Aides à l’installation dans un logement : comment financer le déménagement, le dépôt de garantie ou trouver un garant ?

Aide à l'installation dans un logementDéménager/emménager dans un nouveau logement engendre des frais parfois difficiles à couvrir. Pour aider les personnes dont les ressources sont limitées, de nombreuses aides financières existent dans ce genre de situation, de manière générale il s’agit d’aides au logement.

Ainsi, vous pourrez, sous conditions et selon votre profil (jeune, salarié, famille, situation de handicap, etc.) bénéficier d’aides pour financer votre déménagement (en savoir plus sur les 9 aides au déménagement).

Il existe aussi plusieurs dispositifs pour vous permettre de trouver un garant ou encore de financer votre dépôt de garantie.

De même, si vous avez des difficultés pour payer les frais d’agence, des solutions existent (voir lesquelles).

Enfin, sachez que vous pouvez vous faire accompagner pour trouver un logement ou faire face à des impayés de loyer (voir les détails).

Pour connaître les aides ont vous pourriez bénéficier lors de l’installation dans un nouveau logement, poursuivez la lecture de cet article.






Aide déménagement : une dizaine de dispositifs existants

Le fait de déménager engendre des frais de plusieurs natures :

  • Coûts relatifs à la location d’un véhicule
  • Paiement d’un prestataire de déménagement
  • Financement des frais d’agence

Pour ne pas freiner la mobilité et accompagner les personnes qui ont besoin de changer de logement malgré leurs ressources limitées, diverses aides existent.

Ces aides au déménagement sont attribuées en fonction de votre situation financière, familiale ou encore professionnelle.

Il existe à ce jour 9 dispositifs selon votre « profil » :

  • Vous êtes salarié(e) : vous pouvez bénéficier, sous conditions, de l’aide à la mobilité d’Action logement ou de l’aide Mobili-Pass.
  • Vous êtes jeune et/ou étudiant : vous pouvez bénéficier, sous conditions, de l’aide Mobili-Jeune, de l’aide à la mobilité pour les nouveaux étudiants, ou encore d’une prime au déménagement pour les étudiants en Master 1.
  • Vous êtes une famille : vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’une aide au déménagement versée par la CAF (ou la MSA si vous dépendez de ce régime agricole).
  • Vous êtes en situation de handicap : vous pouvez bénéficier d’une aide pour financer vos frais de déménagement dans le cadre de la Prestation de Compensation Handicap (PCH).
  • Vous êtes à la retraite : votre caisse de retraite peut vous accorder des aides au déménagement.
  • Vous êtes fonctionnaire ou agent contractuel de la fonction publique : une indemnité forfaitaire et des frais de transport peuvent vous être versés dans certains cas.

Enfin, d’autres aides plus spécifiques (aides pour les étudiants parisiens, les salariés agricoles, etc.) peuvent aussi vous accompagner lors d’un déménagement.

 

Aide garant logement : trouver un cautionnaire

De nombreux propriétaires demandent aux locataires d’avoir un cautionnaire qui se portera garant en cas de loyer impayé. Il peut s’agir d’un parent, d’un proche ou d’un tiers ayant un revenu et/ou une situation professionnelle stable permettant de rassurer le bailleur (voir les conditions pour être garant).

Si vous n’avez pas, dans votre entourage, une personne pouvant se porter garante pour vous, deux solutions sont possibles : 

  • Recourir à une assurance loyer impayé : lorsque le propriétaire souscrit ce type d’assurance et que le dossier du locataire est éligible, cela lui garantit le paiement des loyers et la prise en charge de l’expulsion en cas de problème. Il s’agit donc d’une alternative pratique et fiable pour le propriétaire  qui peut permettre d’éviter le recours à un garant.
  • La Garantie Visale : si vous n’avez pas de garant et que votre dossier locataire n’est pas éligible à une assurance loyer impayé, vous pouvez recourir à la Garantie Visale. Avec ce dispositif, c’est l’organisme Action Logement qui se porte garant pour vous pendant toute la durée de votre bail. Pour connaître tous les détails sur cette aide, consultez notre article dédié.

Bon à savoir : le fait de se porter garant pour un tiers n’est pas anodin. Vous trouverez toutes les informations utiles sur les conditions et les risques de cette démarche dans cet article.


Aide paiement caution : financer son dépôt de garantie

Lorsque vous vous installez dans un nouveau logement en location, le propriétaire demande bien souvent le versement d’une caution pour se couvrir en cas de dégradations ou de loyers impayés. Le montant de ce dépôt de garantie est parfois élevé et difficile à financer.

C’est pourquoi il existe plusieurs dispositifs pour accompagner les locataires et les aider à couvrir cette dépense :

  • L’aide Loca-Pass d’Action Logement : ce dispositif permet d’obtenir un prêt à taux 0 pour financer une partie ou la totalité de la caution réclamée par le propriétaire lors de l’entrée dans votre nouveau logement. Vous pouvez en bénéficier, sous conditions, si vous avez moins de 30 ans ou si vous êtes salarié ou préretraité du secteur privé.
  • Le Fonds Solidarité Logement : le FSL est une aide financière qui s’adresse aux personnes ayant des difficultés financières. Elle se décline sous plusieurs formes et permet notamment de bénéficier d’une prise en charge du dépôt de garantie. Ses conditions d’attribution varient selon les départements.

 

Aide frais d’agence : comment financer les honoraires

Lorsque vous passez par un professionnel de l’immobilier pour louer ou acheter un logement, vous devez régler des frais d’agence. Afin de vous aider à supporter ce coût, plusieurs possibilités existent :

  • La subvention Mobili-Pass : cette aide d’Action Logement permet notamment de couvrir les frais d’agence. Son montant varie selon la zone géographique de votre nouveau logement. Vous trouverez toutes les informations utiles sur cette aide dans cet article.
  • La prise en charge par votre employeur : lorsque vous êtes muté, sachez que votre entreprise peut parfois prendre en charge les frais d’agence pour votre nouveau logement. Tout dépend si cette possibilité existe dans votre convention collective. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre service RH.
  • Le Fonds d’action sociale du travail temporaire (FASTT) : si vous êtes salarié intérimaire, vous pouvez, sous conditions, bénéficier d’une subvention financer vos frais d’agence. Elle est proposée par le Fonds d’action sociale du travail temporaire (Fastt). Son montant est plafonné à 50% du montant d’un mois de loyer hors charges, dans la limite de 500 euros. Pour en savoir plus sur ce dispositif et faire une demande, vous pouvez consulter cette page.

 

Aide installation logement : faire face aux difficultés

Il se peut que vous rencontriez des difficultés à vous maintenir dans votre logement ou à en trouver un nouveau.

Sachez qu’en plus des aides financières listées dans cet article, il existe :

  • Des aides pour trouver un logement : qu’il s’agisse de vous faire accompagner par un organisme ou une association ou de mobiliser des aides financières pour accéder au logement, de nombreuses solutions existent, quel que soit votre profil (jeune, senior, en réinsertion, etc.). Vous trouverez les détails de ces dispositifs dans cet article.
  • Des aides pour payer votre loyer : si vous êtes en grande difficulté et n’arrivez plus à payer votre loyer, vous pouvez vous faire accompagner et bénéficier d’une allocation logement.
  • Des aides pour payer vos factures : il existe également des dispositifs afin de vous aider à payer vos factures que ce soit les factures d’énergie ou encore votre facture internet.





Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

Posez votre question