Les conditions du contrat d’engagement jeune : un parcours balisé et intensif pour l’accès à l’emploi des jeunes en rupture

Le gouvernement enrichit son accompagnement des jeunes vers l’emploi avec le Contrat Engagement Jeune qui sera proposé par la Mission locale, dont le rôle est de favoriser l’accès à l’emploi pour les moins de 26 ans, ou Pôle Emploi à compter du 1er mars 2022. Ce dispositif vient remplacer la Garantie Jeune mise en place en 2017.

Véritable parcours d’insertion professionnelle destiné aux jeunes de moins de 26 ans sans formation ni emploi depuis plusieurs mois, le Contrat Engagement Jeune s’inscrit dans la lignée du plan « 1 jeune, 1 solution » initié en juillet 2020.

De plus durant le CEJ (contrat engagement jeune), une allocation pouvant atteindre les 500 euros par mois peut être versée au bénéficiaire (en savoir plus). Le Contrat Engagement Jeune, qui est concerné ? Comment ça marche ? On vous explique tout.

Pour en savoir plus sur le contrat d’engagement jeune poursuivez la lecture de cet article.

Qu’est-ce que le contrat d’engagement jeune ?

Le Contrat Engagement Jeune est un plan d’accompagnement approfondi et solide pour aider les jeunes les plus démunis face à la formation et éloignés du marché du travail. Ce parcours d’insertion professionnelle a pour but de guider les jeunes en rupture qui, suite à un décrochage scolaire ou à une trajectoire de vie chaotique, n’ont pas pu suivre de formation et se retrouvent au bord de la route, sans emploi.

Le Contrat Engagement Jeune est par définition un contrat qui engage pleinement deux parties : sa réussite repose donc en grande partie sur l’engagement et la motivation du jeune qui en bénéficie. Il sera généralisé à compter du 1er mars 2022 pour remplacer la Garantie Jeune.

 

Un programme de mise en activité et de formation

Pendant une période de 12 mois (pouvant aller jusqu’à 18 mois sous certaines conditions), le jeune est mis en activité systématiquement et régulièrement pendant 15 à 20 heures hebdomadaires minimum. Durant cette période, plusieurs types d’accompagnement sont proposés au jeune :

  • Des préparations pour entrer en formation et des formations qualifiantes ou pré-qualifiantes
  • Une mission d’utilité sociale comme un service civique
  • Des stages ou immersions en entreprise
  • Un parcours d’alternance en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

 

Un référent unique pour le CEJ

Tout au long de son parcours sous Contrat Engagement Jeune, le jeune est suivi, conseillé et épaulé par un conseiller référent permanent, issu de la Mission Locale ou de Pôle Emploi. Ce référent accompagne le jeune tout au long de son parcours même lorsque celui-ci se déroule à l’extérieur de sa Mission Locale ou de Pôle Emploi, dans un centre de formation (École de la deuxième chance, EPIDE, etc.).

Le référent unique est un véritable point d’ancrage, un interlocuteur privilégié vers lequel le jeune peut se tourner en cas de problème ou d’interrogation. C’est un aspect important du Contrat Engagement Jeune dont le but est de pallier le manque de repère des jeunes en décrochage.

 

Un revenu d’engagement jeune

Pour leur remettre financièrement le pied à l’étrier, une allocation d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 € par mois peut être accordée aux jeunes qui en ont le plus besoin. Cette allocation a pour objectif de permettre au jeune d’investir plus sereinement son parcours de retour vers l’emploi. L’attribution et le montant de l’aide financière sont déterminés en fonction de la situation du jeune demandeur :

  • Détaché fiscalement ou rattaché à un foyer non imposable : l’allocation est de 500 €
  • Rattaché à un foyer fiscal imposable de tranche 1 : l’allocation est de 300 €
  • Bénéficiaire de l’ARE ou d’une autre source de revenus, l’allocation est adaptée pour limiter à 500 €/mois le cumul des revenus

 

Une application pour favoriser l’autonomie

Le jeune peut avoir accès à un espace personnel qui lui permet de suivre la structure de son parcours, de visualiser les échéances de ses engagements afin de les respecter. L’idée est de favoriser l’engagement et l’autonomie du jeune. De plus, un espace dédié à l’échange avec le conseiller est accessible en continu. C’est très sécurisant pour le jeune en cas d’interrogation, de problème ou de besoin de soutien. Enfin, l’appli donne accès au contrat d’engagement, au suivi d’accompagnement, au montant de l’allocation ainsi qu’à des offres de stage ou d’emploi.

 

Qui peut bénéficier du contrat d’engagement jeune ?

Aujourd’hui en France, on compte plus d’un million de NEET (Not in Education, Employement or Training ; correspondant aux jeunes ni en emploi, ni en études, ni en formation). Parmi ces jeunes, près de la moitié restent longtemps sans emploi malgré leur désir de travailler.

Le Contrat Engagement Jeune s’adresse aux jeunes qui n’ont pas d’emploi depuis plusieurs mois. Généralement sans formation, en situation financière, sociale ou familiale souvent précaire. Les bénéficiaires du Contrat Engagement Jeune doivent obligatoirement avoir moins de 26 ans (moins de 30 ans pour les jeunes en situation de handicap).

La condition sine qua non pour la réussite du Contrat Engagement Jeune est la motivation et le plein engagement du jeune à accepter les formations, les stages et les emplois qui lui seront proposés.

Bon à savoir : en cas de désinvestissement ou de refus répétés du jeune, le Contrat Engagement Jeune peut être suspendu.

 

Comment effectuer un contrat d’engagement jeune ?

Le Contrat Engagement Jeune est proposé soit par le Réseau des Missions Locales soit par Pôle Emploi. D’autres organismes publics ou privés comme des associations locales sont également en mesure de proposer le Contrat Engagement Jeune.

Ce sont les jeunes qui doivent effectuer la démarche pour demander à bénéficier du Contrat Engagement Jeune. Chaque situation est évaluée au sein d’une agence (Mission Locale ou Pôle Emploi) pour déterminer si le jeune remplit les critères pour bénéficier du contrat.

En fonction de la situation de chacun, il est également possible de postuler directement par le biais d’une association ou structure d’accompagnement. En se connectant sur le site dédié au programme « un jeune, une solution », les jeunes peuvent avoir accès à de nombreuses informations ainsi qu’aux coordonnées de la structure la plus proche de chez eux susceptible de les accompagner dans les premières démarches.

Dès lors qu’un premier contact est établi, un entretien est mené pour établir un diagnostic de situation et évaluer la possibilité pour le jeune d’entrer en Contrat Engagement Jeune. Si son profil correspond, le jeune signe alors son Contrat Engagement Jeune. À l’issue de l’entretien, il est possible qu’un autre parcours soit proposé, plus adapté au profil du jeune demandeur.

 

Quelle est la différence entre le CEJ et la Garantie Jeune ?

La Garantie Jeune, créée en 2017, a pour but de favoriser l’accès à l’emploi des jeunes. Le Contrat Engagement Jeune s’inscrit dans la lignée de la Garantie Jeune et constitue un échelon supplémentaire dans l’accompagnement des jeunes les plus défavorisés vers le marché du travail.

 

Un accompagnement plus intensif

Le Contrat Engagement Jeune s’étale sur une durée plus importante que la Garantie Jeune et surtout, il offre un accompagnement personnalisé de bout en bout du parcours. L’accent est mis sur l’immersion dans le monde du travail grâce à l’engagement et à la mobilisation du monde de l’entreprise pour la réussite des jeunes sous Contrat Engagement Jeune.

 

Un suivi plus individualisé

Pendant son parcours, le jeune est suivi (pour ne pas dire coaché) par une personne référente qui l’accompagne tout au long du projet. Cet accompagnement au plus près du bénéficiaire va dans le sens d’une stimulation et d’une mise en activité permanente pour permettre au jeune de réussir son insertion dans le monde professionnel. De plus, pour les jeunes en situation d’exclusion et de précarité, le référent est habilité à apporter des réponses à des besoins spécifiques inhérents à ces situations.

Si vous êtes en situation de précarité d’autres aides pour les jeunes existent :

Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question