Bonus covoiturage : 100€ versés aux nouveaux covoitureurs grâce au plan national covoiturage 2023-2027

prime de covoiturageAujourd’hui, les trois quarts des trajets domicile travail sont effectués à l’aide d’un véhicule à passager unique. Des aides pour payer l’essence ont d’ailleurs été mises en place. Mais, sur ces 100 millions de déplacements quotidiens, moins de 1 million sont réalisés en covoiturage.

Ainsi, face aux enjeux toujours plus importants que sont la sobriété énergétique et le développement des mobilités durables, un nouveau plan d’action national prévoit de tripler, d’ici 2027, le nombre de trajets journaliers en covoiturage.

Pour ce faire, un budget de 150 millions d’euros va être mobilisé et plusieurs opérations seront mises en place parmi lesquelles une prime de 100 € versée à chaque nouveau covoitureur.

Quelles seront les conditions pour bénéficier de ce bonus covoiturage ? Covoiturer, est-ce vraiment une bonne idée ? Cet article s’intéresse  à cette pratique plutôt rentable tant pour la planète que pour votre porte-monnaie.

Covoiturage : définition et avantages

Le covoiturage se définit par le partage d’un véhicule entre particuliers. 

En quoi consiste le covoiturage ?

Le conducteur prend à son bord, moyennant une répartition des frais de déplacement, un ou plusieurs passagers pour effectuer tout ou partie du trajet qu’il a initialement prévu.  

Le covoiturage, parce qu’il est non rémunéré, ne doit être assimilé ni à un transport public ni à une activité professionnelle.

Plusieurs types de déplacements peuvent faire l’objet d’un covoiturage :

  • les déplacements de courte distance (jusqu’à 20 km) ;
  • les déplacements quotidiens allant du domicile au lieu de travail (entre 20 et 80 kilomètres) ;
  • les déplacements de moyenne distance ; 
  • les déplacements personnels de longue distance.

 

Les avantages du covoiturage

Encore trop peu pratiqué, le covoiturage, tant sur le plan humain, qu’écologique ou financier, comportent pourtant de nombreux avantages.

Il permet notamment aux usagers d’augmenter leur pouvoir d’achat en réalisant de véritables économies sur leurs frais de déplacement. Pour exemple, on estime à 2000€ la somme économisée sur une année par une personne travaillant à 30 km de son domicile et covoiturant quotidiennement

D’un point de vue écologique, le covoiturage contribue largement à l’amélioration de la qualité de l’air en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Enfin, c’est un moyen de transport solidaire puisqu’il offre aux personnes n’ayant pas de voiture ou ne pouvant conduire, la possibilité de circuler même lorsque les transports en commun font défaut.

 

Bénéficiez de la prime de covoiturage et d’autres aides pour covoiturer

Aux vues des bénéfices d’un tel mode de transport, le gouvernement a donc décidé de lancer une nouvelle campagne pour encourager les particuliers à covoiturer davantage sur leurs trajets du quotidien.  

En 2023, plus de 150 millions d’euros seront mobilisés pour soutenir le covoiturage. Les actions déjà en place depuis le précédent plan national seront complétées par des dispositifs inédits sur la période 2023-2027.

 

Un bonus covoiturage de 100€ en 2023 + 100€ sur les trajets longue distance

À partir du 1er janvier 2023, les conducteurs qui modifient leurs habitudes et pour partager leur véhicule lors de leurs déplacements quotidiens se verront attribuer une prime covoiturage de 100 €. Cette prime leur sera remise en deux temps, via les plateformes de covoi­turage, sous la forme d’un versement progressif :

  •   25€ versés dans un délai de trois mois après le premier covoiturage ;
  •   Le reste, 75€, versé dans un délai de trois mois également, à la suite du 10e trajet.

Pour bénéficier de ce bonus de 100€, vous devrez remplir les conditions suivantes :

  • Posséder un permis de conduire.
  • Effectuer votre premier trajet en tant que conducteur au cours de l’année 2023, puis 9 autres trajets dans les 3 mois suivants.
  • Réaliser des trajets inférieurs ou égaux à 80 km.
  • Utiliser les services d’une plateforme de covoiturage éligible. Aujourd’hui, les opérateurs ayant déclaré participer au dispositif sont : BlaBlaCar, Coopgo, Ecov, La roue verte, Mobicoop, Ouestgo, Karos, Klaxit et Ynstant.
  • Ne pas avoir reçu de chèques carburant ou de cartes cadeaux dans le cadre d’actions financées par les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) durant les 3 dernières années. 

Toujours à partir de janvier 2023, une prime de 100€ pourra également être attribuée aux conducteurs qui pratiqueront le covoiturage longue distance (trajets de plus de 80 km).

Là encore, le versement se fera en deux fois via les plateformes de covoiturage :

  •  25€ après le premier trajet.
  •  75€ suite au 3e trajet, à condition qu’il ait été effectué dans un délai de 3 mois.

Ces deux primes seront cumulables, soit la possibilité de percevoir jusqu’à 200€ d’indemnité au cours de l’année 2023. 

Attention : les 2 primes covoiturage s’adressent donc uniquement aux nouveaux covoitureurs, si vous avez déjà réalisé des trajets de covoiturage comme conducteur par le biais de l’une des plateformes éligibles, vous ne pourrez pas bénéficier de ces aides.

 

Le forfait mobilité durable et l’aide des collectivités

Outre ce nouveau bonus de 100€, d’autres dispositifs peuvent vous permettre d’alléger vos dépenses en matière de covoiturage.

En effet, depuis 2020, le gouvernement ainsi que les employeurs encouragent l’utilisation de transports moins coûteux et plus « propres », grâce à la mise en place du Forfait Mobilités Durables. Il s’agit d’une prise en charge facultative, de la part de votre employeur, de tout ou partie de vos frais de transport entre votre domicile et votre lieu de travail.

Ce forfait, exonéré d’impôts sur le revenu et de charges sociales, peut s’élever jusqu’à 800€ par an dans le secteur privé et 300€ dans le secteur public. N’hésitez pas à vous renseigner au sein de votre entreprise.

De plus, sachez que, pour favoriser la pratique du covoiturage, plusieurs collectivités ont développé, ces dernières années, des campagnes d’incitation financière visant à aider les conducteurs ainsi que les passagers.  

Il vous est possible, par exemple, dans certaines régions, de covoiturer gratuitement ou pour quelques euros seulement. Si vous êtes conducteur, vous pouvez également recevoir une prime financière pour chaque personne transportée dans votre véhicule.

À partir de 2023, un budget de 50 millions d’euros, alloué par l’État, viendra renforcer ce dispositif. Le gouvernement, en soutien aux collectivités, subventionnera la moitié des aides financières versées aux covoitureurs sur la base de 1 € de l’État pour 1 € de la collectivité.

De quoi encourager l’engagement de nouveaux territoires !

 

Le plan national covoiturage du quotidien

Toutes ces mesures et notamment le bonus de 100€ qui entre en vigueur en janvier 2023, s’inscrivent, de manière plus générale, dans le nouveau Plan national covoiturage du quotidien dévoilé le 13 décembre dernier.

 

L’objectif du plan d’action national covoiturage 2023-2027

L’objectif de ce plan est clair : tripler, d’ici 2027, le nombre de trajets quotidiens effectués en covoiturage. L’accent est mis principalement sur les distances courtes, inférieures à 80 km, représentant l’essentiel de nos déplacements journaliers.

C’est un objectif audacieux puisque l’État ambitionne de passer de 900.000 trajets aujourd’hui à 3 millions en 2027. Si le pari lancé par le gouvernement est relevé, plus de 4,5 millions de tonnes de CO2 pourraient être économisées.

 

Les mesures phares du plan national covoiturage

Pour poursuivre son ambition, le Gouvernement a prévu la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures parmi lesquelles nous retiendrons :

  1. Le déploiement d’un plan de communication grand public centré sur les trajets domicile-travail.
  2. La création d’un site internet officiel regroupant toutes les informations concernant les aides proposées par les collectivités. Une application référençant les offres de transport près de chez vous sera également bientôt disponible.
  3. Le développement de nouvelles aires et lignes de covoiturage. Cette action sera notamment financée par une mobilisation du Fonds Vert à hauteur de 50 millions d’euros.  
  4. Le versement d’une prime (bonus de 100€) à tous les conducteurs se convertissant au covoiturage durant l’année 2023.
  5. Le renforcement du registre de preuve de covoiturage permettant d’attester les trajets effectués auprès de votre employeur ou de votre collectivité.

Des mesures qui, en somme, poursuivent un seul et unique but : rendre le covoiturage accessible pour décarboner nos déplacements et agir pour le climat.

Cependant, si vous n’avez pas la possibilité de covoiturer ou ne souhaitez pas le pratiquer, d’autres dispositifs pourraient vous aider à diminuer votre facture d’essence :

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...

Crédit photo : © Andrey Popov / Adobe

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question