Indemnisation grossesse

Qui a droit à la prime de naissance ? Quelles sont les aides pour partir en vacances ? Comment faire une demande d'aide à la cantine scolaire...
Avatar du membre
elàndra.delewèn
Messages : 1
Enregistré le : jeu. 21 mars 2019 09:11

Indemnisation grossesse

jeu. 21 mars 2019 09:42

Bonjour à tous,

Je vais tenter de vous expliquer ma situation brièvement. Je suis diplomée auxiliaire de vie sociale depuis juin 2016, une fois mon diplôme obtenu, j'ai travaillé directement en maison de retraite, en faisant fonction d'aide soignante. Mon projet, étant, par la suite de rentrer à l’école d'aide soignante. J'ai travaillé dans cet établissement jusqu'à mon entrée à l'école d'aide soignante (jusqu'en octobre 2017). Sur cette période, je n'ai eu aucunes vacances.
Je suis donc rentrée à l'école d'aide soignante en cursus partiel, d'octobre 2017 à juin 2018. La cadre de l'ancien établissement ou je travaillais, avait repris contact avec moi assez vite, pour me demander si j'étais d'accord, de faire la saison une fois l'école terminée, j'ai accepté.
Je travaille donc à nouveau dans cette maison de retraite à temps plein, depuis début juin 2018. Il y a de nombreux arret de travail, des départs professionnelles qui ne sont pas remplacés (depuis un an maintenant... car manque de personnel), des semaines à rallonge, des horaires chaotiques (je peux très bien être de soir, (14h/21h, puis le lendemain être de matin 6h50/14h20) Mes dernière vacances datent de mai 2018 (lorsque j'étais à l'école d'aide soignante), je commence à vraiment saturer, physiquement et psychologiquement.
J'ai été voir la cadre début janvier, pour lui dire que je poursuivais mon contrat comme c'était prévu jusqu'à fin mars, mais qu'ensuite, je ne renouvellerai pas, car j'avais besoin de me prendre des vacances. Je pensais me prendre mon mois d'avril puis ensuite enchainer sur de l’intérim, je trouve que ça peut être assez formateur lorsqu'on est juste diplômée.
Seulement voila, en essai bébé depuis bientôt 1 an, je suis (enfin) enceinte. C'est tout récent, je suis à 5 semaines d’aménorrhée. Et ça m’embête de faire de l’intérim enceinte, ne sachant pas ou je vais atterrir, les collègues n'étant pas au courant, bref, j'ai peur de me retrouver dans des établissements avec un fort rythme de travail et de trop forcer. Ne vaudrait il mieux pas, que je parle à la cadre et que je reste dans l'établissement ou je suis actuellement, jusqu'a ce que je ne puisse plus travailler ? Les collègues me connaissent, je fais attention, elles comprennent, et m'aident pour les transferts compliqués etc. Il manque 2 postes pour le mois d'avril, je pourrai donc demander à la cadre de rester ? Le problème étant, que j'ai réservé des vacances pour les 2 dernières semaines d'avril et je ne sais pas si elle va accepter.. Dans tous les cas, j'ai besoin de ces 2 semaines de vacances...
Bref, tout cela pour dire, que je suis un peu perdue niveau indemnisation. Je peux avoir actuellement droit à environ 10 mois de chômage, j'ai regardé pour le congés maternité, je remplis les conditions, mais ils se basent sur la rémunération des 3 derniers mois travaillés, avant l’arrêt. Du coup, si en avril et mai par exemple, je fais de l’intérim mais que j'ai peu ou pas de missions, le congès maternité va se baser sur ça pour m'indemniser ??? Ce n'est pas intéressant, et ça serait plus avantageux pour moi qu'il se base sur mon salaire de janvier, février, mars. En avril, c'est pareil, ayant réservé mes vacances, je n'aurai pas un mois plein, mais seulement dans le meilleur des cas 20 jours travaillés environ...
Mon but étant de coupler mon chômage à mon congés maternité pour m’arrêter lorsque je ne pourrai plus travailler et pour rester le plus longtemps possible avec mon bébé. Alors je ne sais plus quoi faire, je voulais me prendre mon mois d'avril, mais est ce bien raisonnable ? Cela va me "prendre" un mois de chômage, que j'aurai pu garder pour rester avec bébé. Ne vaut il mieux pas, que je fasse une croix sur mes vacances, et que je m’arrête complétement quand ma grossesse sera plus avancée ? Ou est ce que vous pensez que je peux me prendre mon mois d'avril, puis ensuite enchainer sur de l’intérim ou un nouveau travail ? Je suis complétement perdue, point de vu indemnisation je ne sais pas ce qui est le mieux. Je tiens à préciser que mon compagnon à un travail fixe, mais que si je ne suis pas indemnisée, ça va être compliqué de vivre avec son salaire uniquement. Si l'indemnisation du congés maternité se base sur les 3 derniers mois travaillés, ça n'a pas d’intérêt de faire de "petits" mois... Je travaille avec un rythme vraiment soutenu depuis presque un an, si je lâche un peu, car trop fatiguée, mon indemnisation sera moindre ? Complétement perdue, ne sait pas quoi faire, et m'arrêter dès maintenant, c'est vraiment prématuré, je me sens encore capable de travailler.

Si quelqu'un à des infos et peut m'éclairer, ça serait vraiment gentil, si je n'ai pas été assez clair sur certains points ne pas hésiter à me demander. Merci à vous tous.
Avatar du membre
JeanLM
Messages : 78
Enregistré le : jeu. 30 août 2018 11:38

Re: Indemnisation grossesse

ven. 22 mars 2019 11:08

Bonjour elàndra.delewèn,

Tout d'abord félicitation ! Je vais essayer de vous apporter des informations, qui je l'espère, pourront vous être utiles dans votre réflexion.

Tout d'abord en ce qui concerne votre indemnisation de congé maternité, il existe plusieurs cas de figure. Si vous êtes en activité régulière, les salaires des 3 derniers mois seront étudiés. En revanche dans le cadre d'une activité irrégulière (intérim par exemple), la CPAM se base sur les ressources des 12 mois précédents le début de votre congé maternité.

Dans votre situation, cela peut impacter vos droits. Je vous conseille de faire plusieurs simulations de vos droits à l'indemnité journalière. Pensez bien à simuler vos droits à compter du début prévu de votre congé maternité (probablement vers la fin de l'année). Cela vous permettra de bien cerner les différentes possibilités. Vous trouverez toutes les explications dans cet article https://www.aide-sociale.fr/indemnite-m ... imulation/.

Je ne peux pas vous aider dans votre choix entre votre travail actuel et l'intérim. Cependant, je vous rejoins quand vous dites que selon les missions d'intérim que vous allez accepter, les conditions peuvent être plus ou moins adaptées à une femme enceinte. De plus, certains employeurs seront peut-être réticents à l'idée d'embaucher une femme enceinte. Cela sera difficile à cacher dans les mois à venir !

En cas de besoin, même si vous ne souhaitez pas vous arrêter totalement, vous pouvez sans doute prévoir des arrêts ponctuels pour vous reposer.

Je vous souhaite une bonne continuation et n'hésitez pas à revenir sur le forum

Cordialement

Retourner vers « Aides aux familles »

Derniers messages

newsletter La newsletter

Tenez-vous au courant de
toutes les nouvelles aides,
inscrivez-vous à notre newsletter

'