Le guide des aides financières et des allocations

Auto-entrepreneur et chômage : Comment cumuler chaque mois l’ARE et les revenus procurés par son activité ?

chomage auto entrepreneurChaque année, de nombreuses personnes sans emploi se lancent dans la création ou la reprise d’une entreprise bien souvent sous la forme d’auto-entreprise.

Afin de les aider dans le lancement de leur nouvelle activité, les demandeurs d’emploi peuvent cumuler l’allocation chômage avec les revenus engendrés par l’auto-entreprise. Deux possibilités s’offrent à eux

.

  • Le versement des allocations chômage par capital en 2 fois : Consultez l’article sur l’ARCE pour en savoir plus
  • Le versement mensuel des allocations chômage (totalement ou partiellement) en plus des revenus que procurent la création ou la reprise d’une entreprise. Retrouvez ci-dessous toutes les informations sur le sujet

Sachez que depuis le 1er octobre 2014, il est possible de cumuler ARE et auto-entreprise (ou micro entreprise) jusqu’à épuisement des droits au chômage.

Pour connaitre les conditions à respecter pour cumuler chômage et auto-entreprise chaque mois ainsi que les démarches à réaliser, consultez cet article.





Maintien des allocations chômage pour les auto-entrepreneurs

Lors de la création d’une entreprise ou d’une auto-entreprise, le demandeur d’emploi peut choisir entre 2 dispositifs afin de l’aider dans la lancement de son activité. Le premier consiste à percevoir 45% de ses droits à l’ARE restants sous forme de capital qui sera versé par Pôle Emploi en 2 fois. Cette option se nomme l’ARCE, pour en connaître les détails, consultez cet article.

La seconde possibilité, qui est l’objet du présent article, consiste à conserver le versement de ses allocations chômage chaque mois et de les cumuler (partiellement ou totalement) avec les revenus d’activité de son auto-entreprise. La condition est que les revenus mensuels engendrés par l’activité ne doivent pas dépasser 70% du salaire ayant servi de calcul pour déterminer votre SJR (Salaire Journalier de Référence). Autrement dit, chômage + revenus d’auto-entrepreneur ne doivent pas dépasser votre ancien salaire.

Selon les recettes perçues au cours d’un mois, Pôle Emploi procède au calcul de vos droits à l’ARE pour le mois en question. Si votre chiffre d’affaire est de 0, l’ARE vous sera versée pour le mois en intégralité (voir ci-dessous).

Votre choix entre l’ARCE (versement par capital) et le versement des allocation chômage chaque mois, est définitif. Vous ne pourrez pas demander à percevoir chaque mois l’ARE si vous avez choisi le versement par capital et inversement.

 

ARE et création d’entreprise : Comment se calculent les droits ? 

En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez cumuler le statut d’auto-entrepreneur et chômage. La condition pour cela est que les revenus engendrés par votre nouvelle activité soit inférieurs à 70% du salaire qui a servi de base de calcul pour votre droits à l’ARE.

Dans un premier temps, le chiffre d’affaire de votre entreprise doit être déclaré chaque mois (voir la partie Comment maintenir votre allocation chômage). 2 cas de figures sont possibles :

  1. Votre chiffre d’affaire est connu : Pôle Emploi convertit votre CA en jours indemnisables qui seront déduits du nombre jour que vous devez percevoir durant ce mois.
  2. Votre chiffre d’affaire n’est pas connu : Dans ce cas, Pôle Emploi applique un forfait provisoire qui est de 611,42 euros par mois pour la 1ère année d’exercice et de 868,86 euros par mois pour la 2ème année qui seront déduits de vos versements mensuels. Une fois le CA connu et déclaré, une régularisation des droits sera faite par Pôle Emploi. En cas de trop perçu, les allocations chômage non dues devront être remboursées.

Le montant de vos droits ARE en tant qu’auto-entrepreneur pour un mois donné est ensuite déterminé par Pôle Emploi selon la formule suivante.

  • ARE mensuelle – (rémunération brute de l’activité x 0,70) / ARE journalière

Afin de mieux comprendre la méthode de calcul de l’ARE pour auto-entrepreneur, voici un exemple pour chacun des cas de figures détaillés ci-dessus :

1) Lorsque le demandeur d’emploi connait son CA : il opte pour le maintien de ses allocations chômage mensuellement. Son ARE journalière est de 32 euros, soit 992 euros (pour un mois de 31 jours). Son chiffre d’affaire pour le mois d’octobre est de 1.000€.

Selon la formule Pôle Emploi : 992€ – (1.000 X 0,70) / 32 = 9.12 jours

Cela représente donc 10 jours d’indemnisation dues pour le mois d’octobre (9.12 arrondi à l’entier supérieur), soit 320 euros (10 jours x 32 euros). Le demandeur percevra donc 1.000 euros de revenus (lié à son entreprise)+ 320 euros d’ARE, soit 1.320 euros en octobre.

Notez que si vous ne faites aucun chiffre d’affaire, l’intégralité de vos allocations chômage vous seront versé.

2) Lorsque le demandeur d’emploi ne connait pas son CA : Son ARE journalière est de 32 euros, soit 992 euros (pour un mois de 31 jours) comme dans l’exemple ci-dessus mais son chiffre d’affaire n’est pas connu pour octobre (premier mois d’activité).

Selon la formule Pôle Emploi : 992€ – (611,42 euros de forfait provisoire X 0,70) / 32 = 17.62 jours

Cela représente donc 18 jours d’indemnisation pour le mois d’octobre (17.62 arrondi à l’entier supérieur), soit 576 euros (18 jours x 32 euros) pour le mois d’octobre. Dès le CA connu, une régularisation sera effectuée par Pôle Emploi.

Il sera possible de maintenir chômage et auto-entreprise selon le calcul suivant jusqu’à épuisement des droits à l’ARE.


Actualisation Pôle Emploi auto-entrepreneur : Comment percevoir l’ARE chaque mois

Pour conserver vos droits à l’ARE chaque mois en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez informer votre conseiller de la création ou de la reprise d’une entreprise. Aucune demande ne doit être effectuée. Un extrait K-bis vous sera seulement demandé pour justifier de votre statut.

L’avantage de maintenir ces allocations lors d’une création d’entreprise est que vous restez inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi. Si votre nouvelle activité venait à s’arrêter, vous percevrez l’intégralité de votre allocation chômage mensuelle. Vous devez donc faire chaque mois votre actualisation et ainsi déclarer les revenus perçus dans le cadre de l’auto-entreprise. Cela se fait comme pour tous les chômeurs selon le calendrier de Pôle Emploi.

Comment percevoir chaque mois votre ARE en tant que chef d’entreprise ou auto-entrepreneur :

  • Si votre chiffre d’affaire est connu : Indiquez le montant et envoyez à votre agence Pôle Emploi les justificatifs
  • Si votre chiffre d’affaire n’est pas connu : Un forfait provisoire sera appliqué et une régularisation sera effectuée par la suite
  • Si vous n’avez perçu aucun chiffre d’affaire : Indiquez « aucune ressources ». Attention, vous devez envoyer une attestation sur l’honneur indiquant que vous n’avez rien perçu. Dans ce cas, l’ARE vous sera versée dans son intégralité
  • Lors de votre actualisation mensuelle, vous devez déclarer être toujours à la recherche d’un emploi pour cumuler auto-entreprise et chômage

Selon les informations fournies, un calcul de vos droits ARE pour auto-entreprise sera calculé pour le mois en question. Cette procédure est à renouveler tous les mois. Si vous omettez de faire votre actualisation, vos droits à l’ARE seront suspendus.

Point important : Votre activité d’auto-entrepreneur ne vous permet pas de cotiser pour de nouveaux droits à l’allocation chômage. Cependant, les jours non indemnisables seront reportés permettant ainsi de rallonger la durée de votre indemnisation.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
1 commentaire
  1. Article très clair, cela fait plaisir. Merci beaucoup car je souhaite me lancer en micro entreprise.

Laisser une réponse

-
Obtenez gratuitement 3 devis d'avocat
Posez votre question