Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA) : un soutien pour l’emploi des jeunes

Les difficultés d’insertion sociale et d’accès à l’emploi sont le lot de nombreux jeunes. Pour leur remettre le pied à l’étrier et les aider à intégrer le monde professionnel, la Mission Locale propose aux jeunes en difficulté le Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie, plus couramment appelé P.A.C.E.A.

Dans le cadre du plan “1 jeune, 1 solution”, le gouvernement augmente son aide auprès des Missions Locales pour l’insertion professionnelle des jeunes. Ainsi en 2021, 80.000 jeunes bénéficient du PACEA.  Le PACEA est un accompagnement personnalisé qui a pour but de conseiller, de soutenir et de sécuriser le parcours d’un jeune en situation d’exclusion sociale vers le retour à l’emploi et l’autonomie financière.

C’est pourquoi une indemnité financière peut éventuellement être versée dans le cadre du PACEA. Cette allocation n’est pas cumulable avec la garantie jeunes.

Pour en savoir plus sur le Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie, parcourez la suite de cet article.

Qui est concerné par le PACEA de la Mission Locale ?

Si vous avez entre 16 et 25 ans et que vous êtes confronté à l’exclusion sociale et professionnelle, vous pouvez vous faire accompagner.

En vous adressant à la Mission Locale, vous serez pris en charge et soutenu dans votre démarche pour intégrer le monde professionnel. 

 

Comment bénéficier du dispositif Mission locale “PACEA” ?

Afin de faire le point sur votre situation et d’envisager la mise en place d’un PACEA, vous devez rencontrer un conseiller de la Mission Locale. Lors de cet entretien initial, votre conseiller étudie avec vous les différents éléments de votre parcours personnel : 

  • Votre situation au moment de la demande ; 
  • Vos attentes et vos besoins ; 
  • Vos compétences. 

Suite à cet entretien, votre conseiller établit un diagnostic précis. Ce diagnostic a pour objectif de définir les dispositions à prendre pour vous accompagner au mieux dans votre recherche d’emploi et d’autonomie. Il s’agit de préciser les points suivants :

  • Quel est le parcours qui vous convient le mieux ? (apprentissage, école de la deuxième chance, garantie jeunes)
  • Quels sont les objectifs que vous souhaitez fixer pour votre parcours professionnel et personnel ? 
  • Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour la réussite de votre parcours professionnel ? 

Ce diagnostic initial n’est pas figé et est voué à s’enrichir tout au long du PACEA. À la lumière de tous ces éléments, votre conseiller détermine les actions à engager et les partenaires à mobiliser pour vous assister tout au long de votre parcours. 

Dans le mois suivant l’entretien initial, la signature d’un contrat réciproque entre la Mission Locale et vous scelle votre engagement dans le PACEA pour une durée maximum de deux ans

 

En quoi consiste le contrat jeune Mission locale PACEA ?

Le Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie se compose de  plusieurs phases sur un maximum de 24 mois. La première phase doit obligatoirement débuter au plus tard un mois après la signature du contrat. 

 

Les phases du parcours d’accompagnement des jeunes avec le PACEA

Le parcours d’accompagnement se déroule au rythme des différentes phases adaptées à votre projet et à vos attentes. Chaque phase est validée par une évaluation qui permet de mesurer la progression du parcours. Les phases du PACEA proposent différents protocoles d’accompagnement tels que : 

  • Des périodes de formation ;
  • Des périodes de mise en situation professionnelles sur le terrain ; 
  • Des actions spécialement dédiées à l’accompagnement social et professionnel ; 

 

Les partenaires du PACEA 

Le conseiller de la Mission Locale peut également solliciter les partenaires investis dans le Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie : 

  • Les services de la Mission Locale : l’accompagnement à la création d’activité, le parrainage, une mission de Service Civique ainsi que les outils de la formation professionnelle et de l’alternance ;
  • Les partenaires de la Mission Locale : Pôle Emploi, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’EDIPE (Établissement pour l’Insertion Dans l’Emploi) ;
  • Certains intervenants locaux et régionaux.

 

Peut-on bénéficier d’une allocation grâce au PACEA ?

En cas de grande précarité, vous pouvez obtenir une allocation versée sous conditions de besoins (achats de vêtements, repas, etc.) ou projets professionnels (prise en charge du transport par exemple). Le montant maximum de cette allocation mensuelle est de 497 €. 

Le versement de cette allocation n’est pas automatique : son attribution est envisagée au cas par cas et son montant est modulable, en fonction de votre situation. Souhaitée comme un « coup de pouce, fractionnable et modulable selon les besoins du jeune » par le ministère du Travail, l’éventuelle allocation n’affiche en conséquence pas de montant fixe.

Elle est accordée ponctuellement, dans les périodes où vous ne percevez aucune rémunération (salaire, indemnités de stage) ou aucune autre aide financière (RSA, ARE, etc.). Attention, l’indemnité du PACEA n’est pas cumulable avec celle de la Garantie Jeune. Vous pouvez consulter le calendrier de versement de la garantie jeune.

Bon à savoir : dans le cadre de la politique du gouvernement de non-imposition des primes à l’emploi, l’allocation du PACEA n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.

 

Quand s’arrête le contrat PACEA ?

Le PACEA prend fin au bout de 24 mois, durée maximum initialement prévue. Cependant, dans certaines circonstances, il peut être interrompu avant :

  • Vous êtes autonome avant le terme des 24 mois, au vu de l’évolution de votre situation et de vos évaluations de fin de phase ;
  • Vous avez atteint l’âge de 26 ans ; 
  • Vous souhaitez mettre fin au contrat ;
  • Vous n’avez pas respecté les engagements du contrat. 

Il est important de préciser qu’un PACEA doit être réalisé en continu et ne peut être suspendu puis repris ultérieurement.

Sachez enfin que vous pouvez bénéficier d’un nouveau PACEA, en particulier si votre situation se dégrade et que vous rencontrez de nouvelles difficultés alors que l’autonomie était acquise suite au premier PACEA. 

En conclusion, si vous faites preuve d’une solide motivation, le PACEA est un véritable levier d’insertion vers l’autonomie sociale et professionnelle. 

Crédit photo : © StockUnlimited

 

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question