X
    Categories: Aides à la santéAides handicap

L’AAH ou Allocation Adultes Handicapés : Montant AAH en 2018 et conditions d’attribution

EDITO : Le gouvernement a annoncé une revalorisation de l’AAH en 2 étapes. Au courant de l’année 2018, l’AAH passera à 860 euros pour atteindre 900 euros en 2019. Les informations contenues dans la suite de cet article restent d’actualité pour le moment. Dès que les textes officiels seront publiés, l’article sera mis à jour.

L’allocation aux adultes handicapés ou AAH est une aide versée par la CAF aux personnes atteintes d’un handicap les empêchant de travailler. Une commission (la CDAPH) détermine le taux de cet handicap.

Le montant de l’AAH a été augmenté le 01/04/2017. Il s’élève à l’heure actuelle à 810,89 euros par mois au maximum mais peut être abaissé selon les ressources du bénéficiaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les conditions d’attribution de l’AAH, le montant auquel vous pouvez prétendre, les revenus cumulables et comment faire une demande, consultez la suite de cet article.

L’allocation aux adultes handicapés ou AAH, qu’est ce que c’est?

L’allocation adultes handicapés (appelée aussi AAH ou allocation COTOREP) est une aide sociale versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) aux personnes atteintes d’un handicap, de tout type, ou d’une maladie chronique invalidante, et qui, du fait de cet handicap, ne peuvent travailler normalement et ainsi assurer convenablement leur subsistance. Cette prestation, créée en 1975 par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975, a pour objectif de sortir les personnes handicapées de leur situation d’exclusion en leur assurant un revenu minimal.

Revalorisée depuis 2005 par la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, toujours en vigueur à ce jour, le versement de l’AAH se fait sous certaines conditions qu’il est important de connaître avant d’entamer les démarches.

 

Les conditions d’attribution de l’allocation aux adultes handicapés

Le droit à l’AAH est ouvert aux personnes reconnues comme handicapées par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) anciennement appelée COTOREP. Elles peuvent prétendre à l’allocation adulte handicapée dès lors qu’elles ne bénéficient pas d’un autre avantage, comme par exemple une pension d’invalidité ou une rente d’accident du travail d’un montant au moins égal à celui de l’AAH.

La personne doit remplir un certain nombre de conditions, du point de vue de son handicap, son âge… dont en particulier les suivantes :

  • Être reconnu comme handicapé : Le demandeur de l’AAH doit avoir un taux d’incapacité permanent d’au moins 80%. Ce taux est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH, autrefois appelée COTOREP). La personne handicapée dont le taux d’incapacité est compris entre 50% et 79%, peut faire une demande d’AAH, dans la mesure où son handicap représente une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi, et ne peut être compensé par des aménagements spécifiques, comme un poste de travail adapté. La restriction est considérée comme durable dès lors que cette dernière est prévisible pour une durée d’au moins un an à compter du dépôt de la demande, même si la situation médicale de la personne est susceptible d’évoluer.
  • Être âgé au minimum de 20 ans : Ou de plus de 16 ans si l’allocataire n’est plus considéré comme à charge. L’AAH ne peut plus être versée à partir de l’âge minimum légal de départ à la retraite : la personne bascule alors dans le régime de retraite pour inaptitude, sauf dans le cas d’une incapacité d’au moins 80%. Une allocation réduite peut alors être versée en complément de la retraite.
  • Être résidant en France : Pour bénéficier de l’AAH, le demandeur doit résider de façon permanente sur le territoire français (les étrangers hors UE doivent être en possession d’un titre de séjour régulier).
  • Être dépourvu de revenus “suffisants” : Enfin, les ressources de la personne handicapée sont prises en compte et ne doivent pas dépasser un certain plafond annuel de 9 730,68€ pour une personne seule et de 19 461,36€ pour une personne vivant en couple. Ces plafonds sont majorés de 4 850,76€ par enfant à charge. Les revenus pris en compte sont tout ceux figurants sur votre déclaration d’impôts. Si le bénéficiaire de l’AAH travaille (en dehors d’un ESAT), il devra transmettre tous les 3 mois à la CAF le formulaire cerfa n°14208*01 ou déclarer ses revenus en ligne sur le site de la CAF ( Si vous ne renvoyez pas le formulaire dans un délai de 3 mois, l’allocation sera suspendue).

L’allocation adulte handicapée vous sera attribuée pour une durée d’un an minimum qui pourra ensuite être renouvelée en fonction de la persistance de votre handicap.

A noter : Depuis le 1er janvier 2017, il n’est plus possible de cumuler AAH et ASS. Les bénéficiaires de l’AAH ne peuvent plus faire une demande d’ASS. A l’inverse, les bénéficiaires de l’ASS qui font une demande AAH percevront l’Allocation de Solidarité Spécifique jusqu’à attribution de l’AAH. Le versement de l’ASS sera ensuite suspendu.

Comment faire une demande d’allocation adulte handicapé?

La demande d’AAH doit se faire auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Votre demande d’allocation adulte handicapée doit être accompagnée du :

Dès le dépôt de la demande, une procédure de reconnaissance de la qualité de “travailleur handicapé” est automatiquement engagée. Il en est d’ailleurs de même lors d’un renouvellement de la demande d’allocation.

Le demandeur est examiné par un médecin qui déterminera son taux d’incapacité et transmettra ses conclusions à la CDAPH. La Commission statuera ensuite sur la validité du dossier. Le droit à l’AAH est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt du dossier, mais si la CDAPH ne s’est pas prononcée dans les 4 mois, son silence équivaut à un rejet de la demande d’AAH.

 

Le montant de l’AAH (allocation adulte handicapé) en 2018

Le montant de l’AAH à partir du 1er avril 2017 est au maximum de 810,89 euros (au lieu de 808,46€ avant). Cette montant varie en fonction des ressources déclarées chaque trimestre. Si le bénéficiaire est sans ressources, il peut prétendre au montant AAH maximum, sinon la somme varie selon plusieurs cas :

  • Si le demandeur de l’AAH perçoit une pension (invalidité, rente d’accident du travail, retraite) : le montant de l’allocation adulte handicapée correspond à la différence entre la moyenne mensuelle de ses autres ressources et les 810,89€ de l’AAH. Ainsi, le montant de l’AAH complétera vos pensions jusqu’à un maximum de 810.89 euros en 2018.

  • Si le bénéficiaire de l’AAH reprend une activité rémunérée : L’AAH peut être cumulée à 100% pendant 6 mois avec vos salaires. La CAF devra être avertie dans les plus bref délais de cette reprise d’activité.
  • Si le bénéficiaire travail au moment de sa demande : Le montant sera calculé en fonction des revenus perçus par cette activité, et, le cas échéant, des revenus du conjoint, concubin ou pacsé.

L’AAH peut également être cumulée avec d’autres prestations sociales, comme le complément de ressources ou la majoration pour la vie autonome, sous certaines conditions, notamment pour les personnes dont le taux d’incapacité est d’au moins 80%. Comme pour l’allocation adulte handicapé, la demande est à adresser à la MDPH.

Si le bénéficiaire de l’AAH est, durant plus de 2 mois, dans un établissement de santé ou pénitentiaire, le montant de l’AAH est ramené à 243.27 euros jusqu’à sa sortie. Seuls les bénéficiaires ayant une personne à charge, un conjoint sans travail et reconnu par la CDAPH ou astreint au forfait journalier ne se verront pas appliquer cette diminution.

 

En savoir plus sur l’AAH

Vous pouvez vous rendre directement à la MDPH la plus proche de chez vous pour vous renseigner sur la pension adulte handicapé (liste des MDPH en France) ou auprès de votre CAF. Si vous avez des questions précises, vous pouvez aussi les poser sur le forum des aides sociales, disponible ici.

N’oubliez pas qu’en tant que bénéficiaire de l’AAH, vous pouvez prétendre à de nombreuses aides supplémentaires, telles que le tarif social d’EDF ou bien encore à la CMU complémentaire. (mais seulement dans des cas particuliers comme à la suite d’une longue hospitalisation : http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2001/01-34/a0342260.htm).

En revanche, la prime de noël (en savoir plus) n’est pas accessible aux personnes percevant l’AAH à l’heure actuelle. En effet, le gouvernement a mis en place depuis quelques années un programme de revalorisation du montant de l’allocation adulte handicapé de plus de 25% et n’a pas élargi les conditions d’attribution de la prime de fin d’année.

Crédit photo : © Tyler Olson et VadimGuzhva / Fotolia

VN:F [1.9.22_1171]
please wait...
Rating: 7.0/10 (62 votes cast)
Johan :

View Comments (70)

  • Bonjour Madame, Monsieur.

    Mon AAH vient d'être arrêté sans aucun motif. Ma question est quels sont mes recours pour avoir le versement de celle-ci tout en sachant que je suis reconnu entre 50% et 79%.

    Cordialement.

    • AAH est attribuée pour une durée de deux ans ou 4 ans ' il faut déposer une demande de renouvellement des droits de AAH 4 à 6 mois avant la fin de vos droits.

      Si vous avez fait une demande de renouvellement de AAH la durée pour traiter votre dossier est de 4 à 6 mois cela dépend de la MDPH de votre lieu de habitation. Si la commission des droits à la autonomie a rejeté votre demande AAH vous avez deux mois pour faire un recours

  • bonjour,

    Je suis reconnue handicapée, je suis veuve avec 2 enfants à ma charge. Je reçois une allocation aah de 577€ car je reçois de la carsat une pension de réversion de 232€. Ils m'ont dit à la caf que je dépasse les plafonds et avec deux enfants à charge une de 20 ans et un de 16 ans voila avec quoi je vis.

    J'ai une allocation logement de 407€ et en plus ils m'ont baissé de 1€, mon loyer est de 700€, je paye une mutuelle (pas droit à la cmu). La prime de noël je n'ai pas le droit non plus, y'en a qui font pas noël et ils ont droit. Où va la France, désolé je suis dégoûtée de voir ça en France .

  • Bonjour !

    Le tribunal de l'handicap à paris a reconnu mon handicap à 80/pour cent, mais la MAH à Versailles ne veut pas me reconnaître suite à deux AVC que faire ? j'ai du mal à marcher merci de m'aider.

  • je lis bcp de,commentaire au désarroi et je le comprend lorsque je,vois mes,voisins migrants avec des tels haut,de gamme je perçois un malaise en france marche ou crève voilà la politique française nous sommes bon a crèver

  • Nous les handicapés, on aimerait travailler. Mais voila, la vie nous a donné ça avec un gros handicap. Vous voulez faire quoi, j'aimerai être normal et travailler mais bon. Le bénéficiaire du rsa, il y en a qui trouve pas de travail, il y en a qui on pas envie de travailler. Il faut que macron est plus de contrôles surtout dans les cités.

    • Je suis d'accord avec vous. Dans les cités la majorité ne font rien excepté faire des enfants pour toucher des allocations. J'habite dans une cité et j'ai hâte de partir. La majorité des gens ne travaillent pas, des bons à rien pour la société.

  • Moi je suis handicapé de naissance, je vis avec ma copine et son fils. Elle ne travaille pas et on touche l'aah. Est ce qu'on a une prime de noël ?

  • Bonjour à vous,

    Je suis Handicapé a 79% je suis Cardiaque avec du diabète en plus j'ai une sciatique bas des reins cou fesses picotements des cuisses et pieds. On ne veut pas me mettre à 80% mais quand je vois ou qu'ils disent sur un site qu'il y en a qui ont moins que moi et sont a 80%, il doit y avoir des passes droit. Merci de votre réponse.

    Cordialement Jolivet

    • Bonjour, je suis dans le même cas que vous, je suis reconnue travailleur handicapé entre 50 et 78 %, j'ai des problèmes cardiaques, tyroides, Maladies de Biermer, genoux, hanches, affaissement de la voute plantaire (donc, je ne peux marcher x temps sans avoir des douleurs horribles) MAIS je ne suis pas pris à 80 % et l'AHH et à chaque fois refusée ainsi que le stationnement handicapé.
      Et quand je vois des voisins qui sont très bien, qui marchent etc.. Je me pose des questions.. AH, pour finir, je suis au chomage et je touche l'ASS et j'ai un enfant à charge.. Donc rien de plus pour vivre..
      Cordialement

      • Bonjour, si vous n'etes pas d accord avec la decision de la mdph , vous avez le droit de faire un recours gracieux dans les 2 mois suivant la decision. Faite vous aider par une assistante sociale ou une personne qui connait bien les choses de l administration pour vous aider, toujours envoyer les courriers en lettre recommandée.

        En ce qui me concerne, il avait refusé l'invalidite à mon mari, qui suite à une opération d une hernie discale ne sent plus sa jambe droite. Totale insensibilité et ca commence de l autre côté donc j ai fait le recours, sa met quelques mois pour qu'il réponde, mais là il vienne d accepter la carte et une reconnaissance à plus de 80%. Bonne chance à vous

      • Bonjour il faut demander à votre médecin de refaire la demande et lui dire que vous ne pouvez pas vous déplacer à pied plus de 300 mètres, j'espère que ca vous aidera c'est comme ca que j'ai pu avoir ma carte de stationnement

  • bonjour les amis,
    Mon cas n'est pas isolé seulement je ne supporte-pas cette différence concernant l'attribution de l'ALLOCATION ADULTE HANDICAPE.
    Je suis handicapée depuis mon jeune âge à 80°/°.
    J'ai pu travailler que 5 ANS.
    J'ai eu la chance d'avoir 3 ENFANTS.
    divorcée.
    A LA RETRAITE DEPUIS 8 ANS
    PLUS D ALLOCATION ADULTES HANDICAPES. 480 EUROS PAR MOIS.
    J'ai cru rêver......NON ...NON...COUPER.....
    FORCER DE PRENDRE L ASPA...RECUPERATIONS....LE PEU QUE J AI...
    MON DESIR était de donner la petite maison de mes parents A MES ENFANTS...
    POURQUOI???DISENT ILS .....QUE... L ALLOCATION ADULTE HANDICAPE POUVANT AVOIR UN DIFFERENTIELLE DE SA RETRAITE????
    POUVEZ VOUS M ECLAIRER A CE PROPOS?????
    MERCI
    LOULOU

  • Bonjour
    moi la CAF vient de me couper mon AAH car toujours pas de réponse de la MDPH? Dossier renouvelé il y a plus de 6 mois pourtant?? J'ai un enfant à charge + factures à payer, d'habitude la CAF me fait une avance en attendant la réponse mais là rien?? zéro euros, demain ma fille ne pourra plus aller au collège car pas d'argent pour mettre de l'essence et pas de bus, je vais devoir expliquer tout ça au directeur du collège de ma fille et je ne pourrais plus la nourrir non plus??

    Le médecin est venu hier, il a été horrifié, il se demande comment un organisme comme la CAF peut laisser des familles sans ressources du jour au lendemain?? C'est une honte, j'ai peur qu'on me coupe le courant et le chauffage?? J'ai RDV le 14/02 à la MDPH qui se situe à 45 km de chez moi, je vais devoir y aller en stop avec ma fille car personne pour la garder non plus?? je suis handicapé à plus de 80% voilà comment la CAF s'occupe des enfants. En vous coupant les vivres du jour au lendemain!! bravo la CAF

  • J'ai touché l'aah et l'ass en 2014 j'étais en maladie depuis le mois juin 2017 à décembre 2017. Après ma maladie je me suis réinscrit à pôle emploi. Je continue à toucher les deux prestations aah et ass ? Merci de me répondre