Le guide des aides financières et des allocations

APA : une aide financière pour lutter contre la perte d’autonomie des personnes âgées

2ème partie : Faire une demande d’APA——————————————————————3ème partie : Calculer l’APA





Présentation de l’allocation personnalisée d’autonomie

qu'est ce que l'apaIl s’agit d’une mesure en faveur des personnes âgées de plus de 60 ans qui a pour objectif de faciliter la prise en charge d’une partie des frais causés par la perte d’autonomie et l’état de santé comme par exemple le besoin d’une aide aux repas, à la toilette ou une aide-ménagère. L’allocation personnalisée d’autonomie ou APA est une aide des conseils généraux.

Le montant de l’allocation personnalisée d’autonomie (à domicile ou en établissement) est de 29,01 euros minimum et peut atteindre 1 312,67 euros pour les personnes subissant une perte d’autonomie importante en fonction du degré de dépendance et dont le besoin d’aide pour les gestes de la vie quotidienne est plus important.

Le degré de dépendance du demandeur est évalué à l’aide de la grille nationale Aggir (autonomie, gérontologique, groupes iso-ressources) découpés en 6 catégories appelées « groupe iso-ressources».

Selon le groupe-iso-ressources, un projet personnalisé d’accompagnement est mis en place afin de répondre aux mieux aux besoins du demandeur. Seul les personnes faisant partie du Gir 1 à 4 peuvent prétendre à l’aide APA.

L’allocation personnalisée d’autonomie est attribuée par les conseils généraux. Elle n’est pas soumise à des conditions de ressources que ce soit dans le cadre d’une personne vivant à domicile ou en établissement. Cependant en fonction des revenus, une participation du demandeur peut rester à sa charge.

 

Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ?

Pour bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie, le demandeur doit âgé, au moment de la demande, d’au moins 60 ans.

Conditions de résidence pour bénéficier de l’allocation APA 

Pour prétendre à l’allocation personnalisée d’autonomie, le demandeur peut bénéficier de l’APA qu’il  vive dans un établissement spécialisé ou à domicile. Mais, les conditions de résidence déterminent le projet personnalisé d’accompagnement à mettre en place afin d’adapter les mesures en fonction du demandeur.

Personnes vivant à domicile : 

  • Dans son propre logement
  • Personne vivant chez un accueillant familial
  • Personne vivant dans un établissement possédant une capacité d’accueil de moins de 25 places
  • Personne vivant dans un foyer pour personne âgées
Personnes vivant en résidence : 

Le demandeur doit résider dans un établissement social ou médico-social accueillant de façon permanente des personnes âgées. La résidence doit posséder une capacité d’accueil supérieure à 25 places.

 

Conditions de ressources pour la prise en charge de la perte d’autonomie

Toutes les personnes âgées de plus de 60 ans et dépendantes faisant partie du groupe iso-ressources 1 à 4, quel que soit ses revenus, peut bénéficier de l’APA. Cependant, les revenus perçus permettent de déterminer le taux de participation financière ou non du demandeur dans les mesures mises en place.

Les ressources prises en compte dans le calcul de l’aide APA sont :

  • Revenus déclarés figurant sur le dernier avis d’imposition ou de non-imposition
  • Produits de placement à revenu fixe soumis à prélèvement libératoire (assurance vie, …)
  • Biens ou capitaux ni exploités, ni placés (résidence secondaire, objets d’art, …)
Les revenus exclus du calcul de l’aide APA sont :
A noter : si le demandeur vit en couple, les ressources du conjoint, du concubin ou de la personne liée par le PACS sont également prises en compte. Dans ce cas, lorsque l’allocation personnalisée d’autonomie est attribuée à un membre du couple ou au 2, les revenus mensuels de chacun sont calculés en divisant le total des revenus du foyer par 2.

Le taux de prise en charge de l’APA des Conseils Généraux

Le taux de prise en charge varie en fonction du mode de résidence du demandeur et de son besoin d’accompagnement.

Pour une personne à domicile : 

L’aide va de la prise en charge de la totalité des mesures mises en œuvre dans le cadre du projet personnalisé d’autonomie pour une personne percevant moins de 739,06 euros par mois (prise en charge à hauteur de 1 312,67 euros) à une participation du bénéficiaire à hauteur de 90 % du montant du plan d’aide pour une personne  percevant plus de 2 945,23 euros par mois.

Pour une personne en résidence : 

En fonction du degré de dépendance et des revenus du demandeur, le taux de prise en charge par les Conseils généraux est égal au montant du tarif dépendance de l’établissement diminué d’une participation du bénéficiaire. Le montant mensuel maximum accordé ne peut dépasser 1 312,67 euros.

 

En savoir plus sur l’aide personnalisée à l’autonomie 

Pour approfondir vos recherches, lisez la suite du dossier consacré à l’aide personnalisée à l’autonomie

Calculer les droits à l’aide APA : Pour tout connaître sur le mode de calcul de prise en charge APA, la grille Aggir et le montant de l’aide, consultez la page sur les montants de l’aide APA.

Faire sa demande d’allocation personnalisée d’autonomie : Si vous souhaitez connaitre les modalités pour faire une demande, consultez la page consacrée à la demande d’allocation personnalisée d’autonomie.

2ème partie : Faire une demande d’APA——————————————————————3ème partie : Calculer l’APA

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

-
Obtenez gratuitement 3 devis d'avocat
Posez votre question