Comment aider les SDF : les outils et les associations selon les moyens dont vous disposez

Nous connaissons tous l’existence de ceux qui vivent l’exclusion au quotidien, nous voulons parler ici des sans-abri qui, trop souvent, n’ont que le trottoir, un banc ou un porche pour unique horizon. Selon la fondation l’Abbé Pierre on dénombre 300.000 SDF en France.

Chacun d’entre nous a un jour ou l’autre croisé, entendu parler ou vu des images de ces personnes qui dorment dans la rue et des maraudes organisées dans les villes par le SAMU social. Ce n’est pas la seule action du SAMU social, si vous croisez un sans-abri se trouvant dans une situation d’urgence pour sa santé, il faut le contacter en composant le 115.

On est vite choqué, bouleversé, mais, parfois, la tentation est grande de passer à autre chose et d’oublier que cet homme, cette femme, ces enfants n’ont pas choisi d’être là où ils sont. Cette misère qui s’affiche sous nos yeux fait naître en nous un sentiment d’impuissance, parfois de honte. Trop souvent, on voudrait bien faire quelque chose, mais on n’ose pas, on ne sait pas comment s’y prendre, qui contacter.

La réconciliation entre les personnes qui vivent dans la rue et celles qui ont un “chez soi” est possible. Si vous faites partie des citoyens qui voudraient bien faire quelque chose, mais qui ne savent pas comment faire pour créer le contact et apporter une aide à la mesure de leurs moyens, nous vous proposons d’aborder différents aspects pour venir en aide à une personne sans-abri selon les moyens dont vous disposez :

Si vous souhaitez partager une initiative locale pour venir en aide aux SDF ou votre expérience personnelle, n’hésitez pas à le faire sur notre forum en cliquant ici.

J’ai des moyens financiers pour aider les SDF

Des associations de lutte contre l’exclusion sociale il en existe beaucoup. Leurs objectifs et leurs missions sont aussi variés que peuvent l’être les besoins des personnes sans domicile fixe.

Il y a celles dont l’action se concentre sur l’aide aux démunis, comme Emmaüs ou les Restos du Cœur par exemple, et celles pour lesquelles la lutte contre la pauvreté n’est qu’un secteur de leur action qui concerne plus généralement le secours aux personnes, comme la Croix Rouge par exemple.

Chaque association a besoin des dons d’argent pour permettre de financer les actions menées, il s’agit même pour la plupart d’entre elles de la  principale source de revenus.

Pour rappel : Les dons d’argent aux organismes d’aide aux personnes en difficulté sont déductibles à hauteur de 75% pour les dons inférieurs à 1.000€. Si le montant de vos dons dépasse les 1.000€, la partie supérieure à 1.000€ est déductible à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable (en savoir plus sur les déductions d’impôt pour les dons aux associations).

Voici quelques liens directs pour faire un don à une association :

 

J’ai du temps pour aider les sans-abris

Si vous disposez du temps libre et que vous souhaitez les utiliser pour venir en aide aux personnes sans domicile fixe, il est tout à fait possible de l’offrir à une association en devenant bénévole. Il convient dans un premier temps d’entrer en contact avec l’association (généralement une antenne locale), car c’est à l’association de définir ses besoins et non à vous d’imposer vos envies en termes de tâches à effectuer.

Nous vous proposons des articles pour devenir bénévole aux Restos du Cœur, à la Croix Rouge ou encore au Secours Populaire mais sachez qu’il existe de nombreuses associations locales qui cherchent également des bénévoles.

La Goélette organise des maraudes à Paris

Qui : La Goélette est une association basée sur l’assistance aux personnes sans-abri dans le respect de leur dignité et de leurs droits.

Quoi : La Goélette accorde la plus grande importance au lien qui s’établit progressivement entre les sans-abri et les bénévoles de l’association qui, à l’occasion d’un repas, d’une soupe ou d’un café, proposent surtout leur présence. Ce lien permet de soutenir les personnes rencontrées dans la rue au quotidien ou en cas de coup dur.

Comment : Une collecte permanente des produits de première nécessité (nourriture, vêtements, produits d’hygiène et protection contre le froid) permet aux bénévoles munis de chariots ou de paniers à roulettes de sillonner quelques rues de Paris deux soirs par semaine. Des livres et bandes dessinées sont également distribués.

Où : Les maraudes organisées par La Goélette se font dans les rues de Paris.

La Goélette

J’ai des vêtements, du matériel informatique… à donner

S’il y a bien un point commun entre tous les SDF, il s’agit de l’extrême pauvreté dans laquelle ils se trouvent. Obtenir une aide vestimentaire est alors essentiel afin de garder sa dignité face aux regards des “autres”, mais également pour lutter contre froid notamment en hiver. Si cela représente un besoin essentiel pour les sans-abris, l’ensemble des dons de matériel peuvent leur apporter un soutien non négligeable. On pense ici à des téléphones portables ou des ordinateurs portables (essentiels pour créer du lien social et chercher un emploi par exemple), des livres et bandes dessinées, etc. Sachez qu’il existe des sites gratuits où l’on peut donner des objets que l’on utilise plus.

De nombreuses associations s’occupent de récolter le matériel et les vêtements que vous n’utilisez plus (et qui sont en bon état) afin de les redistribuer aux personnes qui en ont le plus besoin.

Emmaüs, association historique de récolte d’objets

Qui : Créée en 1949 par l’Abbé Pierre, l’association loi 1901 Emmaüs France réunit 296 groupes Emmaüs qui sont des structures aussi diverses que :

  • 122  communautés qui sont des lieux d’accueil et de vie
  • 17 structures dédiées à l’action sociale, à l’hébergement et au logement
  • 60 SOS Familles Emmaüs, qui apportent leur aide aux familles en situation de précarité financière
  • 52 groupes d’insertion qui sont soit des chantiers d’insertion soit des entreprises d’insertion
  • 42 comités d’amis qui dégagent des recettes grâce à la récupération d’objets

Par ailleurs Emmaüs International compte aujourd’hui 337 groupes répartis à travers le monde.

Quoi : Les objectifs poursuivis par Emmaüs sont clairement affichés : la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. L’accueil et l’accompagnement sont les axes principaux de l’action Emmaüs, ils s’appliquent de façon inconditionnelle à toute personne, quelle que soit sa condition, qui se présente aux portes de l’association.

Comment : Il existe de nombreux moyens d’apporter son aide à Emmaüs, par exemple :

  • Faire des dons matériels : Emmaüs récupère tout type d’objets (en bon état) allant du textile aux meubles et à l’électroménager afin de les revendre. Pour cela vous pouvez directement les déposer dans les structures dédiées et certaines d’entre elles peuvent même venir les chercher à votre domicile (pour les objets encombrants comme un lit ou un canapé par exemple). Retrouvez les coordonnées de ces structures en suivant ce lien.
  • Acheter dans les structures Emmaüs : Les “magasins” Emmaüs ne sont pas réservés aux personnes rencontrant de grandes difficultés financières. Au contraire, tout achat de matériel effectué permet de soutenir l’association, car l’argent récolté permet de mener à bien les actions de solidarité.

Où : Emmaüs dispose de nombreuse structure dans toutes la France, retrouvez les sur https://emmaus-france.org/ou-donner-acheter/.

Emmaüs France

Le Secours populaire dispose de “magasins” en France et dans le monde

Qui : Le Secours populaire français s’est constitué en 1945 en association à but non lucratif et reconnu d’utilité publique. Elle est active en France métropolitaine, en outre-mer, mais aussi à l’International. Les bénévoles du  secours populaire sont organisés en antennes dans les quartiers ou communes rurales, en comités à l’échelon des villes et en fédérations au niveau des départements. L’association est également présente au niveau national sous forme d’Union des comités et fédérations.

Quoi : Les valeurs mises en avant par cette association sont l’émancipation, la solidarité et la réciprocité : “celui qui donne est celui qui reçoit”.

Les intervenants sont nommés “animateurs-collecteurs-bénévoles”. Ils sont 82 000 et luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale en apportant de l’aide alimentaire et vestimentaire, en donnant accès aux soins et à l’éducation, au sport, à la culture, aux vacances. L’insertion socioprofessionnelle est aussi un axe de leur action.

Comment : Il est possible des biens matériels (vêtements, meubles ou jouets neufs) directement dans les structures d’accueil du Secours populaire.

Où : Le Secours populaire dispose de nombreuses antennes locales dans toute la France, pour trouver la plus proche de chez vous allez sur https://www.secourspopulaire.fr/secours-populaire.

Diverses aides proposées par le Secours populaire :

Le Secours populaire

SDF solution participative : Homeless Plus

Quoi : Ce dispositif de solidarité est une application mobile qui a pour vocation d’aider encore plus de personnes en situation précaire et dans le même temps de constituer une communauté d’individus volontaires pour les aider. Pour cela, chacun peut proposer de partager un repas, de donner un vêtement ou un objet dont il n’a plus l’usage, etc. Il est aussi possible d’y inscrire l’organisation d’un évènement solidaire, comme une collecte organisée par une association, ou une distribution d’invendus opérée par un commerçant.

Pour qui : Cet outil s’adresse tout aussi bien à ceux qui sont dans le besoin qu’à toute personne qui souhaite proposer de l’aide.

Comment : Il suffit de télécharger l’application mobile sur son téléphone et de s’inscrire en se laissant guider par l’interface intuitive. Cette application est disponible sur Google Play et sur l’App Store.

Où : L’ application Homeless Plus est utilisée en France et à l’étranger. Elle permet de connecter des personnes qui sont en situation de précarité avec une communauté de personnes volontaires pour leur apporter une aide.

Un réseau pour mieux aider les sans-abri

Entourage : une application pour créer une communauté d’entraide

Quoi : Cette application est un réseau social sur mobile qui vise à créer et faire vivre un réseau social de solidarité autour des personnes les plus démunies.

Pour qui : Cette application s’adresse :

  • Aux personnes sans-abri qui souhaitent exprimer leurs besoins du moment
  • Aux voisins qui ne savent pas comment agir au plus juste pour apporter un soutien à la personne qu’ils croisent en bas de leur immeuble chaque matin
  • Aux bénévoles des associations locales qui veulent informer sur des évènements solidaires

Comment : Grâce à l’application mobile disponible sur les appareils Apple et Android, chaque personne intéressée s’inscrit comme sur un réseau social et est orientée pas à pas en fonction de ses choix d’une recherche de service, d’une proposition de contribution, comme le don d’un sac de couchage par exemple, ou du lancement d’une action solidaire dans un quartier ou une ville.

Où : Le réseau Entourage fonctionne partout où les utilisateurs le font vivre.

Rejoindre le réseau Entourage

 

J’ai des denrées alimentaires à donner pour aider les sans domicile fixe

Votre frigo est plein et vous allez partir en vacances ou en week-end ? Des associations seraient ravies de pour voir vous débarrasser de ce surplus d’aliments afin de les offrir aux plus démunis.

Si vous souhaitez donner des aliments directement à une association (locale ou nationale), il convient de se renseigner d’abord si ces dons sont acceptés. En effet, accepter les dons de nourriture demande une logistique importante notamment en terme de stockage et de conservation.

Les collectes de nourriture représentent la principale activité de nombreuses associations qui viennent en aides aux SDF, car, même s’il semble inutile de le rappeler, se nourrir lorsque l’on vit dans la rue est la préoccupation principale. Il est possible de donner des aliments directement aux associations ou lors des collectes organisées dans les supermarchés. De plus certaines associations acceptent les titres-restaurants en tant que don et notamment s’ils sont périmés (jusqu’à la fin du mois de février de l’année suivante).

Les restos du cœur : “à manger et à boire”

Qui : c’est une association reconnue d’utilité publique fondée en 1985 par Coluche dont le nom officiel est “Les Restaurants du Cœur – les Relais du Cœur“.

Quelques chiffres pour se faire une image :

  • 1923 centres des Restos du Cœur en France
  • 70 000 bénévoles
  • En 2020 142 millions de repas distribués et 1,3 million de personnes accueillies

Les ressources des Restos proviennent majoritairement des dons du public pour la moitié, des subventions publiques pour 30% et des produits des Enfoirés, regroupement d’artistes qui chantent au profit de l’association, pour 7%.

Quoi : Les actions menées par cette association ont pour objectif de lutter contre la pauvreté en donnant aux plus démunis accès à des repas gratuits et en facilitant leur insertion sociale.

Si l’aide alimentaire répond à l’urgence de situations alarmantes, elle est aussi l’occasion de proposer aux plus démunis de les accompagner vers l’insertion sociale. Les actions proposées sont aussi variées que :

  • Un accompagnement vers l’emploi
  • Des hébergements d’urgence
  • Une aide aux gens de la rue au moyen de maraudes par exemple
  • Des conseils pour gérer un budget
  • Des microcrédits
  • Du soutien scolaire, des ateliers de français, une initiation à l’informatique

Comment : Pour soutenir cette association, le plus important est de donner. Pour cela plusieurs moyens s’offrent à vous :

  • Donner des titres-restaurants : soit directement en ligne avec le “Pass restaurant Sodexo” soit par courrier, de plus vous pouvez donner vos tickets restaurants périmés jusqu’à la fin du mois de février de l’année suivante
  • Donner des produits alimentaires et d’hygiène (seuls les produits non périmés, hors surgelés et frais, et non entamés sont acceptés), il convient de vous renseigner auprès du point d’accueil proche de chez vous pour savoir s’il accepte les dons de nourriture

Où : De nombreux points d’accueil des Restos du Cœur sont disponibles dans toute la France, retrouvez les sur https://www.restosducoeur.org/associations-departementales/.

Les restos du Cœur

La Banque alimentaire se charge de l’approvisionnement en nourriture

Qui : Ce qui est couramment appelé Banque alimentaire est en réalité un réseau formé de Banques alimentaires régionales et d’antennes départementales, y compris en outre-mer, dans le but d’être au plus près des personnes dans le besoin. Créé en 1984 ce réseau constitue la Fédération française des banques alimentaires, FFBA, qui est à même de pouvoir gérer les aides de l’État et de l’Europe. La FFBA est elle-même incluse dans la Fédération européenne des banques alimentaires, la FEBA.

Quoi : Se basant sur le double sens du mot “restaurer” les Banques alimentaires ont pour objectif d’alimenter ceux qui ont faim, mais aussi d’améliorer leur situation.

Pour répondre à ces missions des partenariats sont mis en place avec les CCAS, Centres communaux d’action sociale, et avec les différentes associations qui luttent contre l’exclusion sociale. Ces partenariats sont principalement destinés à permettre aux Banques alimentaires de soulager les associations de l’approvisionnement en denrées alimentaires prenant ainsi en charge la logistique, les règles d’hygiène et de sécurité, etc.

En récoltant gratuitement des denrées alimentaires auprès de fournisseurs comme la grande distribution d’une part, et les dons d’aliments des particuliers lors de collectes par exemple, ce sont plus de 2 millions de personnes dans le besoin qui ont été aidées depuis la création de l’association.

Comment : Si les particuliers ne peuvent donner spontanément des denrées alimentaires, chaque année le dernier week-end de novembre est organisée la grande collecte nationale dans la plupart des super et hypermarchés. De plus, il est également possible de faire directement un don financier afin de soutenir la Banque alimentaire.

Où : Dans les antennes départementales de la Fédération française des banques alimentaires.

Les dons en nature ou en espèces pour permettre aux plus démunis de s’alimenter :

Les Banques alimentaires

Les Frigos Solidaires : de la nourriture en libre-service

Quoi : Il s’agit de réfrigérateurs en libre-service placés dans la rue devant les devantures de commerçants.

Pour qui : Toute personne qui rencontre des difficultés pour se nourrir peut utiliser les Frigos Solidaires.

Comment : Plus de 60 Frigos Solidaires sont répartis sur le territoire français que chacun peut remplir avec des produits adéquats (fruits, légumes, produits non entamés ni périmés), les restaurateurs peuvent également y déposer des plats préparés. De plus, si vous souhaitez qu’un Frigo Solidaire soit installé dans votre ville vous pouvez contacter un commerçant ou un restaurateur qui serait prêt à l’accueillir.

Où : Les Frigos Solidaires sont implantés dans de nombreuses villes en France, la carte étant disponible en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Les Frigos Solidaires

J’ai un logement pour héberger un sans-abri

Si vous avez un logement ou une chambre inoccupée, il est possible de la mettre à disposition de sans-abris pour une nuit, une semaine voir plus. Évidemment prêter son logement peut faire peur, en effet il semble naturel de souhaiter héberger une personne que l’on connaît, en qui on a confiance. C’est pourquoi il peut être intéressant de passer par des associations qui vous mettent en relation avec la personne à héberger et sert en quelque sorte de garant.

Solinum : une initiative pour héberger les femmes

Qui : fondée en 2016 l’association Solinum appuie son action sur des études statistiques qu’elle effectue elle-même en vue de comprendre les problématiques liées à la vie des SDF et de pouvoir y répondre le plus efficacement possible.

Quoi : Solinum a fait de la lutte contre la précarité son but principal, c’est aussi la première association à s’occuper en priorité des femmes sans domicile.

Se qualifiant elle-même de start-up associative Solinum pense que l’innovation sociale est indispensable pour améliorer la situation des plus précaires.

Comment : Deux actions sont menées actuellement par cette association :

  • Merci pour l’invit : cette initiative concerne l’hébergement des femmes sans-domicile dans le but de les amener vers la réinsertion. Constatant que les femmes qui vivent dans la rue sont exposées à toutes sortes de violences et que 60% d’entre elles ne parviennent pas à obtenir une mise à l’abri, l’association les met en relation avec des citoyens prêts à les héberger pour une durée allant de 15 jours à plusieurs mois.
  • Soliguide : il s’agit d’une plateforme numérique qui liste l’ensemble des structures d’urgence pour les SDF, mais également d’autres services qui peuvent leur être utiles comme des bagageries, des cours de français, des aides juridiques… Toutes ces informations sont traduites en plusieurs langues et accessibles gratuitement depuis un téléphone mobile, un ordinateur, une tablette.

Où : Partout où les gens utilisent l’application Soliguide.

Solinum

L’Ouvre Porte : un engagement pour l’hébergement des sans-abris

Qui : Présente dans la région lyonnaise l’Ouvre Porte est une association reconnue d’intérêt général qui compte actuellement 60 bénévoles. L’Ouvre Porte s’appuie sur de nombreux partenaires, associations locales et nationales, afin d’aider les personnes de la rue.

Quoi : L’objectif premier de cette association est de mettre en relation les personnes qui dorment dans la rue et les citoyens désireux de les aider. Ces personnes peuvent être aussi, outre les sans-abri, des femmes victimes de violence, des mineurs, des gens sans ressources comme des migrants par exemple.

L’idée fondatrice de cette association est l’hébergement sous forme d’un accueil citoyen temporaire ou régulier.

D’autres dispositifs d’hébergement peuvent être mis en place comme :

  • Les Nuits Suspendues à Lyon : des structures partenaires comme des auberges de jeunesse ou des hôtels  proposent un hébergement d’urgence et une mise à l’abri dans des lieux chauffés et sécurisés à des personnes vulnérables.
  • Le Refuge à Vienne est une maison mise à la disposition de familles avec enfant, mais sans papiers comme cela est le cas des migrants. Quatre familles peuvent y être accueillies.
  • À Villefranche-sur-Saône c’est une cagnotte qui a été constituée dans le but de payer le loyer d’un appartement pour une famille qui s’est retrouvée à la rue.

Comment : Vous pouvez devenir accueillant de manière ponctuelle ou régulière pour héberger des sans-abris si vous résidez dans l’une des villes ou l’association L’Ouvre Porte est présente.

Où : L’Ouvre Porte est présente dans les villes de Grenoble, Lyon, Vienne, Villefranche et Yzeron.

L'Ouvre Porte

 

J’ai un emploi à pourvoir : pourquoi ne pas le proposer à un SDF ?

Si en tant que chef d’entreprise la réinsertion sociale par l’emploi est une valeur que vous souhaitez mettre en avant, employer un sans domicile fixe peut vous permettre de respecter cette valeur tout en lui venant en aide. L’association Entourage a bien compris cela en développant un réseau social de partage de CV des plus précaires, à la manière de LinkedIn, avec l’application Linked Out.

Linked out : une plateforme pour lutter contre l’exclusion sociale par le travail

Quoi : Le projet Linked out est porté par l’association Entourage. Il se décline en un programme qui organise le retour à l’emploi pour des personnes sans-abri. Cette initiative compte ensuite sur les internautes pour un partage massif de ces profils sur les réseaux sociaux afin de multiplier les chances de trouver un emploi.

Pour qui : Pour la personne sans-abri qui volontaire pour travailler, mais qui ne réussit pas à décrocher un emploi souvent par manque de relations dans le monde professionnel. Il est important de souligner que les parcours toujours chaotiques des SDF ne leur facilitent pas la tâche.

Comment : Les personnes sans domicile à la recherche d’un emploi sont orientées dans le programme Linked out par des travailleurs sociaux. Elles s’engagent pour une période de 6 mois. Elles doivent accepter les rencontres en groupe et le fait d’être vues sur les réseaux sociaux. Elles doivent aussi être d’accord pour un suivi personnalisé avec un coach Linked out.

Les personnes volontaires pour donner un coup de pouce à ces exclus du système peuvent partager autour d’elles les profils des demandeurs d’emploi sans-abri. Et ceci le plus largement possible, car ce qui manque aux sans-abri c’est avant tout un réseau. Alors si nous le pouvons, faisons-les profiter de nos réseaux sociaux et professionnels.

Où : Aujourd’hui, le programme Linked out s’adresse aux personnes sans-abri de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et des villes de Lille et Lyon.

Un réseau d'emploi pour les sans-abri

Pour agir contre l’exclusion, la Cloche s’engage

Si vous êtes commerçant et que vous n’avez pas la possibilité de proposer un emploi, vous pouvez venir en aide aux SDF en proposant des services gratuits comme l’accès à internet, aux toilettes, etc. C’est ce que recense l’association La Cloche, via son programme Carillon.

Quoi : L’association la Cloche a développé le programme le Carillon qui est un réseau d’entraide de proximité.

Pour qui : Les commerçants et les habitants, avec ou sans abri, d’un quartier.

Comment : Le dispositif le Carillon permet à un commerçant d’informer le public d’une part sur les services gratuits qu’il propose : recharge de téléphone, verre d’eau, accès internet, etc et d’autre part de services prépayés par un habitant comme une boisson chaude ou un sandwich.  Cela se traduit par la présence de pictogrammes apposés sur la vitrine.

Les produits offerts par le commerçant sont identifiés par les pictogrammes bleus, ceux offerts par un habitant, en blanc.

Où : Le programme du Carillon est actif dans une vingtaine de grandes villes réparties sur le territoire.

Réseau solidaire de proximité

 

Des outils à destination directe des SDF

Nous vous avons présenté des outils et des associations que chaque personne peut utiliser et/ou contacter afin de venir en aide aux personnes sans domicile fixe. Mais bien évidemment, ces associations sont en contact direct avec les plus précaires pour leur apporter une aide concrète et certaines d’entre elles ont développé des outils numériques qu’un SDF peut utiliser afin de repérer simplement des lieux d’accueil disponibles.

Le Soliguide, un outil pour venir en aide aux sans-abri

Quoi : Soliguide est une plateforme informatique qui propose un catalogue de services accessibles aux personnes en situation de grande précarité. Ce guide des services utiles est aussi accessible par le biais d’une application téléchargeable depuis un téléphone mobile (sur Android et iOS).

Pour qui : Les sans-abri correspondent au public concerné par le type d’informations proposées, à savoir toutes celles et ceux qui se trouvent en situation difficile.

Comment : La recherche des renseignements se fait de la même façon que l’on se situe sur la plateforme en ligne ou dans l’application mobile. L’utilisateur du guide est amené à préciser la zone géographique qui l’intéresse et/ou le type d’aide sollicitée, alimentaire, soin, transport, hygiène par exemple. Les différents lieux proposant une réponse à la demande s’affichent accompagnés de renseignements tels que les horaires d’ouverture, un téléphone à contacter, le public concerné et bien d’autres informations utiles.

Il est à noter que l’application mobile tout comme le site internet sont accessibles dans plusieurs langues. Cette initiative est intéressante quand on sait que parmi les sans-abri on dénombre aujourd’hui de nombreux étrangers.

Où : Aujourd’hui les services répertoriés dans ce guide concernent l’Île-de-France, le Bas-Rhin, la Loire-Atlantique, les Alpes Maritimes, la Gironde, etc. Cependant les zones géographiques couvertes par ce guide de services continuent à se développer.

Accès aux services essentiels avec Soliguide

Le simulateur “Prépare Toit” pour connaître l’ensemble des aides au logement

Quoi : Prépare Toit est un simulateur d’aides au logement aussi bien pour y accéder que pour s’y maintenir. Il ne s’agit pas ici d’estimer uniquement son droit à l’APL, mais à l’ensemble des dispositifs existants concernant le logement : les aides à la caution, les aides au loyer, les aides aux factures d’énergie ainsi que les aides locales (issues du fonds de solidarité logement).

Pour qui : Si ce simulateur s’adresse à tout le monde (locataire comme propriétaire), les sans domicile fixe souhaitant accéder au logement peuvent simplement estimer les aides auxquelles ils auraient le droit en trouvant un logement.

Comment : Le simulateur prend la forme d’un questionnaire en 7 étapes, durant lesquelles il faut renseigner sa situation (âge, situation familiale, ressources, etc.) et ne prend que deux minutes pour obtenir ces résultats. De plus, ce simulateur est totalement anonyme et aucune donnée n’est conservée.

Où : Vous pouvez simuler vos aides pour le logement directement en utilisant le simulateur ci-dessous. Si vous souhaitez une présentation plus complète de cet outil, cliquez sur le bouton ci-après.


Le simulateur Prépare Toit

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...
  1. Bonjour je fini mes études secondaires je n’avais pas d’argent pour faire la continuité je besoin un aide

  2. Bonjour , jj’ aimerai aider un une SDF.
    J’ ai un terrain non attenant à ma maison avec un cabanon 5m2 et de quoi cuisiner+ une pompe à eau d’un puit artésien et possibilité de faire un potager
    Cela interreserait il un ou une SDF ?
    Comment m’ y prendre et à. Quelle association dois je me référer ?. J’ ai déjà accueilli des personnes , mais toute seul c’ est compliqué , je préférerai faire partie d’ une structure pour proposer cet hebergement
    Merci de votre attention.
    Restant dans l’attente de votre i.
    A. Vizzavona

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question