Les pouvoirs publics ont décidé d’augmenter le salaire des professeurs.

Concrètement, le salaire des professeurs des écoles dépend du grade de l’enseignant (classe normale, hors-classe et classe exceptionnelle). Tout d’abord, la rémunération de base est composée de plusieurs éléments, allant du traitement indiciaire à la prime d’attractivité en passant par l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE).

À cela peuvent s’ajouter d’autres rémunérations supplémentaires telles que le « Pacte enseignant », les majorations liées à la situation personnelle (nombre d’enfants par exemple) ou professionnelle de l’agent (fonctions particulières, poste dans un DOM, etc.) ou encore la prime d’entrée pour les nouveaux instits.

Nous vous proposons des grilles salariales détaillées allant du stagiaire à l’enseignant classe exceptionnelle ainsi qu’un tableau récapitulatif du montant de la prime d’attractivité suivant votre grade. Et pour une réponse plus rapide, n’hésitez pas à tester le simulateur de salaire des PE mis en ligne par le gouvernement.

Pour en savoir plus sur la rémunération des institutrices et instituteurs et sur les différentes primes et indemnités, poursuivez simplement la lecture de cet article.


Salaire professeur des écoles : la rémunération de base

Pour rappel, les professeurs des écoles sont les enseignants du premier degré, c’est-à-dire de la maternelle au CM2. Ils appartiennent à un corps de la fonction publique d’État qui comprend trois grades :

    • La classe normale : elle compte onze échelons. C’est le grade d’entrée dans le corps des professeurs des écoles. Les enseignants y accèdent après avoir réussi le concours de recrutement et effectué une année de stage. Leur traitement indiciaire augmente à chaque changement d’échelon, selon un rythme unique modulable par une bonification d’un an aux 6e et 8e échelons.
    • La hors-classe : elle compte sept échelons. C’est le grade d’avancement des professeurs des écoles. Les enseignants y accèdent par promotion, en fonction de leur ancienneté et de leur mérite. Leur traitement indiciaire est plus élevé que celui de la classe normale.
    • La classe exceptionnelle : elle compte cinq échelons. C’est le grade à accès fonctionnel des professeurs des écoles. Les enseignants y accèdent par promotion ou par liste d’aptitude, en fonction de leur parcours professionnel et de leur exercice de fonctions particulières (par exemple en tant que directeur d’école). Leur traitement indiciaire est plus élevé que celui de la hors-classe.

Ainsi, une carrière d’instituteur débute en classe normale pour évoluer vers la hors-classe et finir en classe exceptionnelle.

La rémunération de base des professeurs des écoles exerçant leurs fonctions dans le 1er degré et à temps complet se compose ainsi :

    • Le traitement indiciaire : il est calculé à partir de l’indice majoré correspondant à l’échelon du grade et de la valeur du point d’indice, qui est fixée à 4,92 € depuis le 1er juillet 2023. Vous pourrez connaître le vôtre grâce aux grilles indiciaires un peu plus loin dans l’article.
    • Les indemnités : elles sont destinées à compenser certaines contraintes et à booster l’attractivité du métier qui est en tension depuis plusieurs années en France.

Ces dernières comprennent notamment :

    • L’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) qui vise à valoriser l’engagement professionnel des enseignants du premier degré. Elle est versée mensuellement et s’élève à 2.550 € brut annuel à compter du 1er septembre 2023.
    • La prime d’attractivité qui, comme son nom l’indique, vise à renforcer l’attractivité du métier d’enseignant et à fidéliser les agents. Elle est versée mensuellement au profit des agents de l’échelon 1 à l’échelon 9 de la classe normale. Son montant varie selon l’échelon et va de 400 € brut annuel pour l’échelon 1 à 3.370 € brut annuel pour l’échelon 9. Elle est également accessible aux enseignants stagiaires depuis le 1er septembre 2023.
    • La prime d’équipement informatique dont le but est d’accompagner les enseignants pour développer ce que l’on appelle le “numérique éducatif “. Elle est versée annuellement et s’élève à 176 € brut annuel.

Bon à savoir : Concernant ces différentes indemnités, sachez qu’elles sont réduites du transfert primes-points (TPP).

Il existe également d’autres indemnités qui peuvent s’ajouter à la rémunération de base des professeurs des écoles, en fonction de leur situation personnelle (nombre d’enfants, etc.) et professionnelle (établissement, fonctions occupées ou contraintes particulières). En outre, certains instituteurs peuvent volontairement prendre en charge des missions complémentaires par le biais du « Pacte enseignant ». Nous les détaillerons un peu plus loin dans cet article.

 

Grille indiciaire professeur des écoles : le salaire du stagiaire à la classe exceptionnelle

Comme nous l’avons vu dans la partie précédente, un instituteur qui enseigne à temps plein dans le premier degré perçoit une rémunération de base mensuelle qui dépend de son grade et de son échelon. Cette rémunération se compose du traitement indiciaire et des indemnités.

Les tableaux ci-dessous indiquent, pour chaque grade et chaque échelon, le montant du traitement indiciaire, le montant des indemnités (ISAE, prime d’attractivité et prime d’équipement informatique) et le montant total de la rémunération de base mensuelle. Ces montants sont exprimés en euros nets, donc une fois les cotisations sociales obligatoires déduites.

Bon à savoir : la prime d’équipement informatique n’est pas versée tous les mois, mais une fois par an. Par conséquent, les montants affichés sur les bulletins de paye mensuels peuvent différer de ceux présentés dans les tableaux.

Voici le tableaux des salaires de base pour un professeur des écoles en 2024-2025

Pour un temps plein en classe normale :

Légende : IM = Indice majoré / DA = Durée d’ancienneté / TIBM = Traitement indiciaire brut mensuel / MMBI = Montant mensuel brut des indemnités / RMNB = Rémunérations mensuelles nettes de base)

Échelon   IM DA TIBM MMBI RMNB
1 stagiaire à mi-temps devant élèves 395 1 an 1 944 € 266 € 1 771 €
stagiaire à temps plein devant élèves 395 1 an 1 944 € 372 € 1 862 €
2 446 1 an 2 196 € 443 € 2 121 €
3 453 2 ans 2 230 € 476 € 2 176 €
4 466 2 ans 2 294 € 460 € 2 214 €
5 481 2 ans et 6 mois 2 368 € 435 € 2 251 €
6 497 3 ans 2 447 € 403 € 2 286 €
7 524 3 ans 2 580 € 320 € 2 321 €
8 562 3 ans et 6 mois 2 767 € 228 € 2 391 €
9 595 4 ans 2 929 € 228 € 2 520 €
10 634 4 ans 3 121 € 195 € 2 644 €
11 678 3 338 € 195 € 2 816 €

Pour un temps plein en hors classe :

Légende : IM = Indice majoré / DA = Durée d’ancienneté / TIBM = Traitement indiciaire brut mensuel / MMBI = Montant mensuel brut des indemnités / RMNB = Rémunérations mensuelles nettes de base)

Échelon IM DA TIBM MMBI RMNB
1 595 2 ans 2 929 € 195 € 2 491 €
2 629 2 ans 3 096 € 195 € 2 624 €
3 673 2 ans et 6 mois 3 313 € 195 € 2 796 €
4 720 2 ans et 6 mois 3 544 € 195 € 2 980 €
5 768 3 ans 3 781 € 195 € 3 167 €
6 811 3 ans 3 992 € 195 € 3 335 €
7 826 4 066 € 195 € 3 394 €

Pour un temps plein en classe exceptionnelle :

Légende : IM = Indice majoré / DA = Durée d’ancienneté / TIBM = Traitement indiciaire brut mensuel / MMBI = Montant mensuel brut des indemnités / RMNB = Rémunérations mensuelles nettes de base)

Échelon IM DA TIBM MMBI RMNB
1 700 2 ans 3 446 € 195 € 2 902 €
2 740 2 ans 3 643 € 195 € 3 058 €
3 780 2 ans et 6 mois 3 840 € 195 € 3 214 €
4 835 4 111 € 195 € 3 429 €
5 895 1 an 4 406 € 195 € 3 663 €
930 1 an 4 578 € 195 € 3 800 €
977 4 810 € 195 € 3 984 €

 

Salaire instit : zoom sur la prime d’attractivité

La prime d’attractivité, aussi appelée prime Grenelle, concerne les professeurs des écoles titulaires de l’échelon 1 à l’échelon 7. Depuis le 1er septembre 2023, les instituteurs stagiaires peuvent également en bénéficier.

Voici un tableau récapitulatif du montant de la prime d’attractivité pour les PE titulaires :

Échelon Montant brut/an Mensuel net
1er échelon 2 130 € ≈ 160,58 €
2e échelon 2 980 €  ≈ 224,67  €
3e échelon 3 370 €  ≈ 254,07 €
4e échelon 3 180 €  ≈ 239,74 €
5e échelon 2 880 €  ≈ 217,13 €
6e échelon 2 500 €  ≈ 188,48 €
7e échelon 1 500 €  ≈ 113,09 €
8e échelon 400 € ≈ 30,16 €
9e échelon 400 € ≈ 30,16 €

 

Montant de la prime Grenelle pour les PE contractuels :

Indice brut détenu Montant brut/an Mensuel net
Supérieur ou égal à 601 700 € ≈ 52,77 €
600 750 € ≈ 56,54 €
De 598 à 599 800 € ≈ 60,31 €
597 850 € ≈ 64,08 €
596 900 € ≈ 67,85 €
De 594 à 595 950 € ≈ 71,62 €
593 1000 € ≈ 75,39 €
592 1050 € ≈ 79,16 €
De 502 à 591 1100 € ≈82,93 €
501 1150 € ≈ 86,70 €
de 472 à 500 1200 € ≈ 90,47 €
de 470 à 471 1250 € ≈ 94,24 €
de 443 à 469 1 300 € ≈ 98,01 €
442 1 350 € ≈ 101,78 €
de 413 à 441 1 400 € ≈ 105,55 €
de 409 à 412 1 450 € ≈ 109,32 €
Inférieur ou égal à 408 1 500 € ≈ 113,09 €

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à lire notre article dédié à la prime d’attractivité.

 

Rémunération prof des écoles : les autres éléments à prendre en compte

Des indemnités et des majorations suivant la situation personnelle et professionnelle du PE

Selon la situation de chaque professeur des écoles sur le plan personnel et professionnel, il peut bénéficier de différents éléments de rémunération en plus de son salaire de base, notamment :

    • l’indemnité de résidence ou le supplément familial de traitement ;
    • les majorations :  elles bénéficient aux professeurs des écoles pour un poste occupé dans un département d’outre-mer (entre 40 et 53 % en fonction de l’établissement d’affectation) ou dans une collectivité d’outre-mer (entre 40 et 108 % en fonction de l’établissement d’affectation) ;
    • d’autres rémunérations qui dépendent d’éventuelles missions spécifiques, de fonctions particulières ou encore de contraintes pour exercer leur profession

 

Les indemnités versées à l’entrée dans le métier

Les agents de la fonction publique d’État qui entrent dans les métiers d’enseignement, d’éducation et d’orientation bénéficient de deux primes destinées à faciliter leur installation et à reconnaître leur engagement professionnel :

    • La prime d’entrée : son montant est fixé à 1.500 € brut annuel. Son versement intervient en deux fois à la première titularisation.
    • La prime d’installation :  attention cette prime concerne exclusivement les communes de la région Île-de-France ainsi que Lille agglomération. En effet, le coût de la vie y est plus élevé que dans le reste de l’Hexagone. Son montant varie de 2.146 € à 2.210 € brut annuel selon le montant de l’indemnité de résidence. Elle concerne les agents qui sont affectés pour la première fois dans ces zones et qui n’y vivaient pas auparavant.

 

Le « Pacte enseignant »

Les professeurs des écoles peuvent prendre en charge des missions complémentaires, sur la vase du volontariat, au titre du « Pacte enseignant ».

Celles-ci peuvent porter sur :

    • l’accompagnement des élèves ;
    • le tutorat des pairs ;
    • la formation continue ;
    • l’animation de réseaux ;
    • la mise en œuvre de projets ;
    • etc.

Elles sont rémunérées 1.250 € brut/an par mission, sous forme de parts fonctionnelles d’ISAE.

Bon à savoir : vous pouvez exercer plusieurs missions au titre du Pacte en même temps.

 

Les rémunérations supplémentaires liées aux conditions d’exercice spécifiques

Le tableau ci-dessous présente les principales rémunérations liées à l’exercice de fonctions particulières, de missions spécifiques ou aux sujétions liées aux conditions d’exercice. Cette liste n’est pas exhaustive, il s’agit d’un aperçu des rémunérations les plus fréquentes.

Fonction, mission ou sujétion Rémunération (montant annuel brut)
Réseau éducation prioritaire REP Indemnité : 1 734 €
Réseau éducation prioritaire REP+ Indemnité : part fixe de 5 114 € + part modulable jusqu’à 702 €
Directeur d’école Indemnité : part fixe de 1 970,62 € + part modulable de 1 000 € à 1 800 € + NBI + BI : 650 € à 2 836 €
Directeur d’école REP ou REP+ Indemnité majorée (20 % ou 50 %)
Professeur des écoles en exercice en SEGPA,  EREA, ULIS collège-lycée et dans les EMS des articles L. 351-1 et D. 351-17 du code de l’éducation Indemnité : 1 765 €
Directeur adjoint de SEGPA Indemnité : 7 321 € + bonification indiciaire : 50 points d’indice majorés
Exercice d’une mission d’enseignement en milieu pénitentiaire Indemnité : 4 130 €
Professeur maître formateur Indemnité : 1 925 €
Professeur du premier degré chargé du tutorat d’un enseignant stagiaire du premier degré Indemnité : 1 250 €
Conseiller pédagogique Indemnité : 3 850 € depuis le 1er septembre 2023 + bonification indiciaire : 1 595 € (27 points NBI)

 

Simulateur de salaire de professeur des écoles : pour connaître sa future rémunération

Le site Education.gouv propose un simulateur gratuit de salaire d’instituteur. Avec cet outil, vous pouvez donc avoir une idée de votre rémunération en fonction de votre situation personnelle et professionnelle. Il est destiné aux enseignants titulaires, mais aussi à ceux qui veulent simplement se renseigner sur leurs salaires.

Bon à savoir : ce simulateur prend en compte les nouveautés instituées par le gouvernement Macron au 1er septembre 2023.

Le simulateur comporte quatre étapes. Seule la première étape est nécessaire pour obtenir un résultat. Les autres sont optionnelles, mais elles permettent d’affiner l’estimation de votre salaire.

Si vous êtes déjà en poste, votre bulletin de paie peut vous aider à compléter certaines rubriques, mais vous pouvez vous en passer pour utiliser le simulateur.

Enfin, sachez  que les renseignements saisis au sein du formulaire et les estimations fournies ne sont données qu’à titre indicatif.


Crédit photo : © uv_group / Adobe


Vous voulez partager votre expérience ?

Notre forum est là pour ça !
Autres articles intéressants
Simulateur prime de noël
newsletter Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour vous tenir informé de toutes les nouvelles aides

À quelles aides
avez-vous droit ?

Un problème ? Besoin d'une réponse personnalisée ?