Le volontariat international en entreprise ou comment partir à l’étranger pour acquérir de l’expérience professionnelle

Le désir de s’engager au service de la société peut survenir à différents moments de la vie. Il répond à plusieurs valeurs conjuguées telles que la rencontre de l’autre et la solidarité. De nombreux dispositifs existent, ce sont les services civiques. Ils proposent des missions variées en fonction du profil et des motivations de la personne qui  souhaite s’engager.

Si vous êtes étudiant ou jeune diplômé en recherche d’expérience professionnelle à l’étranger c’est le Volontariat international en entreprise ou VIE qui vous correspond, il vous propose de commencer votre parcours professionnel à l’international.

Il s’agit d’un dispositif garanti par l’État français. De très nombreuses carrières sont concernées par ces missions qui peuvent s’exercer dans plus de 120 pays différents. Plus de 1.700 entreprises dans le monde recrutent des jeunes volontaires dans de très nombreux domaines d’activité tels que l’ingénierie, le marketing, la recherche, l’artisanat…

S’il n’existe pas de profil type pour être sélectionné en volontariat international le candidat doit cependant répondre à certains critères.

Depuis la création en 2015 de Business France, qui est l’organisme officiel chargé du volontariat international, 60 000 jeunes sont partis à l’étranger pour acquérir une première expérience professionnelle qui le plus souvent leur sert de tremplin par la suite.

Pour tout savoir sur le volontariat international en entreprise, poursuivez la lecture de cet article. Vous trouverez des informations sur ce que c’est, qui peut y prétendre et comment postuler. Vous découvrirez également les conditions réservées aux volontaires en activité.

VIE définition: en quoi consiste le volontariat international en entreprise

Tout d’abord, rappelons qu’il s’agit d’un service civique et que celui-ci doit se dérouler à l’étranger. Sa durée, d’un minimum de 183 jours à l’étranger, peut être entrecoupée de périodes de travail en France.

Le volontaire se verra remettre un certificat d’accomplissement de son volontariat international à l’étranger à l’issue de sa mission.

Comme tout service civique, le VIE se décline en missions qui ne peuvent s’accomplir que dans certains secteurs :

  • L’humanitaire
  • La culture
  • L’environnement

C’est la personne désireuse de s’engager dans un VIE qui doit rechercher sa mission.

Elle peut s’orienter vers les entreprises françaises installées à l’étranger ou même étrangères, mais toujours en partenariat avec une entreprise française. Il peut s’agir encore d’un organisme qui a son siège à l’étranger, mais qui a signé un accord de coopération avec la France.

Pour rappel : un certificat d’accomplissement du VIE est délivré à la fin du volontariat.

 

Qui peut postuler à une mission de volontaire international en entreprise ?

Pour postuler à une mission de VIE il existe un certain nombre de conditions auxquelles il faut répondre :

  • L’âge : avoir entre 18 et 28 ans au jour de l’inscription. Le départ du volontaire pour effectuer sa mission n’est autorisé que jusqu’au jour de son 29ème anniversaire.
  • La nationalité : il faut être français ou ressortissant de l’EEE, l’Espace économique européen. Pour rappel, font partie de l’EEE les pays suivants: Suède, Slovénie, Slovaquie, Roumanie, République Tchèque, Portugal, Pologne, Pays-Bas, Norvège, Malte, Luxembourg, Lituanie, Liechtenstein, Lettonie, Italie, Islande, Irlande, Hongrie, Grèce, France, Finlande, Estonie, Espagne, Danemark, Croatie, Chypre, Bulgarie, Belgique, Autriche et Allemagne.
  • Le positionnement militaire et citoyen : il faut avoir participé à la journée de défense et de citoyenneté.
  • La position juridique : il est nécessaire de jouir du droit de vote et d’avoir un casier judiciaire vierge.
  • L’aptitude physique doit être compatible avec les exigences de l’exercice de la mission.

Important : en fonction du pays où le volontaire a choisi d’accomplir sa mission, il se peut qu’il faille répondre à d’autres conditions comme un diplôme particulier, parler la langue du pays, avoir une expérience professionnelle dans le domaine choisi…

À savoir : pour exercer un volontariat international en entreprise, les salariés, qu’il s’agisse du secteur public ou privé, doivent quitter leur poste en France. En effet le VIE ne peut pas se cumuler avec une activité rémunératrice à ces exceptions près :

  • Les rétributions liées à la production d’œuvres artistiques littéraires ou scientifiques
  • Une activité d’enseignement si le pays d’accueil en est d’accord

 

Comment faire un VIE, quelles démarches faut-il entreprendre ?

Si vous êtes intéressé par un volontariat international en entreprise il convient en tout premier lieu de vérifier que vous remplissez bien toutes les conditions requises développées ci-dessus.

Vous devez ensuite rédiger un CV, curriculum vitae, en indiquant le numéro identifiant défense que vous avez reçu lors de la journée défense et citoyenneté, JDC, si vous êtes français ou binational. Ce numéro apparaît sur le certificat de participation qui vous a été remis à l’issue de cette journée.

Que faire si vous n’avez pas de numéro identifiant défense?

En cas de perte, vol ou détérioration de ce certificat, un duplicata peut vous être transmis en contactant votre centre du service national et de la jeunesse.

Vous n’avez pas effectué votre journée défense et citoyenneté ? Rendez-vous dans votre mairie pour vous faire recenser, vous serez convoqué par le centre du service national.

L’inscription VIE à proprement parler s’effectue en ligne.

Business France, structure officielle en lien avec les chambres de commerce et d’industrie ainsi qu’avec les collectivités territoriales qui, outre ses missions d’export et d’investissement à l’étranger, est le seul organisme en France à pouvoir gérer le volontariat international.

Pour vous inscrire, vous devez vous connecter sur le site officiel du volontariat international, mon volontariat international, qui, en plus de la possibilité de vous inscrire, vous donne accès à de nombreuses informations comme les offres de mission par exemple.

Après avoir créé votre identifiant et votre mot de passe, un numéro commençant par la lettre V et suivi de 9 chiffres vous sera communiqué, conservez-le précieusement.

Il ne faut pas oublier la visite médicale obligatoire, car un médecin doit attester de votre aptitude à exercer la mission pour laquelle vous partez à l’étranger. Cette visite doit se dérouler pendant le mois qui précède votre départ.

Au moment de l’inscription à un VIE ou lors de la signature de contrat, le volontaire doit être informé par l’organisme d’accueil de la possibilité de faire un examen de santé gratuit. C’est la Caisse d’assurance maladie, CPAM, qui prend en charge les frais médicaux.

Le certificat médical qui vous est remis doit être adressé à Business France par le biais de votre espace personnel.

Il reste une dernière étape à franchir : c’est la journée d’intégration organisée par Business France. Elle est obligatoire, mais il n’est pas nécessaire de vous déplacer, car elle se déroule sous la forme d’un séminaire en ligne. Vous serez convoqué quelques jours avant votre départ et vous y recevrez nombre d’informations concernant le statut de VIE.

À savoir: les départs en VIE ont toujours lieu le 1er du mois. Si au moment de la journée d’intégration il manque un élément à votre dossier, visa, certificat médical… votre départ sera reporté au mois suivant.

 

Comment s’organise le VIE à l’étranger ?

La durée du volontariat international à l’étranger doit être comprise entre 6 mois au minimum et 24 mois au plus. Si la durée initiale du VIE est inférieure à 2 ans, elle peut être prolongée jusqu’à 24 mois si les deux parties le souhaitent et si la demande est faite par l’employeur sur le site officiel du volontariat international.

Attention : si la durée initiale du volontariat est de 24 mois, celui-ci ne pourra en aucun cas être prolongé.

Durant le temps de sa mission, le volontaire est sous la protection de l’ambassade française.

Le volontaire ne travaille pas gratuitement. En échange de son travail, il ne perçoit pas un salaire car il ne paie aucune cotisation et ne doit pas déclarer ses revenus aux impôts, mais une indemnité dite forfaitaire d’entretien. Cette indemnité se compose:

  • D’une indemnité commune d’un montant de 749,33 € mensuels en 2022. Ce montant est révisé chaque année.
  • D’une indemnité géographique qui dépend du pays d’accueil et dont le montant peut varier entre 775,57€ et 4.152,14 € par mois selon le barème établi en juillet 2022. Ce barème est revu tous les 3 mois par le gouvernement en fonction du coût de la vie et du taux de change du pays où se déroule la mission.

Concernant les vacances le volontariat international vous autorise des congés de plusieurs natures :

  • Vous bénéficiez de 2,5 jours ouvrés de congés par mois. Ce sont des congés annuels que vous pouvez regrouper ou prendre au fur et à mesure avec l’accord de l’entreprise. Attention toutefois : il n’est pas possible de reporter ces congés d’une année sur l’autre, et les congés non utilisés ne sont pas payés.
  • Les jours fériés, au nombre de 4 par an, vous sont acquis en accord avec l’entreprise pour la détermination des dates.
  • Il existe aussi la possibilité de congés exceptionnels pour la naissance ou l’adoption d’un enfant, de 3 à 10 jours, pour votre mariage ou PACS, de 4 à 10 jours, pour le décès d’un parent, de 1 à 10 jours. C’est l’entreprise qui fixe le nombre de jours exact.

En qualité de volontaire international en entreprise votre couverture maladie ainsi que celle de vos ayants droit est privée. Elle est mise en place par Business France. Cette assurance maladie prend en charge :

  • Le remboursement des soins médicaux classiques ainsi que ceux liés à une maternité, une maladie ou accident professionnel, une invalidité
  • Une assistance financière en cas de rapatriement ou d’hospitalisation
  • La responsabilité civile

Enfin, pour ce qui est de la retraite, souvenez-vous qu’en VIE vous ne percevez pas de salaire, mais des indemnités et qu’à ce titre vous ne cotisez pas pour la retraite. Cependant si votre mission a duré au moins 6 mois vos trimestres seront pris en compte dans le calcul de votre retraite. C’est le certificat d’accomplissement qui vous est remis en fin de mission par Business France qui vous permettra de valider ces trimestres en volontariat international.

S’inscrire pour une mission de volontariat international en entreprise est une décision majeure dans la vie d’un jeune adulte et, si elle est riche de promesses, elle peut aussi susciter de nombreuses inquiétudes. Voici quelques informations supplémentaires pour vous aider dans votre choix.

Peut-on faire plusieurs VIE ?

Non, il s’agit d’une expérience unique

Je suis en situation de handicap, puis-je accéder au VIE ?

Oui. Si votre état de santé n’est pas jugé incompatible avec la mission pour laquelle vous postulez, l’entreprise que vous visez ne peut pas vous refuser au motif de votre handicap.

Puis-je espérer une aide pour l’achat de mon billet d’avion ?

Oui, c’est l’entreprise qui vous recrute qui prend en charge la totalité du prix du billet d’avion pour vous rendre dans le pays d’accueil. De même qu’elle paiera en totalité le montant du billet retour à condition de revenir en France au plus tard 3 mois après la fin de votre mission. C’est aussi l’entreprise qui paie les frais de visa ainsi que ceux pour le transport de 150 kg de bagages.

Est-ce que je dois chercher moi-même mon logement ?

Oui, c’est généralement le volontaire qui doit trouver à se loger là où il va effectuer sa mission. Toutefois certains pays ont l’obligation de loger les volontaires, dans ce cas l’indemnité géographique sera réduite de 20%.

J’ai réglé le prix du visa dont j’ai besoin pour entrer dans le pays de mon VIE, puis-je espérer être remboursé et par qui ?

C’est l’entreprise qui vous recrute qui doit payer les frais liés au titre de séjour, car ces frais sont considérés comme professionnels. Vous obtiendrez donc un remboursement sur votre compte en France. N’oubliez pas de transmettre à Business France une copie de votre visa en vous connectant à votre espace personnel.

J’ai peu de moyens financiers et m’installer dans le pays coûte cher, comment faire ?

Si vous avez des difficultés d’ordre financier pour vous établir lorsque vous démarrez une mission, adressez-vous à Business France qui peut vous faire une avance sur salaire remboursable en 6 mois.

Je suis actuellement en mission VIE à l’étranger, puis-je rentrer en France temporairement ?

Si vous devez vous déplacer hors du pays qui vous accueille y compris en France, et ce quelque soit le motif du déplacement, il vous faut l’accord de l’entreprise qui vous a recruté ET l’autorisation de Business France. C’est sur le site de Mon volontariat international que vous devez faire cette demande d’autorisation de déplacement. Cette autorisation est obligatoire. Elle peut vous être refusée si le déplacement s’avère dangereux, certaines zones dites rouges étant strictement interdites aux voyageurs par le Ministère des affaires étrangères.

Sachez de plus que vous êtes autorisé à séjourner en France au maximum pendant 6 mois, mais que votre indemnité géographique sera réduite si votre séjour dépasse 7 jours consécutifs.

Est-il possible de télétravailler lors d’un VIE?

Oui, si l’employeur pour qui vous travaillez l’autorise et si l’organisation du service le permet.

Comment puis-je valider mon VIE une fois rentré en France?

Au retour de votre mission de VIE, pour valider votre volontariat international en entreprise, vous avez 2 démarches à accomplir :

  • Effectuer une visite médicale
  • Remplir le questionnaire de fin de mission

Une fois en possession de ces documents, Business France vous adressera le certificat d’accomplissement de VIE.

📚 D’autres articles peuvent vous intéresser : si vous souhaitez en savoir plus sur les services civiques, lisez les articles suivants :

Services civiques : quelles sont les différentes possibilités ? 

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...

Crédit photo : © Pixel-Shot / Adobe

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question