Le Service Universel : qui est concerné par le SNU et quel est son fonctionnement ?

Fonctionnement du service national universelLe SNU ou Service National Universel est en phase d’expérimentation en 2019. Prévu pour s’étendre à tous les adolescents de 15 à 16 ans après leur classe de 3e, ce dispositif s’articule autour de 3 étapes : la phase de cohésion, la mission d’intérêt général et l’engagement facultatif. Si vous vous demandez ce qu’est le SNU, rendez-vous dans la première partie de cet article ici.

La première étape du Service National Universel est la phase de cohésion. D’une durée de deux semaines, elle représente pour les jeunes une véritable immersion au sein d’une communauté. Initiation aux premiers secours et au Code de la route, activités physiques, découverte du patrimoine culturel local… À ces activités collectives s’ajoutent des bilans complets et un accompagnement personnalisé. Pour en savoir plus sur la phase de cohésion du SNU, cliquez là.

La deuxième étape du Service National Universel est la mission d’intérêt général. Pendant deux semaines, l’appelé est chargé d’apporter son concours à une structure d’accueil (maison de retraite, association, corps d’uniforme…). Nous vous détaillons tout ce qu’il y a à connaître sur la mission d’intérêt général par ici.

Enfin, la troisième et dernière étape du Service National Universel est l’engagement facultatif. Durant une période de 3 mois à 1 an, l’appelé peut, s’il le souhaite, réaliser une autre mission ou prolonger son expérience auprès de la structure d’accueil. Si vous voulez vous renseigner sur les modalités de l’engagement facultatif, cette partie est pour vous.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le nouveau Service National Universel, ses objectifs et son fonctionnement détaillé, poursuivez la lecture de cet article.






Qu’est-ce que le SNU (Service National Universel) en bref ?

Depuis le 16 juin 2019 se tient la première cohorte du SNU, le Service National Universel. Véritable expérimentation, cette mission sera ensuite étendue à l’ensemble des adolescents à terme.

 

Comment fonctionne le SNU ?

Durant l’été 2019, 2000 jeunes filles et garçons volontaires ont été sélectionnés pour tester le Service National Universel. Âgés de 15 à 16 ans, ils sont lycéens, apprentis ou en décrochage scolaire et viennent tous de classes sociales différentes. Parmi eux, 50 jeunes sont aussi en situation de handicap.

Répartis dans 13 départements, ils vont suivre un véritable programme comportant 3 étapes :

  • Une phase de cohésion de 2 semaines en hébergement collectif, hors de leur département de résidence
  • Une mission d’intérêt général de 2 semaines près de chez eux
  • Un engagement facultatif de 3 mois à 1 an n’importe où en France

Durant le SNU, ils pourront bénéficier de :

  • Bilans de santé complets (si vous souhaitez bénéficier d’un bilan de santé gratuit, consultez cet article)
  • Évaluation de leur maîtrise du français
  • Bilans de compétences, dont numériques
  • Initiation au Code de la route
  • Formation aux premiers secours…

 

Quels sont les objectifs de ce nouveau service national ?

Le Service National Universel a été créé pour :

  • Renforcer la cohésion nationale
  • Développer la culture de l’engagement
  • Garantir un brassage social et territorial des jeunes
  • Accompagner les jeunes dans la construction de leurs parcours personnel et professionnel
  • Favoriser l’insertion sociale et professionnelle

Attention : Le SNU ne remplace pas le service civique. En effet, ce dernier, à destination des jeunes de 16 à 25 ans, permet d’exercer des missions d’intérêt général rémunérées dans certains secteurs (comme la santé ou l’éducation) et est totalement différent du Service National Universel.

 

Qui est concerné par le SNU ? 

Le Service National Universel est un dispositif prévu pour les jeunes âgés de 15 à 16 ans, filles ou garçons, après le collège (la classe de 3e).

Bon à savoir : en 2019, le SNU est en cours d’expérimentation et seuls 2000 jeunes volontaires ont pu y participer. En 2020, il devrait être étendu à 40 000 jeunes avant de se généraliser auprès de tous les adolescents d’ici 2022-2023.

 

Service National Universel – Étape 1 : la phase de cohésion

Durant 2 semaines, les volontaires suivent un programme concret et précis. Il est à noter que pendant toute la durée de la phase de cohésion, les jeunes sont tenus de porter un uniforme.

 

Quelle est la durée de la phase de cohésion du Service Universel ?

La phase de cohésion du Service National Universel dure 2 semaines.

Voici la journée type :

  • Lever à 6 h 30
  • Petit-déjeuner pris en commun
  • Salut au drapeau et chant de l’hymne national à 8 h
  • Activités collectives durant la matinée
  • Déjeuner pris en commun
  • Activités collectives pendant l’après-midi
  • Dîner pris en commun
  • Conseils de maisonnées (temps de démocratie interne sur le fonctionnement quotidien du lieu de résidence) en soirée
  • Extinction des feux à 22 h 30

Bon à savoir : Des options végétariennes (sans viande) sont proposées à chaque repas.

Cette première phase s’achève par une cérémonie républicaine et la remise d’un passeport d’écocitoyenneté.

 

Où se déroule la phase de cohésion de ce nouveau service national ?

La phase de cohésion du SNU se déroule en hébergement collectif, hors du département de résidence du jeune, afin de renforcer les responsabilités collectives et le brassage social et géographique.

Les volontaires sont regroupés dans des centres SNU (internats, centres de formation, Crous…) dont les dortoirs sont non mixtes. Ces maisonnées accueillent chacune 10 jeunes et ces derniers sont bien évidemment accompagnés d’un tuteur et d’encadrants (en moyenne 1 encadrant pour 5 appelés). Ils ont pour objectif de superviser la vie quotidienne du groupe, ainsi que l’animation.

En cas d’urgence : chaque maisonnée est équipée d’un service médical pour pallier tout problème.

Les volontaires sont chargés de participer au bon fonctionnement du centre d’hébergement : cela comprend l’aide au repas, au ménage, ainsi que la gestion des déchets.

Bon à savoir : les téléphones portables sont interdits pendant la journée, mais peuvent être utilisés le matin et le soir. En revanche, la cigarette et la cigarette électronique sont totalement proscrites.

Enfin, la laïcité est de mise durant le SNU : le port de signes religieux ostensibles est donc prohibé pendant les activités collectives. Cependant, des aménagements ont spécialement été créés dans les maisonnées pour permettre une pratique spirituelle ou religieuse.

 

Quels sont les activités et thématiques abordées pendant la phase de cohésion du SNU ?

Pendant la phase de cohésion du SNU seront abordées différentes thématiques par le biais d’activités pratiques et de mises en situation concrètes :

  • Activités physiques, sportives et de cohésion : activités physiques diverses, dont un module d’autodéfense, mais aussi, réflexions sur le rôle de l’arbitre, l’univers des supporters et le hooliganisme…
  • Autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits : études de cas sur le fonctionnement des impôts, de la sécurité sociale, visites des organismes, initiation au Code de la route…
  • Citoyenneté et institutions nationales et européennes : sensibilisation aux valeurs de la République française (liberté, égalité, fraternité) et à la notion de laïcité et de l’égalité homme/femme…
  • Culture et patrimoine : visites et excursions dans les sites locaux les plus intéressants, pratique artistique…
  • Découverte de l’engagement : sensibilisation à l’engagement avec visites de structures associatives, préparation de l’étape 2 du SNU (la mission d’intérêt général)…
  • Défense, sécurité et résilience nationales : immersion ponctuelle dans le monde des armées et des corps en uniforme…
  • Développement durable et transition écologique et solidaire : visite de sites, participation concrète au tri des déchets…

À ces activités collectives et participatives, s’ajoutent des bilans personnels :

  • Un check-up complet avec examens médicaux et entretien avec un médecin
  • Une évaluation de la maîtrise de la langue française
  • Un point sur les compétences des jeunes (notamment numériques) afin d’identifier leurs atouts


SNU – Étape 2 : La mission d’intérêt général

La mission d’intérêt général du Service National Universel est préparée durant la phase de cohésion afin d’accompagner au mieux les jeunes. À l’issue de cette étape, la structure d’accueil remettra au volontaire un certificat au cours d’une cérémonie en préfecture.

 

Durée de la mission d’intérêt général du Service National Universel

L’étape 2 du SNU dure 2 semaines et est obligatoire. Elle se déroule pendant l’été ou au cours de l’année scolaire, de manière ponctuelle (84 heures minimum) ou en continu.

 

Lieu de la mission d’intérêt général effectuée lors du Service Universel

Contrairement à la phase de cohésion, la mission d’intérêt général se déroule près de chez soi et peut être réalisée au sein de :

  • Une association
  • Un EHPAD
  • Une collectivité territoriale
  • Une structure publique (clubs sportifs…)
  • Un corps en uniforme (pompiers, gendarmes…)

 

Activités du SNU réalisées pendant la mission d’intérêt général

Le type d’activités dépend en grande partie de la structure d’accueil du jeune volontaire.

Et les domaines d’intervention sont variés :

  • Défense et sécurité nationale
  • Environnement
  • Solidarité
  • Santé
  • Education
  • Culture
  • Sport…

Les missions d’intérêt général se présentent sous différentes formes :

  • La mission perlée : le jeune apporte son aide de manière régulière à une structure
  • La mission ponctuelle : le jeune apporte son aide à un projet d’intérêt général existant et ponctuel (événements sportifs, chantiers de restauration du patrimoine…)
  • Le projet SNU : le jeune apporte son aide à un projet monté de toutes pièces avec d’autres appelés pendant la phase de cohésion
  • Le projet collectif : le jeune se lie à d’autres volontaires pour créer un projet d’intérêt général, accompagnés par une structure nationale comme la fédération des maisons des lycéens (FMDL) par exemple

Pendant toute la durée de la mission, un accès en ligne à des cours de Code de la route est proposé au jeune volontaire. Et à la fin de cette dernière, l’inscription à l’examen est offerte. Par contre pour poursuivre l’obtention du permis de conduire (heures de conduite + examen), il devra s”acquitter lui-même des frais. Des aides financières existent pour financer son permis de conduire.

 

Service Universel – Étape 3 : l’engagement facultatif

La dernière étape du Service National Universel n’est pas obligatoire. En outre, l’engagement facultatif ne doit pas impérativement être réalisé à la suite de la mission d’intérêt général : le jeune volontaire a jusqu’à ses 25 ans pour l’accomplir.

L’étape 3 du SNU dure entre 3 mois et 1 an et est, comme son nom l’indique, facultative. Durant cette phase, le jeune volontaire peut choisir la structure et la localisation qu’il souhaite.

Tout comme pour la mission d’intérêt général, le jeune peut choisir de s’engager sur différents axes :

  • La défense et la sécurité nationales
  • L’accompagnement des personnes
  • La préservation du patrimoine culturel
  • La préservation de l’environnement…




Crédit photo : © JeromeCronenberger / Adobe Stock

Le Service Universel : qui est concerné par le SNU et quel est son fonctionnement ?
5 (100%) 1 vote[s]
Laisser une réponse

Posez votre question