Le guide des aides financières et des allocations

Mutuelles étudiantes : Est-ce obligatoire de souscrire une complémentaire santé ? Comment choisir et à quel prix ?

Pour accéder directement au comparateur de mutuelle santé pour étudiant ou tout autre catégorie, cliquez ici.mutuelle santé étudiant

A la rentrée de septembre 2018, le système de Sécurité sociale étudiante change pour les nouveaux inscrits. En effet, ces derniers resteront désormais attachés à leur régime actuel de Sécurité sociale, avec une cotisation annuelle unique de 90€ pour tous . Les étudiants déjà dans le circuit, eux, conservent leur système actuel de Sécurité sociale étudiante jusqu’à la rentrée 2019, mais n’ont plus à verser la cotisation de 217€ (en savoir plus).

Ainsi, il faut bien veiller à ne pas confondre les anciennes « mutuelles étudiantes » (LMDE, MGEN-OJI, SMEREP, Emevia…), qui étaient en fait des systèmes de sécurité sociale étudiante, et les solutions de complémentaire santé qui viennent compléter le remboursement des soins non pris en charge à 100% par la Sécurité sociale.

Si souscrire à une mutuelle étudiante n’est pas obligatoire, le fait de ne pas être couvert par une complémentaire santé comporte des risques en cas d’accident ou de problème de santé. Pour obtenir cette couverture santé supplémentaire, différentes solutions existent, dont certaines sont gratuites (en savoir plus). Choisissez les garanties qui vous conviennent le mieux et comparez les offres et les tarifs avant de faire votre choix (voir nos conseils).

Pour en savoir plus les garanties à privilégier si vous êtes étudiant, les solutions pour être couvert et obtenir tous nos conseils pour le choix d’une mutuelle étudiante, consultez la suite de cet article. Retrouvez également un comparateur des mutuelles étudiantes en cliquant ici.





Appellation « Mutuelle étudiante » : Ce qui change à la rentrée 2018

Le rôle des anciennes mutuelles étudiantes change

Pour bien comprendre le nouveau fonctionnement du système de sécurité sociale étudiante, il faut revenir sur ce que l’on appelait jusqu’à présent les « mutuelles étudiantes ».

En effet, les élèves qui s’inscrivaient dans un établissement de l’enseignement supérieur devaient quitter le régime général de Sécurité sociale pour une sécurité sociale étudiante, représentée par l’un des centres alors appelés « mutuelles étudiantes ».

À partir de septembre 2018, quand on parle de « mutuelle étudiante », il s’agit d’une complémentaire santé qui vient compléter la couverture classique de la sécurité sociale. Ainsi, suite à la loi du 8 mars réformant l’accès aux études supérieures, voici le nouveau fonctionnement du régime de Sécurité sociale pour les étudiants :

  • Les élèves qui entrent pour la première fois dans la vie étudiante en septembre 2018 n’ont plus à s’inscrire dans un système spécifique de sécurité sociale. Ils continuent d’être affiliés au même régime de protection sociale (régime général, agricole, ou autre) que celui qu’ils avaient avant leur vie étudiante, à savoir celui de leurs parents dans la majeure partie des cas. Cependant, ils doivent s’acquitter du paiement d’une « contribution vie étudiante et vie de campus » qui s’élève à 90€. Cette contribution est unique et s’applique à tous, quels que soient le secteur et le niveau d’études. Seuls les boursiers sont exonérés. Si vous avez été contraint de vous éloigner de chez vous suite à une affectation post-bac, découvrez l’aide Parcoursup pour déménager.
  • Les élèves qui étaient déjà étudiants avant la rentrée de septembre 2018 restent soumis à l’ancien système jusqu’à la rentrée 2019. Mais attention, ils ne sont plus redevables de l’ancienne cotisation annuelle de 217 euros. Ils doivent s’acquitter du paiement de la « contribution vie étudiante et vie de campus » qui s’élève à 90€ (seuls les boursiers ne sont pas concernés).
  • Les élèves qui arrêtent leurs études en 2018/2019 doivent s’enregistrer à la CPAM de leur lieu de résidence ou dans tout autre régime en fonction de leur activité professionnelle.

A noter : À la rentrée scolaire 2019, ces étudiants seront automatiquement rattachés à la CPAM de leur lieu d’habitation. Les anciennes « mutuelles étudiantes » n’auront plus le même rôle, mais ne disparaîtront pas pour autant. En effet, ces dernières continueront à proposer des offres de complémentaires santé adaptées aux étudiants (voir plus bas).

 

Mutuelle étudiant : Pourquoi souscrire à une complémentaire santé ?

Tout comme pour le reste de la population (personnes actives, seniors…), les remboursements de la Sécurité sociale ne couvrent qu’une partie des frais de santé des étudiants. Dans la plupart des cas, la CPAM rembourse ces dépenses à hauteur de 70%, les 30% restant à charge de l’assuré social.

En effet, même si certaines consultations spécifiques sont prises en charge à 100%, le remboursement d’une consultation d’un médecin généraliste se fait à hauteur de 70% et celui de nombreux spécialistes par exemple le kinésithérapeute à 60% (voir notre article sur les tarifs des consultations médicales). D’autres consultations sont, quant à elles, à la charge exclusive de l’assuré (ostéopathie ou médecine douce par exemple).

C’est la raison pour laquelle, même si souscrire une mutuelle santé étudiante n’est pas une obligation, cela reste vivement conseillé afin d’être couvert au mieux. Comme son nom l’indique, la complémentaire santé vient en complément de la Sécurité sociale et offre une couverture supplémentaire.

Les complémentaires santé étudiantes n’étant pas obligatoires, vous pouvez dans un premier temps vous contenter de la couverture offerte par la Sécurité sociale et souscrire un contrat de mutuelle à n’importe quel moment. Toutefois, vous prenez ainsi le risque de ne pas être bien couvert en cas d’accident ou de problème de santé soudain.

Les organismes de mutuelle proposent plusieurs types de forfaits en fonction desquels varient les tarifs et les garanties proposées. Certaines offres sont spécifiquement adaptées à la vie étudiante (déplacements à l’étranger, forfaits loisirs ou sportifs, etc.). Si vous souhaitez comparer les prix des mutuelles, il est conseillé de faire des devis. Vous pouvez utiliser un comparateur sur ce lien ou lire notre dossier sur comment choisir sa mutuelle de santé.

En résumé, la mutuelle santé étudiant

  • Change de rôle et devient une complémentaire santé
  • N’est pas une obligation
  • Permet de compléter les remboursements des frais de santé de la Sécurité sociale (régime général ou spécifique)
  • Peut intervenir à tout moment de la vie étudiante (consultez la liste des aides pour jeunes et étudiants)
  • Permet une couverture optimale en cas de problème de santé
  • Offre l’accès à un certain nombre de garanties dépendant du contrat choisi (voir plus bas)
  • Les prix varient en fonction des organismes, comparer les prix est une bonne solution pour faire le bon choix


Mutuelles étudiantes : Quelles sont les solutions ?

Si vous êtes étudiant et que vous souhaitez être couvert par une mutuelle, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Sachez cependant que le fait d’être affilié à la complémentaire de ses parents reste la solution la moins chère.

 

Solution 1 pour étudiant : Bénéficier de la complémentaire de ses parents

Si vous êtes étudiant et que vos parents sont salariés d’entreprise, il est fort possible que ces derniers soient couverts par une mutuelle d’entreprise (sauf s’ils bénéficient d’une dispense légitime). En effet, depuis le 1er janvier 2016 et la mise en place de la loi ANI, les employeurs sont tenus de mettre en place une mutuelle obligatoire et les salariés d’y adhérer.

Ces mutuelles, payées à 50% par l’employeur, sont souvent négociées à des prix avantageux. Tout comme beaucoup d’autres organismes de complémentaire santé, elles proposent des « formules famille » qui couvrent les enfants même lorsqu’ils sont étudiants. Renseignez-vous auprès de la mutuelle de vos parents. Vous dépendez peut-être déjà du même organisme qu’eux. Demandez, le cas échéant, à ajouter ou supprimer des garanties en fonction de votre situation personnelle et de votre vie étudiante.

Être attaché à la mutuelle de ses parents représente la solution la plus simple et la moins chère pour les étudiants.

 

Solution 2 : Contacter une « ancienne » mutuelle santé étudiant (LMDE…)

Comme évoqué précédemment, les organismes autrefois appelés « mutuelles étudiantes » ne disparaissent pas et proposent désormais des formules de complémentaire santé conçues exclusivement pour les étudiants.

Il existe ainsi trois « anciens » acteurs de Sécurité sociale étudiante auprès desquels vous pouvez souscrire une complémentaire santé étudiante :

  • La LMDE : Il s’agit d’un centre national regroupant 56 agences dans les villes universitaires et 13 permanences dans les campus. La LMDE est présente dans les 2.100 points d’accueils de la CPAM. C’est la seule des trois anciens organismes de Sécurité sociale étudiante à être implantée nationalement. Vous pouvez consulter la liste des garanties santé directement sur le site de la LMDE.
  • Le réseau Emevia : Il regroupe 10 mutuelles étudiantes de proximité (SMEREP, SMENO, MEP, MGEL, etc.), avec environ 200 centres en France. Ses offres sont consultables en ligne sur www.emevia.com.
  • La Mutuelle Générale de l’Education Nationale (MGEN) : Forte d’un grand nombre d’adhérents, cette mutuelle est connue pour son offre OJI, qui se décline en plusieurs formules pensées exclusivement pour les étudiants.

N’hésitez pas à effectuer plusieurs simulations pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins tout en prenant en compte le facteur financier. Vous pouvez effectuer des devis gratuitement à l’aide du comparateur de complémentaire santé disponible sur ce lien.

 

Solution 3 : En tant qu’étudiant vous pouvez bénéficier d’une aide à la santé

Si vos ressources sont limitées et ne vous permettent pas de prendre en charge une complémentaire santé étudiant, vous pouvez :

  • Faire une demande pour être attaché à la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) : Cela ouvre le droit à une protection complémentaire santé gratuite. Elle est soumise à certaines conditions et à des plafonds de ressources. Retrouvez toutes les informations utiles dans notre dossier thématique.
  • Regarder si vous pouvez bénéficier de l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) : Cette aide est réservée aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C. Si vous êtes dans ce cas et que vous recherchez une aide financière pour payer votre mutuelle, vous pouvez faire une demande d’ACS (voir les détails ici).

 

Solution 4 : Une mutuelle pour étudiant auprès d’un organisme « classique »

Pour souscrire une mutuelle étudiante, il n’est pas nécessaire de s’adresser à un acteur du monde étudiant. En effet, les organismes de mutuelle « classiques » proposent des offres adaptées à toutes les catégories de la population : jeunes et étudiants, actifs, mutuelle seniors

Ainsi, vous pouvez vous adresser à tous les grands organismes de mutuelle ou d’assurance pour souscrire une complémentaire santé adaptée à vos besoins d’étudiant. Vous pouvez, par exemple, commencer par vous adresser aux interlocuteurs de votre assurance habitation ou de votre assurance automobile si vous avez de tels contrats. La plupart des assureurs proposent des complémentaires santé, et vous pourrez tenter de négocier les tarifs en multipliant les contrats auprès du même organisme.

 

Solution 5 : Être couvert par une mutuelle de commune en tant qu’étudiant

Depuis 2013, certaines municipalités proposent à leurs administrés des mutuelles groupées à des prix compétitifs. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou du CCAS de votre commune pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un tel dispositif. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié.

Quelle que soit votre situation, comparez les offres en examinant les tarifs et les prestations comprises dans le contrat. Pour cela, un comparateur de mutuelle peut vous être très utile.

 

Les garanties indispensables d’une mutuelle santé étudiant

Pour faire le bon choix de mutuelle, vous devez avant tout évaluer vos besoins de santé. S’orienter vers la mutuelle la plus chère ne vous permettra pas forcément d’accéder à une meilleure couverture de vos dépenses. Vous devez choisir une formule dont les garanties couvrent vos besoins réels (voyages à venir, longs séjours à l’étranger, stages en entreprises…).

En tant qu’étudiant, voici quelques idées de garanties auxquelles vous devez prêter une attention particulière :

  • Soins dentaires : Ils représentent souvent une place importante dans le budget santé et sont particulièrement coûteux. Veillez à obtenir de bonnes garanties dans ce domaine.
  • Optique : Durant les études, les yeux sont souvent très sollicités. Certains étudiants voient leur vue baisser et doivent s’équiper de lunettes de confort pour la lecture. D’autres ont des besoins en optique plus importants en fonction de leur pathologie. Ces dépenses n’étant pas remboursées à 100% par la Sécurité sociale, jetez un œil sur les propositions des mutuelles à ce sujet.
  • Hospitalisation : Même si l’on se soucie souvent moins de sa santé lorsqu’on est étudiant que lorsque l’on est retraité, une hospitalisation peut avoir lieu pour de multiples raisons. Mieux vaut être bien couvert par une complémentaire santé, les dépenses pouvant vite être importantes. Pensez notamment aux dépenses liées aux dépassements d’honoraires ou au séjour en chambre individuelle.
  • Soins de ville : Il s’agit de l’ensemble des soins dispensés par les médecins, les dentistes, les infirmiers, les kinésithérapeutes… Cela représente souvent les dépenses les plus courantes, quel que soit l’âge. Veillez notamment à être bien couvert en cas de dépassement d’honoraires.
  • Séjours en entreprise et à l’étranger : Qu’il s’agisse de voyages personnels, de séjours ERASMUS ou de stages à l’étranger, vous devez prendre en compte cette dépense spécifique à la vie étudiante. Votre mutuelle peut tout à fait couvrir, par exemple, vos frais de rapatriement. De même, un stage en entreprise peut nécessiter une couverture spécifique. Si celui-ci s’effectue sur un chantier ou en industrie, par exemple, regardez votre couverture mutuelle en cas d’accident du travail. Ainsi, observez avec soin les garanties liées à vos déplacements et vos périodes d’activité professionnelle.

Par ailleurs, certains pièges peuvent être évités lors du choix d’une mutuelle, quelle que soit votre situation. Jetez un œil attentif, par exemple, sur les délais de carence (retrouvez tous nos conseils ici).

 

Les tarifs d’une complémentaire santé étudiant

Le coût de votre mutuelle dépendra bien sûr des garanties offertes dans votre contrat. Une fois que vous aurez défini vos besoins, choisissez la formule la plus adaptée et comparez les offres.

Qu’il s’agisse d’une société d’assurance ou d’un ancien centre de sécurité sociale étudiant, les différents organismes proposent des formules adaptées à tous les budgets. Ainsi, pour avoir un ordre d’idée, vous pouvez trouver des offres de complémentaires santé étudiantes pour des tarifs allant d’environ 5€ à une trentaine d’euros.

Pour exemple, voici un aperçu des offres de la LMDE, de MGEN et la SMENO (réseau Emevia) :

  • LMDE : Elle propose 4 offres de mutuelle santé allant de 4,90€/mois (offre « Hospi santé ») à 35,95€/mois (offre « Zen LMDE »). Consultez les différentes formules ici.
  • MGEN : Les offres OJI de la MGEN se déclinent en 5 formules avec des tarifs mensuels allant de 15€ à 31,75€. La première formule ne couvre que les soins courants de base (médecine généraliste et pharmacie), tandis que la formule la plus chère permet d’accéder à une couverture optimale sur les soins courants, l’hospitalisation, le dentaire et l’optique, une couverture internationale…
  • SMENO : Il existe trois offres SMENO, nommées « Mut M », « Mut L » et Mut « XL » en fonction du niveau de couverture proposé. Ces trois offres sont aux prix respectifs de 12€/mois, 24€/mois et 36€/mois.

N’hésitez pas à comparer le prix proposé par les acteurs listé ci-dessus et les mettre en comparaison avec les mutuelles dites classiques. Vous pouvez effectuer des devis gratuitement à l’aide du comparateur de complémentaire santé disponibleci-dessous.

Consultez ci-dessous un comparateur de mutuelle afin de trouver le contrat le plus adapté à votre situation. Si vous souhaitez réaliser des devis gratuits, remplissez avec soin l’ensemble des champs afin que les résultats proposés correspondent à vos besoins.

Depuis votre mobile ou tablette, rendez-vous sur cette page en cas de problème d’affichage du simulateur.

 

 


Crédit photo : Chinnapong et Monika Wisniewska / Fotolia

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

Posez votre question