides sociales ?

rsa sdfEn France, on estime que 143.000 personnes sont sans abris. Les jeunes sont touchés du fait de la difficulté pour s’insérer sur le marché du travail mais aussi des familles et même des personnes actives qui ne sont plus en mesure d’assumer financièrement un loyer.

Certaine démarches administratives nécessitent de pouvoir justifier d’une adresse postale comme le fait de demander une pièce nationale d’identité ou de s’inscrire simplement sur les listes électorales. De même, le versement des aides sociales oblige à posséder un compte bancaire qui lui même est soumis à la possession d’une carte d’identité, donc d’une adresse…

Pour les personnes sans domicile fixe, il est possible de faire une demande de domiciliation. Aussi appelée « élection de domicile », cette démarche permet d’obtenir une adresse postale auprès d’organisme sociaux (CCAS, associations agréées, …) afin de recevoir des courriers et ainsi faire valoir ses droits aux différentes aides sociales. Attention, cela n’implique pas l’hébergement de la personne concernée. En effet, la domiciliation permet d’obtenir une attestation qui sera prise en compte par les organismes (CAF, CPAM, banques, …). Celle-ci vous est accordée pour une période de 1 an renouvelable.

Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur l’élection de domicile, les organismes habilités à faire une domiciliation pour les personnes sans domicile fixe et la marche à suivre pour faire une demande, consultez la suite de cet article.





Sans domicile fixe : Besoin d’une adresse pour faire valoir vos droits

Le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre fait état de 4 millions de personnes en situation de grande précarité face au logement en 2017. A cela s’ajoute plus de 12 millions de personnes qui rencontrent des difficultés à assumer les charges liées à la fourniture d’énergie, le loyer… Si vous le souhaitez, consultez notre article consacré au Fonds de Solidarité Logement qui est une aide facilitant l’accession au logement

Le bilan est sans appel. Au cours de ces 10 dernières années, on dénombre une augmentation de 50% de personnes sans domicile fixe. Qui plus est, une adresse est indispensable pour certaines démarches administratives. La fondation Abbé Pierre publie chaque année un rapport sur « le mal-logement » en France, le rapport 2017 est disponible en cliquant sur ce lien.

Mais il est possible d’obtenir une adresse postale pour les personnes « sans domicile stable ». Ce que l’on entend par ce terme (qui est défini dans la circulaire  N°DGAS/MAS/2008/70 du 25 février 2008 est « toute personne qui ne dispose pas d’une adresse lui permettant d’y recevoir et d’y consulter son courrier de façon constante« .

L’obtention d’une adresse postale pour les personnes sans domicile fixe ou stable permet :

  • De recevoir du courrier officiel
  • D’obtenir une adresse postale pour certaines démarches et prestations : On peut citer par exemple la demande de carte d’identité, le RSA, le fait de s’inscrire sur les listes électorales ou bien encore l’ouverture d’un compte bancaire

Cela concerne la majorité des demandes d’élection de domicile. Pour les personnes de nationalité étrangère sans titre de séjour ou les demandeurs d’asile, une adresse postale pourra être accordée mais les droits octroyés avec l’attestation seront plus limités (voir paragraphe suivant).

 

Qui est concerné par l’obtention d’une adresse administrative ?   

Pour faire une demande de domiciliation, la personne sans domicile stable doit se trouver dans l’une des situations suivantes : 

  • Vivre dans la rue
  • Être hébergée chez une tierce personne (amis, famille, …) sans avoir de logement à son nom
  • Être hébergée dans un foyer temporaire
  • Sortir de prison et ne pas avoir de logement à son nom ou de place d’hébergement d’urgence
  • Être de nationalité étrangère et disposer d’un titre de séjour en cours de validité
  • Être originaire de l’Union européenne, d’un pays membre de l’Espace Économique Européen (EEE) ou de nationalité Suisse
  • Être de nationalité étrangère et ne pas posséder de titre de séjour : Dans ce cas l’élection de domicile pourra être effectuée afin d’obtenir uniquement l’Aide Juridictionnelle et l’Aide Médicale de l’Etat (l’AME)

A noter que les demandeurs d’asile sont également éligibles à la domiciliation afin de percevoir l’Allocation Demandeur d’Asile, l’AME, la CMU et la PUMA (toutes les infos) mais en respectant une procédure différente. Retrouvez la marche à suivre dans cette partie.


Comment faire une demande de domiciliation CCAS, associations, …

Afin d’obtenir une adresse administrative pour les personnes sans domicile, il est possible de se rapprocher du CCAS ou d’une association agréée. Voici la marché à suivre expliquée en détails.

 

1) Où faire sa demande d’élection de domicile : CCAS ou association ?

Pour les personnes souhaitant faire une demande de domiciliation, il est possible de prendre contact avec différents organismes habilités à recevoir les demandes de domiciliation.

  • Le CCAS ou le CCIAS pour les regroupement de commune
  • Une association à but non lucratif qui entreprend des actions contre l’exclusion : On peut citer notamment la Croix Rouge ou bien encore Emmaüs. De même certaines associations locales peuvent être autorisées à recevoir les demandes d’élection de domicile
  • Un établissement assurant l’accueil dans les situations d’urgence des personnes en difficulté

Pour connaitre l’ensemble des organismes agréés habilités à recevoir les demandes de domiciliation, le préfet établi une liste qui est disponible auprès de la mairie de votre commune. Retrouvez toutes les adresses utiles ici.

A noter : Il n’est pas possible de faire une demande de domiciliation auprès de la CAF. Elle n’est pas agréée pour traiter ce type de demande.

 

2) Le demandeur doit avoir un lien avec la commune

Les personnes sans domicile fixe ne peuvent pas faire une demande d’élection de domicile auprès de n’importe quelle commune. Pour cela, elle doit avoir « un lien ». Concrètement cela signifie :

  • Le demandeur réside (quel que soit le mode d’hébergement) sur la commune au moment de la domiciliation : Il pourra vous être demandé un contrat d’hébergement, une attestation CAF, … Il est possible de justifier par de nombreux moyens.
  • Le demandeur travaille sur la commune
  • Le demandeur suit (ou en cours de l’être) un programme d’insertion sur la commune
  • Le demandeur a de la famille sur la commune
  • Le demandeur a des enfants mineur à charge scolarisés sur la commune

 

3) Remplissez le formulaire pour sans domicile fixe

Afin de déposer votre demande auprès d’un centre ou d’une association agréée, il faut remplir le formulaire appelé dans le jargon administratif Cerfa 15548*01. Il se compose d’un seul feuillet avec une partie réservée au demandeur (nom, prénom, date de naissance, …) et l’autre pour l’organisme en charge de la demande.

Pour obtenir le formulaire de demande, plusieurs possibilités sont offertes :

  • Soit le télécharger directement sur ce lien
  • Directement auprès des organismes habilités : Une aide pourra ainsi vous être apportée en cas de besoin

Lors du dépôt, un entretien obligatoire est convenu avec le demandeur. Attention, l’organisme qui a réceptionné la demande dispose de 2 mois pour exprimer par écrit l’acceptation de la domiciliation ou les motifs du refus

 

Avis favorable ou défavorable à l’élection de domicile

Avant la fin de la période de 2 mois à compter du dépôt de la demande, un avis favorable ou défavorable doit être notifié au demandeur de l’élection de domicile.

  • Avis favorable : Une attestation est remise à la personne sans domicile fixe. Elle comporte le nom et l’adresse de l’organisme à l’origine de l’acceptation, la date d’émission ainsi que les aides pour lesquelles l’attestation fait office de justificatif recevable. Elle est valable pour une durée de 1 an renouvelable. La procédure est identique que lors d’une première demande.
  • Avis défavorable : Le motif du refus dans ce cas sera dans la grande majorité des cas sera que le lien entre la commune et le demandeur n’a pas été établi. Dans ce cas, le demandeur sera orienté vers un autre organisme en mesure d’accepter la demande (autre commune).

En cas de litige ou de désaccord sur le décision qui a été rendue, il est possible de se faire aider par des institutions comme  » le défenseur des droits « . De même, les associations à but non lucratif présentes sur la commune pourront vous aider même si elles ne sont pas habilitées pour la domiciliation.

 

Fin de droit à l’attestation de domiciliation : Les motifs valables

A l’issue de la période d’un an, l’attestation de domiciliation n’est plus valable. Si le demandeur ne fait pas la démarche de la renouveler, elle sera refusée par les différents organismes. Mais elle peut prendre fin avant ce délai pour l’un des motifs suivants : 

  • Le demandeur souhaite y mettre fin
  • Le demandeur possède dorénavant un domicile stable et durable
  • Le demandeur ne s’est pas présenté (physiquement ou par téléphone) à l’organisme où se fait la domiciliation durant au moins 3 mois. Cette radiation n’est pas valable pour les personnes hospitalisées ou incarcérées

 

Domiciliation pour demandeurs d’asile : Une procédure spécifique

Pour les demandeurs d’asile, l’accueil se fait par l’un des 10 points d’accueil de France Terre d’Asile présents sur le territoire.

  • Présents sur Paris, Créteil, Caen, Rouen, Calais, Bordeaux, Laval, Toulon, Evreux et Saint-Lô

Ils accueillent toute l’année les migrants de toute origine, les orientent et le accompagnent pour faire valoir leur droit. Pour en savoir plus sur leurs missions, consultez leur site internet.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

-