Hébergement temporaire en Ehpad : qu’est-ce que l’accueil temporaire des personnes âgées et combien ça coûte ?

L’hébergement temporaire des personnes âgées est une solution ponctuelle et souple qui permet aux seniors de bénéficier d’un environnement rassurant pendant l’absence de leurs proches. Et ce, quelle que soit la durée du séjour !

Plusieurs structures offrent cet accueil temporaire des personnes âgées. Ainsi, les EHPAD réservent quelques-unes de leurs places à l’hébergement temporaire. Idéal pour les personnes dépendantes qui ont besoin de soins importants et d’accompagnement. De plus, il est possible de bénéficier d’allocations logement en EHPAD.

Il est aussi possible de se rapprocher des résidences autonomie et des résidences services. Avec leurs logements privatifs et leurs aires communes dédiées à la restauration et à l’animation, ces établissements plaisent de plus en plus aux seniors.

Enfin, il reste également l’accueil familial, bien qu’encore trop rare en France. Les personnes âgées peuvent ainsi avoir leur propre chambre au sein d’un foyer et partager le quotidien de la famille.

Dans tous les cas, de nombreuses aides sont possibles pour financer l’accueil temporaire d’une personne âgée : APL, APA, ASH, droit de répit

Pour connaître toutes les solutions d’hébergement temporaire des seniors, le fonctionnement ainsi que le prix, poursuivez la lecture de cet article.

Qu’est-ce qu’un hébergement temporaire pour personnes âgées ?

L’hébergement temporaire permet aux seniors vivant chez eux de trouver une solution ponctuelle en cas de besoin. Ainsi, si leurs proches venaient à s’absenter (hospitalisation, vacances…), ils pourraient continuer à vivre chez eux, mais bénéficieraient d’une structure rassurante où séjourner pendant quelque temps. Cela peut également être un premier pas avant une entrée définitive dans un de ces établissements.

Les personnes âgées qui le souhaitent peuvent prévoir leur séjour temporaire dans plusieurs endroits :

Par ailleurs, la souplesse est de mise. C’est d’ailleurs l’objectif premier de l’hébergement temporaire. Il est donc possible d’y avoir recours :

  • De manière ponctuelle : pour quelques jours seulement
  • De manière régulière : une semaine tous les mois par exemple
  • Pendant plusieurs semaines ou mois consécutifs avant de retourner à son domicile
  • Pendant des périodes plus courtes, mais répétées dans l’année : 1 mois en février, 1 mois en juin et 1 mois en septembre par exemple

 

Accueil temporaire en EHPAD : comment trouver une place ?

Les maisons de retraite peuvent accueillir les seniors pour une période définie. La grande majorité d’entre eux ont un rôle d’hébergement permanent, toutefois, des places sont généralement réservées pour l’hébergement temporaire de personnes âgées.

Les résidents temporaires en Ehpad bénéficient des mêmes services et conditions que les autres résidents et partagent leur quotidien.

Il existe également des EHPAD spécialisés dans ce type de séjour, mais ils restent rares à l’heure actuelle en France. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article dédié au fonctionnement d’un EHPAD.

 

Combien coûte un hébergement temporaire en Ehpad ? Quelles aides ?

Le coût d’un séjour temporaire en EHPAD dépend de chaque établissement. Retrouvez tous les prix pratiqués dans l’annuaire des EHPAD.

Sachez qu’il est possible de bénéficier d’aides financières pour régler un séjour en hébergement temporaire :

Pour estimer le coût d’un séjour, n’hésitez pas à vous servir du simulateur du reste à charge en Ehpad.

 

Comment faire sa demande de place d’hébergement ponctuel en Ehpad ?

Pour faire une demande de place d’hébergement temporaire en EHPAD, vous devez remplir un dossier d’admission et réaliser une visite de pré-admission dans chacun des établissements qui vous intéressent.

Ce dossier est unique : vous n’avez donc besoin de le compléter qu’une seule fois. Faites des copies afin de l’adresse aux établissements souhaités.

Attention : les délais de prise en charge peuvent être longs. Par conséquent, il est primordial d’anticiper au maximum cette démarche.

 

Hébergement temporaire d’une personne âgée dans une famille

Encore rare en France, l’accueil familial est une autre solution pour héberger ponctuellement un senior. Les accueillants familiaux reçoivent les personnes âgées dans leur propre domicile, en échange d’une rémunération. Ces dernières ont ainsi leur chambre attitrée et partagent leur quotidien, que ce soit pour quelques jours, quelques semaines ou plusieurs mois.

La restauration, le ménage, les loisirs ainsi que la blanchisserie sont des prestations automatiquement incluses dans l’accueil familial, mais il est bien sûr possible de faire venir des professionnels paramédicaux à domicile (infirmiers, aide-soignant, etc.).

Bien évidemment, pour être accueillant familial, un certain nombre de critères doivent être respectés. Si c’est le cas, la famille reçoit un agrément de la part des Services du département. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article dédié à l’accueil familial pour personne âgée.

 

Quel prix pour l’accueil temporaire d’une personne âgée dans une famille ?

Les tarifs pratiqués pour l’accueil ponctuel d’un senior varient suivant les accueillants familiaux et la durée du séjour. Sachez toutefois qu’il est possible de négocier le montant total.

Par ailleurs, les personnes âgées accueillies temporairement peuvent bénéficier de certaines aides sociales :

  • L’APA à domicile
  • Les aides au logement
  • L’ASH

 

Comment trouver un séjour temporaire chez des accueillants familiaux ?

Si l’accueil familial vous intéresse, vous pouvez prendre contact avec le Conseil Départemental ou un point d’information local dédié aux seniors (comme le Clic). Ils vous donneront toutes les indications nécessaires pour réaliser vos démarches.

 

Accueil temporaire des personnes âgées en résidence autonomie

Les résidences autonomie (ex logements-foyers) , moins connues que les EHPAD, sont des structures idéales pour les seniors encore indépendants.

Les résidences autonomie se composent de logements privatifs et d’espaces communs pour la vie en communauté. Généralement implantées en centre-ville, à proximité des commerces et des transports en commun, ces résidences restent malgré tout des établissements médico-sociaux.

Séjourner ponctuellement dans une résidence autonomie permet aux seniors de :

  • Vivre dans un logement individuel
  • Bénéficier d’un environnement sécurisé
  • Profiter de services collectifs comme la restauration, le ménage, les animations…

Cependant, ces établissements n’accueillent pas les personnes âgées qui ont besoin de soins médicaux importants ou d’une assistance pour le quotidien. C’est d’ailleurs un des critères d’admission : le futur résident doit justifier d’un niveau de perte d’autonomie évalué en GIR 5 ou 6.

En revanche, sachez qu’il est tout à fait possible de faire venir des professionnels du corps médical comme les médecins libéraux, les SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile) ou les infirmières libérales, pour réaliser les soins courants.

 

Combien coûte l’accueil temporaire en résidence autonomie ?

En tant qu’établissements médico-sociaux, les résidences autonomie proposent des loyers bas. De plus, il est possible de bénéficier de certaines aides comme :

  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie)
  • Les différentes aides au logement (estimez votre APL)
  • L’Aide Sociale à l’Hébergement dans certaines résidences uniquement

 

Comment obtenir un hébergement temporaire en résidence autonomie ?

Pour faire une demande d’hébergement temporaire en résidence autonomie, vous devez contacter l’établissement désiré. Le secrétariat vous indiquera la marche à suivre pour déposer votre dossier.

Pour trouver une résidence autonomie près de chez vous, utilisez l’annuaire interactif.

 

Accueil ponctuel des personnes âgées en résidence services

Bien qu’elles ressemblent aux résidences autonomie en de nombreux points, les résidences services sont différentes. Mais elles peuvent, elles aussi, accueillir temporairement une personne âgée.

Contrairement aux résidences autonomie, les résidences services ne sont pas des établissements médico-sociaux. Par conséquent, leur mode de fonctionnement diffère et se rapproche davantage d’une offre commerciale que d’une offre sociale.

Composées de logements à louer ou à acheter, allant du studio au T3, les résidences services ressemblent à de simples copropriétés. Ici, vous ne trouverez pas d’aide-soignants, d’infirmières ou de médecins : elles ne sont pas faites pour accueillir des personnes âgées dépendantes.

En revanche, il est possible de s’offrir des prestations « à la carte » en supplément comme la restauration, l’animation, les loisirs, la blanchisserie, le ménage…

 

Combien coûte une résidence services et quelles aides sont disponibles ?

Le prix d’un séjour ponctuel en résidence services varie suivant les endroits et les prestations en sus choisies par la personne âgée. Ainsi, il vous faudra débourser :

  • Un loyer dont le montant dépend du marché local de l’immobilier
  • Des charges locatives, à l’instar de tous locataires en copropriété
  • Des charges individuelles pour les prestations à la carte

Dans ce cadre, seules l’APL (aide personnalisée au logement) ou l’ALS (allocation de logement sociale) peuvent être accordées sous condition de ressources par la CAF.

 

Demander une place d’hébergement temporaire en résidence services

Avant de faire une demande de place d’hébergement temporaire en résidence services, il est important de visiter les différents établissements.

Cela vous permettra de :

  • Vous assurer de la bonne localisation et de la qualité de la structure
  • Comparer les prix et les prestations proposées
  • Rencontrer la direction

Une fois votre choix arrêté, vous devrez remplir un dossier d’admission. Ce dernier sera ensuite soumis au responsable de la résidence.

À noter : contrairement aux demandes en EHPAD, il est nécessaire de compléter autant de dossiers d’admission que de résidences services souhaitées. Certains établissements étant très sollicités, des listes d’attente sont mises en place. Veillez donc à faire vos demandes le plus tôt possible.

Généralement, pour être admis en résidence services, le futur résident doit passer une visite médicale. Cette dernière a pour but de s’assurer de son autonomie.

 

Droit au répit : une aide financière pour l’hébergement temporaire

Suivant la structure choisie, les personnes âgées peuvent bénéficier d’aides sociales diverses et variées. Mais dans certains cas, il est possible de recevoir un soutien financier lorsque l’hébergement temporaire devient une nécessité pour soulager le proche aidant.

 

Qu’appelle-t-on le droit au répit ? Qui est concerné ?

En France, la loi protège les proches aidants en instaurant un droit au répit : un droit à se reposer ou à s’absenter. Ce droit s’applique aux personnes :

  • S’occupant des seniors bénéficiaires de l’APA
  • Assurant une présence ou un soutien indispensable à la vie à domicile de la personne âgée
  • Ne pouvant pas être remplacées par une autre personne (non professionnelle)

 

Droit au répit : quel est son montant ?

Le manque de moyens ne doit pas être un obstacle à prendre soin de soi. C’est pourquoi le droit au répit apporte un soutien financier pour régler tout ou partie de l’hébergement temporaire de la personne aidée en établissement ou en accueil familial.

Lorsque le plafond du plan d’aide APA de la personne âgée est atteint, le droit au répit peut être activé. Son montant est limité à 500 euros par an, mais peut être augmenté jusqu’à 1.000 euros, en cas d’hospitalisation du proche aidant.

Pour avoir plus de renseignements et faire votre demande, rendez-vous dans le point d’information sur les personnes âgées le plus près de chez vous. Retrouvez toutes les adresses dans l’annuaire officiel.

Crédit photo : © Pixel-Shot / Adobe Stock

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question