Pourquoi passer par un courtier : un intermédiaire utile pour votre projet immobilier

Lors de l’achat d’un bien, il est important de comparer les offres de prêts immobilier pour faire jouer la concurrence. Pas simple de le faire sans être accompagné !

Intermédiaire entre l’acquéreur et la banque, le courtier est un prestataire indépendant dont le rôle est principalement de négocier les taux d’intérêt. Mais sa mission ne s’arrête pas là puisqu’il est aussi présent pour accompagner ses clients à monter un dossier solide et pour répondre à toutes leurs questions durant le processus d’achat.

Un gain de temps considérable, la construction d’un dossier clair et rassurant pour les établissements bancaires, des conditions d’emprunt intéressantes, un taux négocié au plus bas… Les avantages de faire appel à un courtier sont nombreux. Il y a malgré tout quelques inconvénients, notamment les honoraires et frais de dossier à régler à l’intermédiaire.

Enfin, il n’y a pas de moment parfait pour contacter un courtier : cela peut aussi bien être avant d’avoir déniché le bien idéal ou après avoir fait une offre ou signé un compromis. Dans tous les cas, ce professionnel aura son rôle à jouer pour que le projet soit mené à terme.

Pour tout savoir sur le rôle d’un courtier, les avantages et les inconvénients de faire appel à ce prestataire, et quand le contacter, poursuivez simplement la lecture de cet article.

Rappel : le rôle d’un courtier pour un achat immobilier

Le courtier est un intermédiaire entre vous, l’acquéreur, et l’établissement bancaire. Son objectif est principalement de négocier les meilleurs taux de crédit immobilier, mais pas seulement ! Il est également là pour vous accompagner durant tout le processus d’achat de votre futur bien et vous conseiller au mieux suivant votre situation, vos besoins et vos attentes.

Dès votre premier rendez-vous avec le courtier, ce dernier va étudier soigneusement votre profil et monter un dossier percutant et solide à présenter auprès des différentes banques.

Généralement, il s’agit d’un indépendant. Certains exercent depuis Internet, ce sont les courtiers en ligne, quand d’autres travaillent en agence, ce sont les courtiers physiques. Les premiers ne peuvent être contactés que via leur site web alors que vous pourrez rencontrer « en face à face » les seconds. Leur mission reste toutefois la même et leurs compétences également !

 

Pourquoi prendre un courtier immobilier : les 7 avantages

Un expert en crédit pour vous accompagner dans votre projet

39% des Français font appel à un courtier pour leur achat immobilier (Source : OpinionWay 2022). Et pour cause, les avantages sont nombreux. Explications.

 

1. Un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet

Faire appel à un courtier, c’est vous assurer un accompagnement personnalisé durant toutes les étapes de votre projet immobilier.

Son expertise dans les secteurs bancaire et immobilier lui permet d’évaluer votre situation et de vous rassurer quant à la faisabilité de votre future acquisition.

Il est également là pour répondre à toutes vos questions. En effet, monter un dossier de demande de financement n’est pas si simple :

  • Quels justificatifs doivent être joints pour rassurer la banque ?
  • Quelle est la durée d’emprunt la plus adaptée à votre cas ?
  • Comment sélectionner la meilleure assurance emprunteur ?

Autant d’interrogations auxquelles votre courtier pourra répondre afin que vous puissiez faire le bon choix et mettre toutes les chances de votre côté pour réaliser votre projet immobilier.

 

2. Des connaissances pointues sur les spécificités des prêts

Prêt à taux zéro, prêt « action logement »… Autant de prêts réglementés dont les conditions d’éligibilité et les démarches administratives peuvent paraître floues ou délicates à appréhender. Le courtier, lui, maîtrise parfaitement le sujet et pourra vous aiguiller sur ce genre d’emprunt si cela vous est avantageux.

En outre, grâce à son réseau de partenaires, il connaît sur le bout des doigts les offres des différentes banques. Il vous orientera vers le type d’emprunt le plus adapté à votre situation, vos attentes et vos contraintes.

 

3. Un gain de temps considérable

L’achat  d’un bien immobilier est chronophage et sera complexe à traverser si vous êtes pressé (après avoir signé un compromis de vente notamment).

Avant de devenir l’heureux propriétaire d’un bien, vous allez devoir passer par plusieurs étapes :

  • Calculer votre budget suivant votre capacité d’emprunt et en prenant compte votre taux d’usure .
  • Monter un dossier de demande de crédit immobilier convaincant et solide afin de rassurer les établissements bancaires.
  • Démarcher les banques et obtenir des rendez-vous pour présenter votre dossier.
  • Comparer les différentes offres qui vous ont été faites.
  • Négocier (éventuellement).

Le courtier va vous faire gagner un temps précieux grâce à ces connaissances du marché du crédit immobilier (pour le calcul de votre budget), grâce à ces compétences du secteur bancaire (pour le montage de votre dossier et la négociation) et grâce à son réseau de partenaires (pour le démarchage des banques). Il s’occupe de tout !

 

4. La construction d’un dossier solide

Décrocher un prêt immobilier est de plus en plus complexe. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) met en place de nombreuses contraintes afin de protéger les ménages les plus fragiles et éviter les dossiers de surendettement. Les banques sont donc plus difficiles à convaincre qu’auparavant.

Selon un sondage Opinion System pour l’Association française des intermédiaires en bancassurance (AFIB), près de 1 dossier de demande d’emprunt immobilier sur 2 est refusé !

Faire appel à un courtier est alors fortement recommandé pour vous aider à monter un dossier clair, rassurant et adapté aux attentes des conseillers.

 

5. Des taux négociés au plus bas

C’est sans conteste l’avantage le plus mis en avant par les courtiers en prêt immobilier : les économies réalisées grâce à des taux négociés.

Et c’est la vérité, car il s’agit de leur cœur de métier. Ces professionnels obtiennent généralement des taux de crédit plus bas que ce que vous pourriez vous-même négocier.

 

6. Des conditions d’emprunt plus avantageuses

Un taux d’emprunt bas, c’est déjà très bien ! Mais il n’y a pas que cet aspect que le courtier en prêt immobilier peut négocier pour vous :

  • offres promotionnelles ;
  • conditions préférentielles sur certains frais ;
  • avantages sur les indemnités de remboursement anticipé ;
  • assurance emprunteur à prix réduit ;
  • etc.

 

7. Un crédit immobilier dans les plus brefs délais

Enfin, en faisant appel à un courtier, vous obtiendrez un rendez-vous avec la banque beaucoup plus rapidement que si vous réalisiez les démarches seul.

Et pour cause, les établissements bancaires accordent plus de crédibilité aux dossiers apportés par les courtiers partenaires.

 

Faire appel à un courtier : les 2 inconvénients

Des inconvénients minimes

Prendre un courtier, c’est faire rentrer un intermédiaire dans l’équation futur propriétaire/banque. De ce fait, deux inconvénients sont à prendre en compte avant de faire appel à ce prestataire.

 

1. Des frais supplémentaires

Comme tous les intermédiaires, il va falloir rémunérer le courtier sous forme d’honoraires et de frais de dossier. Cela représente en moyenne 1 % du capital emprunté.

Toutefois, en faisant appel à un courtier, les frais bancaires sont souvent remplacés par des frais de courtage et ces derniers sont moins élevés (et donc plus avantageux pour vous).

En outre, il est tout à fait possible d’essayer de négocier ces frais et honoraires. Généralement, si le cabinet de courtage est important, il sera plus facile de les revoir à la baisse.

Enfin, il est essentiel de garder en tête que ces frais et honoraires ne vous seront exigés que si le crédit immobilier est signé par l’intermédiaire du courtier. En bref, si vous ne décrochez pas d’emprunt ou si celui-ci ne correspond pas à votre demande, vous n’avez rien à lui verser !

Bon à savoir : le montant des honoraires du courtier doit être écrit noir sur blanc sur le mandat de recherche que vous signez. Il ne s’agit donc pas de frais « surprise » ou cachés. Par ailleurs suivant les partenariats, le courtier peut même recevoir une commission, versée par la banque. Dans ce cas, sa prestation est incluse dans le coût total de l’emprunt et vous n’aurez rien à débourser.

 

2. Une question de confiance

Pour certains, il peut être délicat de déléguer la gestion de son dossier à un intermédiaire. Cela demande de lui faire confiance, car c’est de lui que va dépendre le montant de vos mensualités pendant plusieurs décennies.

Enfin, les courtiers travaillent généralement toujours avec les mêmes établissements, il peut donc être difficile d’avoir confiance en leur impartialité.

 

Passer par un courtier : à quel moment ?

Vous avez pris votre décision et souhaitez passer par un courtier pour toutes les raisons invoquées précédemment ? Vous vous posez alors peut-être la question « quand contacter ce professionnel ? ».

Sachez qu’il n’est pas obligatoire d’attendre d’avoir déniché votre bien pour vous rapprocher d’un courtier. Au contraire, il ne faut pas hésiter à convenir d’un rendez-vous dès le début de votre projet. Il pourra ainsi vous aider à définir votre capacité d’emprunt, et pourquoi pas, vous renseigner sur les prêts les plus adaptés à votre profil.

Si vous avez déjà trouvé votre bien et fait une offre, voire si vous avez signé un compromis de vente, vous pouvez aussi faire appel à un courtier. Celui-ci se chargera de monter votre dossier rapidement pour le présenter aux banques et décrocher pour vous les meilleurs taux et conditions d’emprunt.

 

Notre conseil : rencontrez plusieurs courtiers

Dans tous les cas, nous vous encourageons très fortement à rencontrer plusieurs courtiers avant de faire votre choix. En effet, il y a énormément d’indépendants et il serait dommage de passer par un professionnel avec qui vous ne vous entendez pas ou en qui vous n’avez pas confiance !

N’hésitez donc pas à regarder les avis et témoignages sur Google, à demander autour de vous si votre entourage peut vous recommander quelqu’un et à prendre contact avec 3 ou 4 courtiers pour vous faire votre propre opinion.

Au-delà du « feeling », il peut être intéressant de vérifier avec quelles banques votre futur intermédiaire travaille : certains se limitent à leurs partenaires, mais d’autres ont tendance à contacter un maximum d’établissements afin de multiplier vos chances.

le forum
Une question à poser ? Un problème à soulever ? Toute une communauté à votre écoute ...

Crédit photo : © PaeGAG / Adobe

Laisser une réponse

À quelles aides sociales avez-vous droit ? Simulation gratuite
Posez votre question