Le guide des aides financières et des allocations

Quel est le remboursement des lunettes avec la CMU ? Quelle est la prise en charge et quels sont les opticiens agréés ?

cmuc lunettesLes soins médicaux gratuits sans avance financière sur les frais, tel est l’objectif de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C). Sachez que tous les opticiens ont l’obligation de proposer des lunettes adaptées aux bénéficiaires de la CMU-C (consultez cette partie).

Chez l’opticien, la simple présentation de la carte vitale et de l’attestation de droits à la CMU Complémentaire suffit alors pour une prise en charge totale de vos lunettes de vue sur prescription médicale et dans les limites tarifaires définies. Ces tarifs vont de 54,59€ à 194,37€ pour un adulte et de 54,57€ à 230,35€ pour un enfant ou un jeune de moins de 18 ans (voir les tarifs).

Vous pouvez ainsi bénéficier d’une paire de lunettes gratuite avec la CMU-C une fois par (en savoir plus). Attention tout de même, il s’agit de l’entrée de gamme qui vous sera proposée. Si vous souhaitez des options supplémentaires, elles seront à votre charge (traitement anti-reflet…).

Pour connaître la prise en charge de vos lunettes lorsque vous êtes couverts par la CMU Complémentaire, prenez le temps de lire la suite de cet article. Nous vous présentons les différents aspects du remboursement.





CMU-C et lunettes : Une prise en charge totale une fois par an

une paire de lunettes gratuite par an

Si vous êtes bénéficiaire de la CMU-Complémentaire, l’opticien chez qui vous avez décidé de vous rendre doit vous proposer des lunettes conformes à votre prescription médicale sans reste à charge.

Vous pouvez vous rendre chez n’importe quel opticien, car tous sont tenus de vous proposer des lunettes à hauteur des prix fixés pour les bénéficiaires de la CMU-C.

Une fois par an, vous pouvez bénéficier d’une paire de lunettes gratuite. Par « paire de lunettes » on entend une monture et deux verres. Et « une fois par an » signifie dans la période de 12 mois à partir du jour où vous avez été déclaré bénéficiaire de la CMU-Complémentaire.

Pour ce qui concerne les verres teintés adaptés à la vue, seuls les assurés qui ont une prescription médicale qui en indique la nécessité seront exonérés de tout paiement dans les limites tarifaires définies.

Enfin, il faut savoir que la CMU Complémentaire ne comporte aucune prise en charge pour les lentilles de correction.

 

Prix des lunettes : Quel est le tarif de remboursement CMU ?

Toutefois, pour bénéficier de cette gratuité, il faut rester dans la limite des tarifs qui ont été fixés pour la CMU-Complémentaire à savoir :

  • 22,87 euros pour la monture de lunettes + un montant compris entre 15,86 euros et 85,75 euros par verre selon le degré de correction si vous êtes âgé de 18 ans et plus
  • 30,49 euros pour la monture de lunettes + un montant compris entre 12,04 euros et 99,93 euros par verre selon le degré de correction pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans.

Outre l’encadrement tarifaire selon votre âge, la condition pour bénéficier de la gratuité est de n’être pas trop regardant sur les éléments de confort ou d’esthétique. Par exemple un traitement anti-reflets pour les verres ne sera pas pris en charge.

En effet, les montures et verres proposés dans le cadre de la CMU ne concernent que les entrées de gamme.


Comment bénéficier du remboursement CMU pour l’optique ?

Si vous êtes bénéficiaire de la CMU-C et que vous avez besoin de lunettes, voici la marche à suivre pour vous équiper gratuitement :

  • Rendez-vous chez un ophtalmologue avec votre carte vitale mise à jour, il vous délivrera une prescription médicale correspondant à vos besoins
  • Présentez-vous chez l’opticien de votre choix muni de votre prescription médicale
  • L’opticien vous remet un devis
  • Faites parvenir ce devis accompagné de la copie de votre prescription médicale à la caisse d’assurance maladie (voir comment contacter votre CPAM)
  • La caisse d’assurance maladie vous informe de la décision de prise en charge
  • Vous retournez chez votre opticien avec l’accord de la caisse d’assurance maladie
  • L’opticien met en route la fabrication de vos lunettes
  • Vous récupérez vos lunettes lorsqu’elles sont prêtes

Toute cette procédure se déroule sans avance de frais. L’ensemble des frais est directement réglé par l’assurance maladie ou l’organisme qui gère votre CMU-C.

 

Lunettes et CMU : Les points importants qu’il faut retenir

Quels sont les opticiens agréés CMU ? 

Comme vu précédemment dans l’article, vous pouvez vous rendre auprès de l’opticien de votre choix. Il peut s’agir d’Afflelou, d’Atol ou de toute autre enseigne.

Dans tous les cas, l’opticien vous proposera des lunettes adaptées à la prise en charge dans le cadre de la CMU. Il s’agit de l’entrée de gamme.

 

Puis-je bénéficier de plus d’une paire de lunette CMU par an ?

Globalement en tant que bénéficiaire de la CMU, vous pouvez bénéficier d’une paire de lunettes par an.

Cependant dans certaines situations, un renouvellement de lunettes inférieur à 1 an peut être envisagé sur prescription médicale :

  • Pour les enfants de moins de 6 ans
  • Si l’évolution de votre pathologie visuelle est importante et rapide
  • Si vous ne supportez pas les verres progressifs
  • Si vous souffrez d’aphakie (absence du cristallin de l’œil congénitale ou faisant suite à une intervention chirurgicale)

Pour les corrections importantes, l’opticien effectue l’amincissement des verres sans surcoût, car dans ce cas, la CMU-Complémentaire prend en charge cette prestation.

 

Que se passe-t-il si je casse mes lunettes CMU ?

Il est important de conserver l’original de la prescription médicale qui peut s’avérer utile en cas de bris de lunettes. En fonction de votre âge, votre équipement optique pourra être pris en charge par la CMU Complémentaire :

  • Si vous avez moins de 16 ans : L’ophtalmologue doit vous prescrire un nouvel équipement pour remplacer vos lunettes cassées et vous devez à nouveau suivre la procédure (voir la partie demande)
  • Si vous avez entre 16 et 18 ans et si votre prescription date de moins de 3 ans : L’opticien pourra vous équiper de lunettes correctrices identiques à celles que vous avez cassées avec une prise en charge dans les conditions habituelles.
  • Si vous avez plus de 18 ans : La CMU-C prendra en charge le remplacement de vos lunettes cassées si elles ont plus d’un an. Soit directement chez l’opticien si votre prescription date de moins de 3 ans soit en revoyant l’ophtalmologue si votre équipement est plus ancien.

Si vous ne pouvez pas bénéficier du remboursement de vos lunettes CMU et si vous n’avez pas de mutuelle (voir le comparateur), il peut être intéressant de vous tourner vers certains opticiens qui proposent des lunettes « à petits prix ». On peut citer par exemple Générale d’Optique avec des premiers prix aux alentours de 30 euros.





Crédit photo : © Photocreo Bednarek / Fotolia

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse

Posez votre question