Dispositif Avenir Jeune 29 : une aide du Finistère pour lutter contre les exclusions sociales et professionnelles des jeunes

aides Avenir Jeune 29Avenir Jeune 29 est un dispositif créé par le Conseil départemental du Finistère. Il est accessible aux jeunes Finistériens hors Brest Métropole.

Il a pour but de lutter contre les exclusions sociales et professionnelles dont sont souvent victimes les jeunes défavorisés. Sachez que dans la plupart des cas, la garantie jeune et le dispositif Avenir Jeune 29 ne peuvent pas se cumuler sauf cas particulier qui sera déterminé lors de l’étude de votre dossier.

Parmi les différentes aides AJ29 :

Quelle que soit la nature de l’aide demandée, les démarches pour bénéficier du dispositif Avenir Jeune 29 sont simples. Les 4 Missions locales du Finistère sont là pour vous accompagner et vous conseiller (voir la partie demande). Vous pouvez également vous rapprocher d’un point d’accueil mission locale (au nombre de 19 dans le Finistère). C’est dans ces structures que vous devez retirer le dossier à compléter et à renvoyer avec les justificatifs nécessaires. Vous recevrez ensuite une notification par voie postale.

Pour tout savoir sur les aides Avenir Jeune 29, les critères d’éligibilité et les démarches à effectuer, poursuivez votre lecture.





En quoi consiste le dispositif Avenir Jeune 29 ?

Le dispositif Avenir Jeune 29 (ou AJ29) a été créé par le Conseil départemental du Finistère. Son objectif est d’accompagner les jeunes qui font face à des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle.

 Pour ce faire, trois aides sont disponibles :

Le dispositif AJ29 a une particularité. En effet, il ne suffit pas de remplir les critères d’éligibilité. Il est essentiel de construire un projet. C’est celui-ci qui ouvrira les droits aux différentes aides.

Les Missions locales du Finistère sont les interlocuteurs privilégiés. Elles seules pourront répondre à toutes vos questions et surtout, vous accompagner dans votre parcours. Vous pouvez accéder directement à la partie demande.

 

Quelles sont les conditions d’attribution du dispositif AJ29 ?

Le dispositif Avenir Jeune 29 est accessible à tous les jeunes qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle. Le dispositif ne s’applique pas pour les jeunes résidants à Brest métropole. Dans ce cas, contactez la mission locale la plus proche de chez vous.

Pour avoir droit aux différentes aides AJ 29, il faut être inscrit à la mission locale selon un de ces trois axes :

  • Accompagnement projet professionnel
  • Accompagnement projet social
  • Accompagnement projet social et professionnel

En plus d’être inscrit à une des quatre Missions locales du Finistère et d’avoir un projet d’insertion bien défini, vous devez également remplir d’autres critères d’éligibilité pour bénéficier des aides AJ29.

 

Les conditions d’âge

Le dispositif Avenir Jeune 29 est réservé aux personnes âgées de 18 à 25 ans révolus. Cependant, des dérogations à l’âge existent.

Pour les mineurs, il est possible d’obtenir des aides ponctuelles, notamment l’aide alimentaire ou l’aide à l’hébergement sous certaines conditions :

  • Si l’aide ponctuelle favorise l’insertion professionnelle du mineur
  • Et que la demande soit réalisée en accord avec les parents ou le représentant légal
  • Et que l’aide soit accordée en complément des aides traditionnelles de la famille : cela signifie que la famille doit faire valoir ses droits aux aides sociales “classiques” pour être éligible

Bon à savoir : les aides AJ29 peuvent être exceptionnellement accordées à des lycéens ou des étudiants dont le parcours scolaire a été gravement perturbé par des événements familiaux importants. Si c’est votre cas, vous devez faire une demande de dérogation auprès de la Mission locale. C’est ensuite à l’Équipe pluridisciplinaire que revient la décision d’accéder ou non à votre requête.

 

Les conditions de nationalité

Pour profiter des aides AJ29, les demandeurs doivent être de nationalité française ou étrangère (en situation de séjour régulier en France).

Aucune durée de séjour dans le département du Finistère n’est imposée.

 

Les conditions de ressources

Quel que soit le type d’aide demandée, il y a un plafond de ressources à respecter. Il s’agit du plafond fixé pour la Complémentaire Santé Solidaire.

Voici les plafonds de ressources pour bénéficier des aides Avenir Jeune 29 :

Composition du foyer Plafonds mensuelPlafond mensuel + 20%*
1 personne752,66 euros900 euros
2 personnes1.129 euros1.343 euros
3 personnes1.354,83 euros1.612 euros
4 personnes1.580,58 euros1.879 euros
5 personnes1.881,66 euros2.238 euros
6 personnes2.182,75 euros2.596 euros
par personne supplémentaire+ 301,08 euros+ 358 euros

Pour le calculer, il convient de prendre en compte toutes vos ressources personnelles (excepté les aides au logement), mais ce n’est pas tout :

  • Pour les jeunes en couple (mariage, pacs ou concubinage) : pensez à ajouter les revenus de votre partenaire pour vérifier si vous respectez les plafonds.
  • Pour les jeunes encore chez leurs parents : si vos parents ne sont pas imposables, vous pourrez, en principe, bénéficier du dispositif. En revanche, dans le cas contraire, vous ne serez pas éligible, même si vos ressources sont faibles ou inexistantes.

Si la situation actuelle ne reflète pas la situation réelle du jeune ou de sa famille, des justificatifs plus récents (attestation Pôle emploi, CAF…) peuvent être demandés pour l’étude du dossier.

* Pour les personnes ayant des ressources supérieures au plafond CSS, l’Équipe pluridisciplinaire peut, dans certaines situations, majorer ce plafond de 20 %. Mais pour espérer décrocher un soutien d’Avenir Jeune 29, mieux vaut avoir un projet bien construit.


Quelles aides Avenir Jeune Finistère pouvez-vous obtenir ?

Le dispositif Avenir Jeune 29 inclut trois aides (une allocation mensuelle, des aides ponctuelles qui peuvent prendre différentes formes et une aide au permis). Elles peuvent être cumulées suivant les besoins du demandeur.

 

L’allocation projet jeune à visée professionnelle du Finistère

Vous avez un projet d’insertion bien construit et défini, mais manquez de ressources financières pour vous y consacrer entièrement ?

Plutôt que d’enchaîner les demandes d’aides ponctuelles, misez sur l’allocation projet jeune. Cette dernière sert à vous soutenir sur le long terme puisqu’elle s’étend de 1 à 3 mois renouvelables dans la limite de 9 mois maximum par an. À chaque renouvellement, un bilan d’étape sera effectué par la Mission locale. Ainsi, vous pourrez vous concentrer exclusivement sur votre réussite.

Côté montant, l’allocation projet jeune est plafonnée à 2.700 euros par an, soit 300 € par mois pendant 9 mois. À cette somme peuvent éventuellement s’ajouter des aides ponctuelles, si nécessaire.

Si vous percevez une rémunération ou toutes sortes de ressources financières, le cumul de l’allocation projet jeune et des autres ressources ne peut dépasser le plafond CSS détaillé ici.

Bon à savoir : avant de faire votre demande d’allocation projet jeune, vérifiez votre éligibilité au CIVIS (Contrat d’Insertion dans la Vie Sociale). En effet, l’allocation projet jeune n’est versée qu’aux personnes qui ne peuvent pas en bénéficier.

 

Les aides ponctuelles pour les jeunes du Finistère

Contrairement à l’allocation projet jeune, les aides ponctuelles n’ont pas vocation à être prolongées. Comme leur nom l’indique, elles restent un soutien financier isolé et réservé à des situations critiques.

Il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’avoir élaboré un projet : tous les jeunes remplissant les critères d’éligibilité peuvent ainsi en profiter tant qu’ils assurent un minimum d’engagement en contrepartie.

Il existe plusieurs types d’aides ponctuelles toutes cumulables, à la fois entre elles et avec l’allocation projet jeune. Le détail des différents types d’aides est consultable ci-dessous.

Toutefois, leur versement est plafonné à :

  • 500 euros maximum pour les aides ponctuelles seules (hors aides mentionnant un montant supérieur)
  • 300 euros maximum pour les aides ponctuelles en complément de l’allocation projet jeune
  • 2.700 euros maximum pour le cumul aides ponctuelles + allocation projet jeune (3.000 euros sur dérogation  avec accord de l’Équipe pluridisciplinaire)

Les aides à la subsistance

Vous êtes en grande difficulté financière et vous risquez l’exclusion ? D’un montant de 50 € par semaine, les aides à la subsistance vous sont destinées. Elles permettent de financer les produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité.

À noter : si vous n’avez pas encore construit de projet d’insertion, l’Équipe pluridisciplinaire de la Mission locale vous accompagnera dans sa création. Le but étant de vous sortir au plus vite de cette situation et de ne plus jamais s’y retrouver.

Les aides d’urgence

Le caractère urgent de la situation doit être prouvé. Cela sera déterminé lors de votre demande d’aide. Mais si c’est bien votre cas, vous pouvez bénéficier de :

  • L’aide alimentaire hebdomadaire : enveloppe de 50 euros/semaine, attribuée 6 fois par an maximum
  • L’aide à l’hébergement : prise en charge de 6 nuitées par an maximum (les autres dispositifs d’hébergement d’urgence doivent être en premier lieu sollicités)
  • L’aide au transport : uniquement dans le cadre de la recherche d’emploi

Les aides ponctuelles

Le dispositif Avenir Jeune du Finistère prévoit une multitude d’aides ponctuelles. Elles concernent le logement, la formation, l’alimentaire, le transport, le paiement des factures, la santé…

Voici la liste des aides ponctuelles :

  • Formation professionnelle : cette dernière doit être pertinente par rapport à votre parcours et votre projet d’insertion. Si c’est bien le cas, vous devrez fournir le plan de financement de la formation.
  • Scolarité et Étude : l’AJ29 est réservé en priorité aux jeunes sortis du parcours scolaire. Toutefois, il est possible, dans certaines situations exceptionnelles, de bénéficier d’un soutien financier.
  • Hébergement : il s’agit d’un remboursement (sur justificatif) de 12 nuits maximum (6 relevant de la procédure d’urgence et 6 hors urgence) avec petit déjeuner. Le plafond est limité à 30 euros/nuit.
  • Frais de restauration : l’aide s’élève à 4,60 euros/repas.
  • Concours : le dispositif peut prendre en charge les frais d’inscription à un concours, ainsi que les frais de transport, sur présentation d’un devis ou d’une facture. En revanche, il vous faudra aussi justifier l’intérêt dudit concours dans le cadre de votre projet professionnel.
  • Carburant : que ce soit pour un stage, un entretien d’embauche ou un job, vous pouvez recevoir une aide de 0,20 euro/km pour tout déplacement en voiture ou en mobylette.
  • Mobilité : si vous n’avez pas de voiture, mais que vous devez absolument vous déplacer, priorité au train et au bus. Le Conseil départemental peut prendre en charge les tickets suivant une grille de tarification. Vous devez dans un premier temps solliciter l’aide mobilité des demandeurs d’emploi, le Chèque mobilité de la Mission locale ou le dispositif MobiliTER. Le BSR peut être financé à hauteur de 300 euros.
  • Achat de véhicule personnel : dans le cadre de votre projet professionnel, il est possible d’obtenir une aide financière pour l’achat d’une voiture (800 euros max), d’un scooter (200 euros max) ou d’un vélo (50 euros max) sur présentation d’un devis ou d’une facture. Les équipements et accessoires (antivol, casque, carte grise, assurance…) peuvent également être remboursés s’ils sont intégrés à la pièce justificative.
  • Entretien et assurances : que ce soit pour payer des réparations, le contrôle technique ou une partie de l’assurance, le dispositif Avenir Jeune 29 peut prendre en charge jusqu’à 300 euros de vos frais pour une voiture et 125 euros pour un scooter par an. Un devis ou une facture sera exigé avant versement de l’aide. Les frais doivent s’inscrire dans le cadre d’un projet professionnel.
  • Logement : si vous avez des dettes liées à votre logement, vous devez en priorité solliciter le FSL (Finistère Solidarité Logement). Avenir Jeune 29 peut également participer au règlement de vos loyers sous certaines conditions.
  • Téléphone et Internet : sur présentation de la facture d’impayé, vous pouvez obtenir une aide annuelle de 70 euros. Cependant, il faudra en priorité faire une demande au fonds aux impayés de téléphone avant de passer par le dispositif AJ29.
  • Énergie (électricité, eau et gaz) : Avenir Jeune 29 n’intervient qu’après une demande d’aide auprès du fonds aux impayés d’énergie du FSL du Finistère. Si cette dernière n’est pas acceptée, vous pourrez recevoir un coup de pouce financier, sur présentation de la facture.
  • Vestiaire : si vous avez besoin de nouveaux vêtements dans le cadre de votre projet professionnel (hôtellerie, restauration par exemple), il est possible d’obtenir un soutien pouvant aller jusqu’à 350 euros. Le tout, sur présentation d’un devis ou d’une facture.
  • Santé : la priorité est tout d’abord de faire une demande de PUMA (ex CMU) et de CSS. Une aide pourra ensuite être éventuellement débloquée par le dispositif AV29.
  • Toilette/Hygiène : le montant mensuel s’élève à 15 euros maximum.
  • Culture, sports et loisirs : si l’activité entre dans le périmètre de votre projet d’insertion, il est possible d’obtenir jusqu’à 150 euros d’aide pour son financement.

 

L’aide au permis pour les jeunes à hauteur de 1.000 euros

Payer le permis de conduire coûte très cher, même s’il est possible d’obtenir des réductions très intéressantes avec Ornikar par exemple.

Seulement, vous avez besoin d’une voiture pour vous déplacer et trouver un stage ou un emploi. C’est pour cette raison que le dispositif Avenir Jeune 29 offre une aide au permis. Mais cette dernière est soumise à de nombreuses règles.

Tout d’abord, vous devez prouver votre engagement :

  • En finançant votre permis à hauteur de 200 euros minimum : l’obtention du permis doit intervenir dans le cadre de l’insertion professionnelle OU d’une inscription à une formation dans des métiers nécessitant le permis. En échange, le dispositif complète vos frais jusqu’à 700 euros maximum (ou 1.000 euros si dérogation et accord de l’Équipe pluridisciplinaire).

Ensuite, avant de pouvoir décrocher cette aide au permis, il est impératif de vérifier qu’aucune autre ressource ne peut être mobilisée comme  :

  • Vos propres ressources (compte personnel de formation, salaire, etc.) ;
  • Les ressources de votre foyer
  • Le permis à 1 euro par jour proposé par l’État

L’aide au permis du Dispositif Avenir Jeune 29 peut être complétée par d’autres dispositifs pour financer son permis. Enfin, la demande nécessite un dossier complet avec un justificatif des prestations réalisées par l’auto-école sélectionnée.

Si elle vous est accordée, l’aide au permis d’Avenir Jeune 29 prend la forme d’un plan de financement étalé sur 2 ans maximum.

 

Comment faire une demande d’aide Avenir Jeune 29 ?

Vous pensez être éligible au dispositif Avenir Jeune 29 ? Alors il est temps de monter votre dossier. Comme nous vous le disions au début de cet article, votre interlocuteur principal est la Mission locale.

C’est d’ailleurs auprès de cette dernière que vous trouverez l’imprimé unique réservé à la demande d’aide AJ29. Vous trouverez la mission locale la plus proche de chez vous en utilisant cet annuaire. Vous pouvez également vous rendre dans une antenne près de chez vous. Au nombre de 19, retrouvez toutes les coordonnées sur ce lien.

Ce formulaire est très complet. Vous devez faire apparaître de nombreuses informations comme :

  • Vos ressources, ainsi que celles de vos parents ou de votre conjoint
  • Les échéances auxquelles vous êtes tenu pour payer vos factures, ainsi que leur montant
  • L’estimation de votre budget

En outre, vous devez également exposer :

  • L’historique de la situation dans laquelle vous vous trouvez
  • Votre problématique actuelle
  • Le projet envisagé (objectifs, plan d’action, moyens à mettre en œuvre et date butoir)
  • Les éventuelles aides déjà sollicitées

Enfin, vous devez joindre à votre dossier quelques pièces complémentaires :

  • Votre avis de non-imposition ou celle de vos parents si vous êtes hébergé sous leur toit
  • Les devis, factures, justificatifs obligatoires
  • Les documents spécifiques selon la nature de l’aide souhaitée (plan de financement, état des dettes, etc.)
  • Votre numéro d’allocataire CAF ou celui de vos parents si vous vivez avec eux

Ce dossier doit ensuite être transmis au secrétariat de la Conférence Territoriale Insertion et Cohésion Sociale dont vous dépendez (CTICS). N’hésitez pas à demander leurs coordonnées à votre Mission locale. Après étude de votre situation, vous recevrez une notification positive ou négative par courrier.

Et en cas de refus

Si votre demande d’aide est refusée, vous pouvez contester cette décision dans un délai de 2 mois à compter de la notification.

Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Faire un recours gracieux auprès de Madame la Présidente du Conseil départemental
  • Faire un recours contentieux auprès du Tribunal administratif de Rennes par courrier (3 Contour de la Motte – CS 44416 – 35044 Rennes Cedex) ou via le site Telerecours.




Laisser une réponse

Posez votre question