Problèmes de remboursement de prêt : Où trouver de l’aide pour rembourser son crédit ? Quelles sont les solutions ?

Problèmes de remboursement de prêt : Où trouver de l’aide pour rembourser son crédit ? Quelles sont les solutions ?

je peux plus payer mon creditDifférentes solutions existent lorsque vous vous retrouvez dans l’impossibilité de rembourser votre crédit (immobilier, crédit conso…). Que cette situation soit ponctuelle ou durable, vous devez réagir le plus vite possible pour ne pas vous retrouver en surendettement.

Plusieurs organismes peuvent vous accompagner dans vos démarches et vous aider à trouver des solutions. C’est le cas de la CAF par exemple ou du CCAS de votre mairie.

Un des premiers réflexes à avoir en cas de difficulté pour le remboursement de vos crédits est de s’adresser à votre établissement prêteur (banque, établissement financier ou autre). Selon votre situation et les raisons de vos difficultés financières, vous pourrez peut-être obtenir des délais de paiement, une renégociation éventuelle de votre crédit, un étalement de votre dette ou encore le regroupement de vos crédits en un seul (en savoir plus).

Par ailleurs, au moment de la signature de votre crédit, vous avez peut-être souscrit une assurance. Si vous avez un problème pour rembourser votre emprunt, consultez ce contrat. Il est possible que votre assurance vous aide à prendre en charge les remboursements pour une période donnée.

Si toutefois vous ne parvenez pas à trouver de solution amiable avec votre prêteur et que votre situation l’exige, vous pouvez demander un délai de grâce auprès du Tribunal d’instance ou encore saisir la Commission de surendettement.

Pour en savoir plus sur les solutions pour vous aider à rembourser vos crédits, consultez la suite de cet article.





Aide pour rembourser un crédit : A qui s’adresser ?

En France, plusieurs organismes vous accompagnent en cas de difficulté financière, notamment lorsque vous ne parvenez pas à rembourser un ou plusieurs crédits. Vous pouvez demander de l’aide par anticipation ou même au cours d’une procédure de surendettement.

Voici quelques interlocuteurs utiles :

  • Une assistant(e) social(e) : Les domaines d’intervention des assistantes sociales sont multiples : aides en faveur du logement, protection, gestion du budget, difficultés financières… Si vous ne parvenez pas à rembourser vos dettes, une assistante sociale pourra vous accompagner dans vos démarches et dans la recherche de solutions. Pour savoir comment contacter une assistante sociale, consultez cet article.
  • Le Centre communal d’action sociale (CCAS) : Au niveau local, le CCAS de votre mairie représente un interlocuteur privilégié. Il pourra vous accueillir afin de mobiliser les aides sociales et financières nécessaires en fonction de votre situation.
  • La CAF : Les aides de la CAF sont multiples et visent à accompagner les familles dans leurs dépenses quotidiennes. Si vous rencontrez des difficultés pour rembourser vos crédits, ces aides pourront vous être très utiles pour continuer à assurer vos dépenses quotidiennes. Prenez contact avec votre CAF et faites part de votre situation. Des aides telles que l’Allocation de Logement Familial (ALF), l’Allocation de Logement Social (ALS), les prêts de la CAF et aides financières d’urgence, ou encore certaines aides locales comme l’aide à l’équipement du logement pourront vous être proposées. A noter : Si vous êtes en situation de surendettement, il est possible de maintenir le versement des aides au logement et de les adresser directement à votre bailleur pour ne pas interrompre le paiement de votre loyer. Renseignez-vous auprès de votre caisse locale.
  • Les associations : De nombreuses associations sont présentes sur le territoire français pour vous conseiller en cas de difficulté pour le remboursement de vos emprunts. Vous pouvez notamment contacter le réseau CRESUS (Chambre Régionale de Surendettement Social). Présentes dans 12 régions avec une centaine d’antennes locales, ces associations aident et accompagnent les personnes ayant des difficultés financières. Retrouvez leurs coordonnées et toutes les informations utiles sur le site cresusalsace.org. Pensez également à L’ADIL (Association Départementale d’Information sur le Logement). Réparties sur l’ensemble du territoire français, des conseillers délivrent notamment des informations juridiques et financières. Ils examineront les différentes possibilités d’aides sociales en fonction de votre situation.
  • Aides pour les salariés : Si vous êtes ou étiez salarié d’une entreprise du secteur privé qui cotise au 1% logement, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide pour rembourser vos crédits effectués suite à une mutation professionnelle. Renseignez-vous auprès de votre employeur ou ex-employeur.

 

Je ne peux plus payer mon crédit : Les solutions amiables

N’attendez pas pour contacter votre banque

Si vous n’arrivez plus à rembourser votre crédit, ne restez pas isolé. Votre première démarche doit être de communiquer avec votre prêteur pour tenter de trouver une solution avec lui. De même, des moyens pour éviter de payer des frais de découvert trop élevés pourront être envisagés.

Il faut tout de même noter que cela va également dans l’intérêt de votre banque de trouver une solution amiable afin que vous puissiez continuer le remboursement de votre dette.

 

Problème de remboursement de crédit : Obtenez des délais de paiement

En cas de difficulté financière passagère, parlez de votre situation à votre établissement créancier. Évitez de souscrire un autre crédit pour en rembourser un autre. Vous auriez alors plus de mal à convaincre vos interlocuteurs de votre « bonne foi » par la suite.

De même, dans la mesure du possible, anticipez vos problèmes de remboursement et contactez votre prêteur avant le premier impayé. Vous éviterez ainsi les surcoûts engendrés par les intérêts de retard.

En expliquant les raisons de votre démarche, vous pourrez peut-être obtenir des délais de paiement de la part de votre banquier. Rien ne l’oblige à vous accorder ces délais, mais rien ne vous empêche d’essayer. Qu’il s’agisse d’un crédit immobilier ou un crédit à la consommation, adressez votre demande par lettre recommandée avec avis de réception.

Voici un modèle de courrier pour demander un délai de paiement :

Madame/Monsieur (votre nom)
Adresse
Numéro de téléphone
Adresse mail

Le (…), à (lieu).

Madame, Monsieur,

J’ai souscrit, auprès de votre établissement, un contrat de crédit de (…) euros le (date) pour l’achat de (mon appartement/ma voiture/….).

Je me trouve actuellement dans une situation financière délicate. Pour cette raison, je vais être, de manière provisoire, dans l’incapacité de rembourser mes échéances mensuelles.

Par conséquent, j’aimerais vous adresser, par la présente lettre, une demande de report de ces échéances. En cas de refus,  je me verrai contraint(e) de m’adresser au juge d’instance pour lui demander une suspension de paiement sur la base de l’article L. 314-20 du code de la consommation.

Cependant, avant de le saisir, je vous demande de bien vouloir étudier ma demande. A cet effet, vous trouverez ci-joint une proposition de rééchelonnement chiffrée et datée (joindre votre proposition).

Je me tiens bien sûr à votre disposition pour échanger par téléphone ou lors d’un rendez-vous sur ce sujet.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

(Signature)

Pensez à joindre l’ensemble des documents qui attestent de vos difficultés financières (carte de demandeur Pôle Emploi, lettre de licenciement…). Cela permettra à votre banque d’étudier votre situation.

Si vous ne parvenez pas à obtenir des délais de paiement, d’autres solutions amiables existent, telles que le réaménagement de votre prêt pour étaler votre dette.



Je ne peux plus payer mes crédits : Renégocier vos prêts

En cas de problème de remboursement de votre crédit, vous pouvez demander de suspendre temporairement le paiement de vos remboursements mensuels sans pour autant annuler le prélèvement. Ces mensualités seront alors reportées à la fin de votre emprunt.

Une autre solution consiste à négocier une baisse des mensualités. Pour cela, deux options s’offrent à vous :

  • Renégocier votre crédit modulable : Vous pouvez alors baisser de manière conséquente vos remboursements mensuels sans surcoût si les taux d’intérêts actuels sont plus bas que ceux en vigueur au moment de la souscription du crédit en question.
  • Si votre crédit n’est pas modulable : Vous pouvez tout de même demander à votre prêteur un nouvel échéancier avec des mensualités allégées. Cette solution allongera la durée de votre prêt et pourra engendrer des frais, mais vous obtiendrez une réponse à court terme. C’est une des solutions les plus efficaces et les plus simples pour éviter un surendettement.
  • Contacter un autre établissement : cette solution consiste à rembourser votre crédit par anticipation grâce à la souscription d’un autre prêt à des conditions plus avantageuses. Le principe est le même que dans l’exemple précédent : obtenir des mensualités moins lourdes ou encore une baisse des taux d’intérêts.

A noter : En cas de remboursement par anticipation, votre prêteur peut vous réclamer une indemnité. Des frais annexes tels que les nouveaux frais de dossier sont aussi à prendre en compte. Demandez les conditions financières d’une telle démarche à votre créancier avant d’accepter quoique ce soit.

 

Aide pour rembourser un crédit : Regrouper tous vos prêts en un seul

En regroupant vos dettes en un crédit unique, vous pouvez faire baisser à la fois vos mensualités et le coût total de votre emprunt. Les taux d’intérêt étant actuellement très bas, ce genre de pratique devient de plus en plus courant.

Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à :

  • Soit à votre banque
  • Soit à un autre établissement bancaire ou financier
  • Soit à un courtier en rachat de crédits : Son rôle consiste à négocier directement auprès des prêteurs potentiels et vous aider ainsi à décrocher un accord intéressant. De nombreux organismes existent, prenez soin de comparer les offres et les conditions proposées.

De même que dans le cas d’une renégociation de crédit, le regroupement de plusieurs emprunts en un seul implique le remboursement anticipé de vos anciennes dettes et peut ainsi impliquer des frais. Prenez soin d’effectuer des simulations en fonction du montant des indemnités de remboursement anticipé.

 

Ne pas rembourser son crédit : Consultez votre contrat d’assurance

L’assurance décès, incapacité et invalidité ou encore l’assurance perte d’emploi ne sont pas obligatoires, mais sont vivement conseillées voire imposées par l’établissement prêteur (en savoir plus sur les assurances obligatoires et facultatives dans cet article).

Ainsi, si vous pensez avoir souscrit une assurance au moment de signer votre crédit, regardez si l’un des risques suivants est couvert par votre contrat :

  • Invalidité
  • Incapacité de travail
  • Décès ou perte d’autonomie
  • Perte d’emploi

Si vos difficultés sont provoquées par l’une de ces raisons, votre assurance pourra prendre en charge une partie du remboursement des échéances, voir la totalité. Pour un crédit immobilier par exemple, l’assurance peut prendre le relais et couvrir les mensualités en cas d’accident, ce qui vous évitera le paiement de pénalités. Consultez bien les clauses de votre contrat et renseignez-vous auprès de votre assureur.

 

Demander un délai de remboursement au Tribunal d’instance

Si les solutions à l’amiable ont échoué ou que vos difficultés sont trop importantes, il existe une procédure légale afin de vous donner un répit dans le remboursement de votre dette. Cette procédure, appelée « délai de grâce », permet :

  • De suspendre vos obligations de remboursement pour une durée définie par le juge (deux ans maximum)
  • D’éviter des frais supplémentaires tels que des majorations ou des pénalités de retard

Par ailleurs, le délai de grâce n’engendre aucun frais, ne nécessite pas le recours à un avocat et peut être fait par anticipation (dès que vous constatez que vous allez faire face à des difficultés pour rembourser votre crédit).

Pour faire une demande de délai de grâce, vous devez :

  • Constituer un dossier contenant tous les justificatifs démontrant vos difficultés (baisse de revenus, ressources charges, échéanciers de crédit concernés…)
  • Saisir le tribunal d’instance : Pour trouver le plus proche de chez vous, rendez vous sur https://lannuaire.service-public.fr/ et saisissez « tribunal d’instance » puis votre code postal. Vous pouvez effectuer cette démarche seul ou vous faire aider d’un notaire ou consulter un avocat (soit gratuitement soit par téléphone)

Le tribunal d’instance peut vous accorder un report mais pas l’annulation de votre dette. Cela vous permet ainsi d’obtenir du temps pour régulariser votre situation.

En dernier ressort, constituez un dossier de surendettement. Pour savoir comment constituer votre dossier et saisir la commission pour les particuliers, consultez l’article dédié à ce sujet.





Crédit photo : © tashatuvango et Julien Eichinger / Fotolia

Noter cet article
Laisser une réponse

Posez votre question