Qui peut obtenir une prime Carsat pour l’amélioration de l’habitat ? Qu’en est-il pour les retraités de la Fonction Publique ?

travaux aide caisse de retraiteAfin de rester dans leur domicile le plus longtemps possible, les retraités de la fonction publique ou du régime général peuvent bénéficier d’une aide de la caisse d’assurance retraite : C’est l’Aide pour Bien Vieillir chez Soi. Le montant perçu permet de réaliser des travaux d’adaptation ou d’amélioration du logement pour pallier les difficultés que peuvent ressentir les personnes âgées dans leur vie quotidienne.

Ces dispositifs des caisses de retraite en faveur de l’indépendance des personnes âgées peuvent s’élever jusqu’à un montant de 3500 euros. Pour connaître quels types de travaux d’amélioration de l’habitat sont éligibles par votre caisse de retraite, rendez-vous dans cette partie.

Sous conditions de revenus, tous les retraités de plus de 55 ans peuvent bénéficier de cette aide financière. Toutefois, la perception de certaines aides, comme la Prestation Compensatoire du Handicap ou l’Allocation Personnalisée d’Autonomie est un des critères de non-éligibilité au dispositif d’aide à l’habitat. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Enfin, si vous souhaitez obtenir une aide des caisses de retraite pour réaliser des travaux et faire votre demande, nous vous expliquons comment procéder ici. Si vous le souhaitez, vous pouvez également consulter les aides de l’Anah pour personnes âgées.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’aide de la caisse de retraite pour les travaux d’amélioration du logement, sur les conditions d’éligibilité et sur la démarche d’obtention, consultez la suite de cet article.





Quelles sont les aides de la caisse de retraite pour faire des travaux ?

L’aide proposée par la caisse de retraite consiste en une prise en charge des travaux destinés à prévenir la perte d’autonomie des seniors. Elle n’est accordée que lors d’aménagements et d’installations dans votre résidence principale.

 

Adapter votre logement aux risques avec votre caisse de retraite

Le kit de prévention regroupe les petits travaux d’adaptation du logement destinés à éviter les risques de chutes et d’accidents, avec par exemple l’installation de :

  • Une deuxième aide à la montée dans les escaliers (rampe)
  • Un rehausseur de chaise, de fauteuil ou de WC
  • Une barre de soutien dans la douche ou les toilettes
  • Une assise pour la baignoire ou la douche
  • Un tapis antidérapant…

De manière générale, le kit de prévention intègre toutes les petites installations conseillées par un ergothérapeute. Il est présenté sous forme de forfaits dont le montant varie entre 100 euros et 300 euros suivant vos besoins et vos revenus.

 

L’aide de votre caisse de retraite pour l’amélioration du logement

Il est aussi possible d’effectuer des travaux d’aménagement plus importants avec l’aide à l’habitat proposé par votre caisse d’assurance retraite. L’aide pour bien vieillir chez soi permet ainsi de réaliser de nombreux projets :

  • Travaux d’isolation thermique de votre appartement ou votre maison
  • Aménagement des sanitaires et des toilettes (pose d’une douche à l’italienne, de WC surélevés)
  • Installation d’un balisage lumineux ou d’un revêtement de sol adapté
  • Agrandissement de portes
  • Automatisation des volets…

C’est lors de la visite d’évaluation par un spécialiste que seront déterminés le type de travaux envisagés pour préserver votre indépendance, ainsi que le montant de l’aide qui vous sera accordé. En effet, celle-ci est plafonnée à 3500 euros et dépend de vos ressources et de celles de personnes vivant sous votre toit.

Pour connaître la liste des travaux pouvant être financés par votre caisse de retraite pour l’aide à l’habitat, n’hésitez pas à contacter un conseiller retraite.

 

Aides de la caisse de retraite pour adapter un logement : Pour qui ?

Pour bénéficier de cette aide financière proposée par votre caisse de retraite, vous devez impérativement répondre à plusieurs conditions :

  • Le logement concerné doit être votre résidence principale (en tant que propriétaire ou locataire)
  • Être âgé d’au moins 55 ans
  • Rencontrer des difficultés dans les gestes de votre vie quotidienne

Si vous êtes retraité de l’État, vous devez :

  • Percevoir une pension civile ou une pension d’ouvrier d’État
  • Avoir exercé votre plus longue activité professionnelle en tant que fonctionnaire ou ouvrier d’État

Si vous êtes retraité du régime général, vous devez :

  • Percevoir une pension de retraite auprès du régime général
  • Avoir exercé votre plus longue activité professionnelle dans le secteur privé

Attention, vous ne pouvez pas prétendre à l’aide pour travaux d’amélioration du logement de la caisse de retraite si vous percevez ou si vous êtes éligible à une de ces prestations :

Vivre en famille d’accueil est également une des conditions de non-éligibilité à cette aide.


Formulaire de demande d’aide des caisses de retraite pour travaux

Selon le régime de retraite dont dépend le demandeur, un formulaire spécifique doit être rempli. Par la suite (pièces complémentaires et visite d’évaluation), la procédure est identique.

Pour monter votre dossier de demande d’aide à l’habitat pour les retraités du régime général, vous devez télécharger le formulaire ci-dessous :

Pour constituer votre demande d’aide à l’habitat pour les retraités de la Fonction publique, vous devez tout d’abord remplir le formulaire ci-dessous :

Avant d’adresser votre demande d’aide travaux à votre caisse d’assurance retraite, n’oubliez pas de joindre les pièces justificatives demandées :

  • Une photocopie recto/verso de votre dernier avis d’imposition, ainsi que celui de la personne vivant à vos côtés (que ce soit votre conjoint, partenaire de PACS ou votre concubin)
  • Une copie du jugement rendu pour mise sous tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice (si vous êtes sous protection juridique)
  • Une photocopie de votre ouverture de pension ou brevet de pension de la Caisse des dépôts et consignations pour les Ouvriers d’État (si vous êtes retraité de la fonction publique)
  • un RIB

Bon à savoir : Le montant de votre aide Bien Vieillir chez Soi par votre caisse de retraite est calculé suivant les ressources indiquées sur votre dernier avis d’imposition.

Toutefois, si votre situation financière a changé (en cas de séparation ou de veuvage par exemple), vous pouvez en faire part à votre caisse de retraite en remplissant l’annexe prévue à cet effet dans votre formulaire.

Le dossier dûment complété sera ensuite à envoyer à votre caisse d’assurance retraite par lettre recommandée avec avis de réception. Vous pouvez consulter toutes les adresses Carsat.

 

Visite d’évaluation du logement par la caisse de retraite

Une fois la demande reçue, la caisse d’assurance retraite va vérifier si votre dossier est bien complet. En cas d’oubli, une personne se chargera de vous contacter pour vous en faire part. Il est également possible de désigner une personne tierce qui s’occupera du suivi de votre demande. Pour cela, il suffit de remplir la partie 8 de votre formulaire avec ses coordonnées.

Si vous êtes éligible à l’aide à l’habitat, la caisse de retraite va organiser une visite d’évaluation de votre logement. Cette visite est obligatoire et est réalisée par un spécialiste de l’habitat. Ainsi, il pourra déterminer avec vous ce dont vous avez besoin, ce qu’il est possible de mettre en place et le coût des éventuels travaux nécessaires.

Il vous donnera également des conseils pratiques pour mieux vivre votre quotidien : quel éclairage est le plus adéquat, comment organiser son intérieur pour éviter les chutes… Cela peut être de petites astuces simples comme de retirer un tapis qui risquerait de vous faire glisser au bas d’un escalier ou d’enlever les fils d’alimentation qui traînent et peuvent vous faire trébucher… Si vous avez des questions qui vous préoccupent, vous pouvez lui en faire part, il est là pour vous aider et vous permettre de rester le plus longtemps possible chez vous, en toute sécurité.

La visite d’évaluation doit impérativement se faire en votre présence, mais vous pouvez également demander à un membre de votre famille ou à un proche de venir vous tenir compagnie.

Pour organiser cette visite d’évaluation de votre habitation, la caisse de retraite va vous contacter (ou appellera la personne chargée du suivi de votre dossier) pour convenir ensemble d’un RDV. L’interlocuteur que vous aurez au téléphone vous précisera qu’il appelle de la part de l’assurance retraite, pour le compte de l’État, au titre de l’action sociale interministérielle.

Une fois la visite terminée, le spécialiste de l’habitat va établir un diagnostic de la situation avec ses préconisations. Ce document sera transmis à votre caisse de retraite et, le cas échéant, un courrier vous sera alors adressé avec la nature et le montant des aides accordés.

 

Mise en place des travaux par la caisse de retraite

Dès réception du courrier de confirmation de votre caisse d’assurance retraite, vous pouvez faire appel à l’artisan de votre choix pour la réalisation des travaux. Dans le cas où vous ne sauriez pas à qui vous adresser, le spécialiste de l’habitat peut vous donner les coordonnées de professionnels sûrs et expérimentés.

Attention, tout chantier débuté avant d’avoir reçu le courrier de confirmation de votre assurance retraite pourrait être entièrement à votre charge. Il est donc impératif d’attendre l’accord de votre caisse de retraite avant d’entamer des travaux.

Les travaux devront obligatoirement être réalisés dans un délai de 12 mois à partir de la date de confirmation de l’aide à l’habitat. Et si vous quittez votre logement dans les 5 ans qui suivent le versement de l’aide, il est tout à fait possible que vous ayez à rembourser la somme perçue.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre caisse de retraite par courrier ou par téléphone au 3960. Nous vous conseillons également de consulter l’ensemble des aides permettant l’amélioration de l’habitat sur ce lien.





Crédit photo : ©  aytuncoylum / Fotolia

Noter cet article
Laisser une réponse

Posez votre question